fbpx

Quel appareil photo pour une femme voyageuse ?

Der­rière cette ques­tion saugrenue, une requête Google qui m’a un peu sur­prise. Bon, j’ai quo­ti­di­en­nement des vis­ites qui vien­nent des moteurs de recherche avec des mots-clefs étranges, sou­vent liés au sexe, par­fois au blog, au voy­age ou à la pho­to. Mais de temps en temps, je remar­que une ques­tion, posée anonymement à Google, mais qui mérit­erait sans doute une réponse appro­fondie, vue le nom­bre de femmes qui sem­blent s’interroger sur le sujet.

Alors aujourd’hui, deman­dons-nous s’il faut des appareils dif­férents pour les hommes et pour les femmes et, surtout, pourquoi nous posons-nous la ques­tion de s’il y a vrai­ment une dif­férence. Les hommes aiment les grip qui font de groooos appareils, mais les femmes ? Avons-nous vrai­ment une pra­tique dif­férente de la pho­to ? Avons-nous envie d’un trépied rose, d’une sacoche lib­er­ty ?

Les femmes ont-elles une pratique différente de la photo ?

Com­mençons par une ques­tion très générale, hors du voy­age. Com­ment pour­rions-nous définir une façon fémi­nine de pho­togra­phi­er, qui impli­querait une approche dif­férente du matériel ?
On peut align­er les stéréo­types, et dire qu’une femme aura une approche plus sen­si­ble, sera plus soigneuse, etc. mais hon­nête­ment, je crois que cette ques­tion ne mérite même pas un para­graphe entier : la pho­to de femme n’est pas un genre !

A ce pro­pos, une petit anec­dote. J’ai récem­ment reçu un mes­sage d’un mag­a­zine qui voulait pub­li­er mes pho­tos dans leur rubrique port­fo­lio. J’ai pré­paré plusieurs sélec­tion... et me suis finale­ment vue évincée car mes pho­tos n’étaient pas assez féminines. Mais quand je pho­togra­phie des ani­maux au Kenya où des aurores boréales en Norvège, je ne vois pas trop com­ment le faire de façon fémi­nine (ni même mas­cu­line...).

elephantroseSi je col­ore l’éléphant en rose, ça rend la pho­to plus fémi­nine ?

Choisir un appareil photo pour voyager quand on est une femme

Si on établit qu’il n’y a pas de réelles dif­férences entre les pra­tiques pho­tographiques fémi­nine et mas­cu­line, peut-on en déduire que les femmes achè­tent les mêmes appareils que les hommes ? Pas vrai­ment. Je n’ai pas besoin de chercher des études sci­en­tifiques ni des sta­tis­tiques pour con­stater que les voyageuses que je croise sont sou­vent équipées de petits appareils, quand les hommes auront plus facile­ment de gros reflex (ça tombe bien, c’est l’inverse dans mon cou­ple : j’ai le gros reflex, pen­dant que Mon­sieur utilise son télé­phone, mais on ne doit pas être nor­maux, il ren­tre dans mes pan­talons et me pique mes cra­vates).

J’aurais ten­dance à croire que ça vient d’un mélange de fac­teurs. Tout d’abord, par­mi les pas­sion­nés de pho­togra­phie, les femmes sont moins nom­breuses, comme dans tous les domaines artis­tiques (d’ailleurs, elles sont nom­breuses à suiv­re des cur­sus artis­tiques, mais qua­si inex­is­tantes lorsqu’il s’agit de milieux pro­fes­sion­nels, mal­heureuse­ment). Et par exten­sion, il en est de même en voy­age.
Ensuite, il est assez courant que Mon­sieur pré­pare ses trois slips pen­dant que Madame met­tra en sac les affaires de toute la famille. Et quand on doit s’occuper du bor­del de tout le monde, on est plus restric­tif avec soi-même.
Enfin, il faut aus­si con­stater que, si les hommes iront facile­ment vers les gros boîtiers qui en met­tent plein la vue (alors que ça fait deux jours qu’ils ont décidé de se met­tre à la pho­to), les femmes ont la ten­dance inverse qui con­siste à choisir des petits appareils en dis­ant « non mais j’ai pas besoin de mieux » (alors qu’elles ont de petits boîtiers depuis trente ans).

Je grossis bien évidem­ment le tableau, mais c’est ce que j’ai pu observ­er sur pra­tique­ment tous mes voy­ages. Et je ne peux m’empêcher de penser que c’est dom­mage, que c’est pas parce qu’on est celle qui va penser à pren­dre les bross­es à dents qu’on ne peut pas se faire plaisir sur le matériel pho­to.

La question du poids de l’appareil photo

Il est déjà arrivé que, voy­ant mon matériel, cer­taines per­son­nes me dis­ent « han mais c’est ton mec qui porte ton sac ?». Hé bien non. Pire, dans bien des sit­u­a­tions, je suis la seule à avoir un sac à dos et j’écope alors des bouteilles d’eau, et de tout que qu’il faut porter en plus de mes objec­tifs. Bref, une femme pas­sion­née de pho­to et de voy­age trou­vera tou­jours de la ressource pour porter son sac ! (Et au dia­ble ceux qui pensent qu’on a besoin d’un homme dès qu’il s’agit de porter plus de 2kg !)

Mais si, d’après moi, le poids n’est pas spé­ciale­ment un critère plus impor­tant pour les femmes que pour les hommes, la taille du boîti­er peut jouer. En effet, on a assez sou­vent des doigts plus petits, et on n’est pas for­cé­ment très à l’aise avec un boîti­er qui nous sem­blera dis­pro­por­tion­né. Et être à l’aise avec son boîti­er est véri­ta­ble­ment le seul con­seil qu’on peut don­ner à une femme qui veut s’acheter un reflex. Et même à un homme, en fait.

La question de la sécurité

C’est peut-être la ques­tion qui légitimise le plus le fait de s’interroger au sujet du matériel pho­to en voy­age pour les femmes. C’est sim­ple, c’est en voy­age qu’on se balade toute la journée avec plusieurs cen­taines si ce n’est mil­liers d’euros de matériel et, for­cé­ment, en tant que fille, on peut plus facile­ment pass­er pour des cibles faciles.
Mais hon­nête­ment, je doute que le voleur dif­férenciera le mod­èle de votre appareil ! La seule règle, c’est celle qui s’applique à tous les voyageurs, pho­tographes ou non, femmes ou hommes : faire preuve d’un peu de sens pra­tique.

15 Commentaires

  1. Je trou­ve que t’aurais dû rajouter une rose dans la gueule de l’éléphant... les femmes ça aime for­cé­ment les fleurs ! (Tu m’avais bien fait rire sur twit­ter quand tu avais relaté ce con­cept de pho­to fémi­nine !)

    Sinon pareil dans mon cou­ple, je suis la tortue avec le gros sac pen­dant que mon­sieur fait des pho­tos avec son iPhone... Et dans les trans­ports, je ne compte plus les remar­ques misog­y­nes lorsque je suis chargée. Comme si j’étais inca­pable de sup­port­er plus de 3 kg (bon c’est pareil avec les pack d’eau ou autre).

    Comme tu le dis, je crois que c’est surtout une ques­tion de sécu­rité, j’avoue que par­fois, dans cer­tains cas quand je suis seule, dans des lieux pas très ras­sur­ants j’en mène pas large, mais dans ce cas je range tout dans mon sac et je passe vite mon chemin. Après quelques règles sim­ples de sécu­rité et une bonne atten­tion et ça se passe bien.

  2. Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas vrai­ment une ques­tion d’homme/femme mais de per­son­ne.
    Ma femme me volait tout le temps mon reflex lors de notre pre­mier long voy­age, et moi, aujourd’hui, j’ai envie de revenir vers un appareil plus com­pact... Il n’y a pas de for­mule mag­ique, juste des goûts dif­férents !

  3. C’est intéres­sant ça, tu fais bien de traiter le sujet, même si tout gen­r­er me paraît telle­ment vieux jeu... Et en ce qui me con­cerne, je suis passé à l’hybride pour le voy­age, mal­gré mon chro­mo­some Y. Mais j’ai des petits bras 😀

  4. Nous voy­a­geons aus­si beau­coup en cou­ple et nous util­isons cha­cun notre reflex dans les même pro­por­tions. Pour­tant, nos pho­tos sont par­fois très recon­naiss­ables car nos yeux ne sont pas attirés par les même détails. Mon homme pren­dra une jolie rue en met­tant en avant une vielle Coc­cinelle, tan­dis que j’aime ajouter des fleurs au pre­miers plans des paysages... C’est clair que nos goûts per­so influ­en­cent nos pho­tos, du coup je pense qu’il peut y avoir des pho­tos plutôt féminines ! Après pour le matériel, je suis com­plète­ment d’accord avec toi, fille ou mec, il faut être à l’aise avec le boîti­er qu’on choisi, c’est le pre­mier critère à pren­dre en compte !

  5. Un jour je suis par­tie 2 semaines à Mada­gas­car avec un homme de 35 ans mon ainé avec qui j’étais cen­sée démar­rer une col­lab­o­ra­tion dans la con­cep­tion de voy­age. J’étais à l’époque seule­ment armée de mon Nikon D50 et quelques objec­tifs « stan­dards » alors que lui avait les deux reflex Nikon dernier cri et tous les équipements asso­ciés {il n’en a util­isé qu’un et s’est trainé tout le reste pour rien pen­dant tout le séjour}. Il s’est posi­tion­né en véri­ta­ble « killer », m’évinçant des scènes de prise de vue toute la journée...il avait besoin de se sen­tir impor­tant avec ses gros boitiers. Je dois dire qu’en tant que femme, j’ai très mal vécu ce com­porte­ment agres­sif. Mes pho­tos n’étaient pas moins réussies pour autant, et je crois que ça l’énervait au plus haut point... 😛
    Je crois que le vrai con­seil, est effec­tive­ment de faire preuve de bon sens dans le choix du matériel {faire des choix d’équipements dans ce qu’on emporte en voy­age} en pen­sant qu’on va le tenir à bout de bras une bonne par­tie de la journée {aujourd’hui mon 5D Mark II + le 85 mm 1.2, ça me donne lim­ite une ten­di­nite au coude, mal­gré mes bras de déménageur}...et j’ajouterai...dans le choix du parte­naire de voyage...mais c’est un autre sujet...
    En tout cas aujourd’hui, je ne me laisse plus démon­ter par un gros zoom ^^

  6. Tes pho­tos recalées car pas assez féminines ? Wow, il y a vrai­ment un truc qui m’échappe là !

    De mon côté, j’ai un « com­pact expert », de faible encom­bre­ment par rap­port aux reflex même s’il est plus gros qu’un com­pact tout sim­ple, mais je ne pense pas que cela ait un quel­conque rap­port avec le fait d’être une femme ! Je n’aime pas être trop encom­brée et, étant très ama­teure, estime que c’est un excel­lent com­pro­mis. Un bon rap­port encombrement/utilisation de l’appareil en quelque sorte. Il me sem­ble que c’est l’un des critères impor­tants pour choisir, que l’on soit homme ou femme 🙂

    Biz !

  7. Mais je me demandais ce que tu appelles un « petit boîti­er » ? Si mon reflex est un sony alpha33 je ren­tre dans ce critère ou je suis con­sid­érée comme un homme avec un gros boîti­er ? :p

  8. Bah moi j’ai dû chang­er de sexe !! Je suis passé du mod­el homme (reflex avec gross­es lentilles) au plus petit (hybride). Ou p’t’être que j’étais trans­sex­uel sans le savoir !!

  9. Je dirais que col­or­er l’éléphant en rose, ça lais­serait sup­pos­er un alcoolisme tenace. 😉 ;); 😉

    Mais trêve de plaisan­terie, quand on est pas­sion­né de pho­to, qu’on soit homme ou femme, on vise le bon math­os, quitte à se trim­baler du lourd autour du coup comme toi.

    Comme je ne suis pas une experte, mais que je tiens quand même à la qual­ité et que j’ai vite des douleurs au cou et aux épaules, je suis passée au reflex com­pact plutôt qu’au sim­ple hybride (qui avait un super zoom mais qui était plus lourd) et je compte m’acheter un sec­ond objec­tif.

    Ce qui n’intéressait pas du tout mon ex qui était plus que sat­is­fait avec son com­pact ou son smart­phone. ;D

    En con­clu­sion : Non, tu n’es pas seule, Oreille !

  10. Absol­u­ment, pas­sion ou voy­age d’agrément, la pho­to est une affaire de tem­péra­ment. Comme en lit­téra­ture, des pho­tos toucheront en fonc­tion du choix de leur sujet, de l’angle esthé­tique pris ou final et pas du tout du sexe de la per­son­ne qui prend le cliché.
    L’un de mes livres préférés est L’oeuvre au noir de Mar­guerite Yource­nar, on peut l’intégralité de ce livre et se pas­sion­ner pour la vie de ce médecin de la Renais­sance sans à aucun moment se dire, voila un livre de femme écrivain.

  11. Pho­tos féminines, appareils pho­to pour femme, c’est la pre­mière fois que j’entends par­ler de tout ça ! Et ça ne me plait pas beau­coup 🙁 Pour ce qui est des appareils pho­tos pour femmes, sure­ment un con­cept pure­ment mar­ket­ing his­toire de créer un nou­veau marché là où il n’y en a pas besoin...et faire de l’argent en plus...j’espère que ce pas ne sera pas franchi ouverte­ment !

  12. Excel­lent arti­cle, pour résumer : un con­seil pra­tique, utilis­er un boiti­er adap­té à la mor­pholo­gie de sa main.

  13. Dans mon cou­ple aus­si, c’est moi qui pos­sède le plus gros appareil 🙂
    Mais en effet, je cherche à pass­er au réflex et l’un de mes (nom­breux) critères sera la taille, le poids et la prise en main. Ce qui ne veux pas dire que j’irai vers un mod­èle « mar­ket­ing » type réflex pour femme ... mini, tout rose avec des petites fleurs et des petits chats (ça existe ?!) 😉

  14. Je n’ai jamais à pro­pre­ment par­ler, non plus remar­qué de dif­férence sig­ni­fica­tive entre l’approche des hommes et des femmes, si ce n’est que les femmes aiment en général moins se « pren­dre la tête » avec tout ce qui est trop « tech­nique » et trop encom­brant à la fois.
    Au delà de toute con­sid­éra­tion de sexe, je pense qu’il est surtout ques­tion d’attentes et de niveau en photo.Nos choix d’apn ou de sujet à pho­togra­phi­er dépen­dent surtout de notre expéri­ence en la matière...

  15. Salut,
    Je suis tombé sur ton blog un peu par hasard et c’est une belle décou­verte ! Je pro­jette aus­si de faire un voy­age à vélo, je suis con­tente de pou­voir lire tes dif­férentes expéri­ences...

    Je me per­me­ts de met­tre mon grain de sel sur le sujet de cet arti­cle en par­ti­c­uli­er. Je tra­vaille dans une bou­tique d’appareils pho­tos pour Leica et en tant que femme je suis sou­vent exposée aux com­porte­ments et pro­pos misog­y­nes, ce qui me mets vrai­ment hors de moi (genre fâchée toute rouge !). Sinon d’une façon générale j’ai pu remar­qué que hommes et femmes sont dégoutés des reflex qu’ils jugent beau­coup trop lourds et veu­lent du +discret/+léger. Bref vaste sujet

    A bien­tôt !
    Char­lotte

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest