Lugano sur les conseils des locaux (Deuxième partie)

Dans la pre­mière par­tie, je vous dis­ais déjà com­bi­en j’avais aimé Lugano, petite ville suisse à la fron­tière ital­i­enne, posée au bord d’un lac, et cernée par les mon­tagnes. Je vous par­lais du Monte Brè qui domine la ville, et de Gan­dria, un char­mant petit vil­lage juste à-côté. Aujourd’hui, je vais con­tin­uer de racon­ter mon séjour à Lugano, et vous par­ler de l’autre mont qui domine la ville ; aus­si, un sec­ond petit vil­lage plein de charme, mon coup de cœur du voy­age !

lugano_001

Et, avant de gravir le San Sal­va­tore ou de repren­dre le bateau, j’ai envie de vous par­ler d’un petit parc, en plein cen­tre de Lugano.

Parco Ciani

Le Par­co Ciani nous avait été con­seil­lé par le pre­mier luganais que nous avions croisé, alors que nous sor­tions juste de la gare. Et les locaux sem­blent effec­tive­ment tenir à ce parc, puisqu’il était aus­si men­tion­né dans l’application (Suis­se­Pock­et) que j’utilisais pour avoir des idées de vis­ite (l’appli est basée sur des con­seils d’habitants, tant pour des restos, des bou­tiques, que des prom­e­nades). Du coup, on y est passé, plusieurs fois, et c’est vrai que le lieu est très agréable.
A midi, les gens vien­nent prof­iter du calme et de la fraîcheur pour déje­uner. Les groupes d’étudiants sont assis dans l’herbe, les trente­naires en costards man­gent des salades sur les bancs. En fin d’après-midi, les gens se promè­nent le long du lac, les enfants jouent, et les touristes regar­dent les cygnes...

lugano_010

Visiter Lugano

Visiter Lugano

San Salvatore

Le San Sal­va­tore, c’est la mon­tagne que l’on voit depuis le Par­co Ciani. Le pain de sucre qui fait dire aux luganais que leur ville a des airs de Rio. Il n’est pas référencé dans Suis­se­Pock­et car c’est un gros clas­sique touris­tique qui n’en a pas vrai­ment besoin. Les seuls locaux qu’on y croise sont ceux qui s’entraînent pour des trails... Mais après le Monte Brè, il fal­lait bien qu’on teste l’autre Monte !

Tout com­mence donc exacte­ment comme pour le Monte Brè : on grimpe avec un funic­u­laire, on savoure le paysage. Mais cette fois-ci, on a décidé de ren­tr­er à pied, his­toire de ne pas devoir se press­er pour attrap­er le dernier funic­u­laire, et de prof­iter d’une prom­e­nade qui a l’air d’offrir des vues sym­pas.
La balade com­mence par quelques min­utes de marche jusqu’au point de vue panoramique, sur lequel a été con­stru­ite une petite église. Du toit de celle-ci, on domine véri­ta­ble­ment les alen­tours, à 360°C. On entame ensuite la descente, qui com­mence par un sen­tier semé de promon­toires pour admir­er la baie de Lugano sous toutes les cou­tures. C’est très bien bal­isé, impos­si­ble de se per­dre. Il faut juste des chaus­sures cor­rectes car la deux­ième par­tie du chemin est en forêt, avec des cail­loux et des trucs glis­sants. On avance douce­ment, on s’arrête dès que la vue est dégagée ; bref, on kiffe.

lugano_011
Visiter Lugano
Visiter LuganoVisiter Lugano

Morcote

J’avais repéré Mor­cote dans l’application, présen­tée comme un véri­ta­ble coin de par­adis. Du coup, for­cé­ment, on y est allé. L’occasion de repren­dre le bateau, de revoir la baie de Lugano depuis l’eau... Mor­cote est un petit vil­lage au Sud de Lugano, à moins de 10km, et vrai­ment à la lisière de la fron­tière ital­i­enne, pour le coup. D’ailleurs, l’après-midi, on a pris le bateau pour le vil­lage d’en face, en Ital­ie, Por­to Cere­sio, et je me per­me­ts de vous le décon­seiller : on a fait le tour en dix min­utes, puis on a dû atten­dre trois heures le bateau pour repar­tir parce qu’il n’y avait vrai­ment rien à y faire et l’entretien très relatif des lieux déno­tait vrai­ment du reste du voy­age.

lugano_012

Visiter LuganoLe vil­lage de Mor­cote est con­nu pour ses petites ruelles et ses escaliers. Un peu à la manière de Gan­dria, dont je vous par­lais dans le pre­mier arti­cle, mais c’est encore plus frap­pant ici. Vis­iter Mor­cote donne un peu l’impression de par­ticiper à un jeu de piste. On com­mence par longer la route prin­ci­pale, bor­dée par le lac, puis on choisit un petit pas­sage et on décou­vre, au hasard des ruelles, un vil­lage calme et plein de charme.
Nous sommes mon­tés jusqu’à l’église, qui offre une jolie vue vers Por­to Cere­sio, puis nous sommes redescen­dus de l’autre côté, au milieu de la végé­ta­tion.

lugano_013

lugano_014

Visiter Lugano

L’hôtel

N’ayant testé qu’un seul hôtel à Lugano, l’Hôtel Inter­na­tion­al au Lac, je ne peux pas vrai­ment vous don­ner de con­seils sur d’autres adress­es où dormir mais celui-ci était excep­tion­nel. Un hôtel de famille, ouvert il y a un peu plus de cent ans, dont ils essaient de garder le charme. Il y a un  jardin (avec une piscine, un jeu d’échecs géant, des jeux pour les enfants) et il est pos­si­ble de pren­dre la demi-pen­sion (le dîn­er est TRÈS copieux, atten­tion !). En out­re, il est bien situé.
A not­er qu’il ferme pen­dant l’hiver, puisqu’ils font des travaux tous les ans pour l’entretenir.

lugano_015

Carnet Pratique

Télécharg­er l’application Suis­se­Pock­et : Android, iPhone.
Aller à Lugano : TGV Lyr­ia au départ de Paris, un change­ment (note : en pre­mière classe, le repas est inclus)
Plus d’infos sur le site de l’Office de Tourisme

Le pro­jet #Suis­se­Pock­et est le fruit d’une col­lab­o­ra­tion entre le Col­lec­tif des blogueurs voy­age et Suisse Tourisme. Tous les choix édi­to­ri­aux des bil­lets pro­duits suite à ce voy­age me revi­en­nent.

10 Commentaires

  1. Les alen­tours de Lugano ont vrai­ment l’air mag­nifiques ! Tu as bien fait de nous par­ler des dif­férentes excu­sions dont tu avais fait l’expérience lors de ton voy­age dans la région. Après avoir lu ton pre­mier arti­cle, il faut dire que tu nous a don­né envie d’en voir plus, ce que tu nous a d’ailleurs mon­tré dans ce nou­v­el « épisode » !
    Mer­ci beau­coup pour tous ces con­seils, et mer­ci encore pour ces superbes pho­togra­phies !

  2. Mer­ci pour ce voy­age ! Comme quoi, je décou­vre mon pro­pre pays – ayant eu l’occasion de vis­iter la région de Lugano il y a quelques années, je n’en avais pas saisi la sub­stan­tifique moelle... il est vrai que j’étais passé par les coins « à touristes » à la fin de l’automne et que les paysages n’étaient pas aus­si fleuris que sur vos clichés. L’Hôtel Inter­na­tion­al est une adresse que je vais retenir pour ma prochaine vis­ite.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest