J’ai testé le nettoyage de capteur de reflex à la maison !

C’est un petit peu stres­sant au pre­mier abord, mais finale­ment très sim­ple : j’ai net­toyé mon matériel moi-même, à la mai­son (et il va bien !).

Voici un arti­cle pas à pas pour vous mon­tr­er la marche à suiv­re.

Le pro­pre d’un reflex est le fait de chang­er d’objectif, hors ce n’est juste­ment pas très pro­pre : on a beau tâch­er de pren­dre des pré­cau­tions, il y a tou­jours des pous­sières qui finis­sent par ren­tr­er et se dépos­er sur le cap­teur. Et c’est par­ti­c­ulière­ment vrai en voy­age puisqu’on est facile­ment con­fron­té à des change­ments d’objectifs en plein air, et pas for­cé­ment dans les meilleures con­di­tions.

A chaque extinc­tion ou ral­lumage de mon Canon 5dII, il y a un léger net­toy­age mécanique opéré automa­tique­ment. Il enlève cer­taine­ment des tas de micro-pous­sières qui resteraient col­lées sans cela, mais c’est loin d’être suff­isant et j’ai pris l’habitude de faire net­toy­er mon cap­teur de temps en temps, lorsqu’il com­mence à devenir trop sale et que ça empiète sur la qual­ité de mes pho­tos (et pass­er du temps à les effac­er en post-pro­duc­tion n’est pas mon activ­ité favorite !)

Je n’avais jamais net­toyé mon cap­teur moi-même. Tous les ans, au Salon de la Pho­to, il est pos­si­ble de le faire faire gra­tu­ite­ment par des pro­fes­sion­nels, et il existe égale­ment des bou­tiques qui pro­posent ce genre de ser­vices. Mais après coup, je rends compte que c’est en fait très sim­ple de le faire seul !

Quand nettoyer son capteur ?

Il faut savoir recon­naître les tâch­es, ou savoir les ren­dre vis­i­bles. Générale­ment, vous allez vous en ren­dre compte en regar­dant vos pho­tos. Par exem­ple, ci-dessous, on voit bien les tâch­es for­mées sur le cap­teur (à ne pas con­fon­dre avec les oiseaux entourés en orange !)

taches_sur_capteur

Les tâch­es sont prin­ci­pale­ment vis­i­bles sur les sur­faces unies et avec de faibles ouver­tures. Pour tester vous même et voir l’ampleur des dégâts, il suf­fit de pho­togra­phi­er un mur blanc à f/16. Per­son­nelle­ment, je fais net­toy­er mon cap­teur dès que je vois que mes ciels ressem­blent à la pho­to ci-dessus !

Quels accessoires pour nettoyer son capteur ?

J’avais déjà une petite poire (qu’on peut aus­si acheter en phar­ma­cie, pour d’autres util­i­sa­tions, mais c’est com­pat­i­ble !) mais ça ne suf­fit par à enlever toutes les tâch­es : les corps gras restent col­lés. Il faut donc y ajouter quelque chose de plus spé­ci­fique.

Il y a pléthore d’accessoires, et s’y retrou­ver n’est pas aisé. Après une grande étude, je me suis dirigée vers des petits bâton­nets pré-imbibés Sen­sor Swab. Je voulais quelque chose de sim­ple d’utilisation et de peu encom­brant, pour en gliss­er un « de sécu­rité » dans ma valise (à réserv­er aux extrêmes urgences).

Atten­tion, il faut choisir les bâton­nets en fonc­tion de la taille du cap­teur. Mon 5dII étant un plein for­mat, j’ai donc choisi des Sen­sor Swab 24mm. Pour un cap­teur APS-C, on pren­dra la taille en dessous.

J’en ai prof­ité pour acheter des pinceaux net­toy­ants des­tinés prin­ci­pale­ment aux fil­tres et aux optiques.

Étape 1 : la préparation

Net­toy­er son matériel pho­to est sim­ple mais sup­pose d’être minu­tieux et organ­isé car on peut assez aisé­ment faire une grosse bêtise ! Le cap­teur c’est frag­ile, il faut vrai­ment faire atten­tion.

Donc, dans le désor­dre :

  • une pièce pro­pre sans courants d’air
  • un espace de tra­vail pro­pre et dégagé.
  • une bat­terie chargée à bloc
  • des mains pro­pre

 

Étape 2 : enlever l’objectif

Vous n’accédez pas encore au cap­teur, ras­surez-vous. Mais on peut déjà don­ner un petit coup de poire souf­flante pour enlever quelques pous­sières : il faut y aller douce­ment, le but étant de les décoller sans créer de rayures.

 

IMG_6699

Étape 3 : relever le miroir

Là, on ren­dre dans le vif du sujet ! Il faut remon­ter le miroir du reflex pour accéder au cap­teur qui de trou­ve der­rière (tech­nique­ment ça cor­re­spond à ce qu’il se passe quand vous prenez une pho­to : le miroir se relève pour que la lumière atteigne le cap­teur).

C’est pour cela qu’il faut une bat­terie chargée : si l’appareil s’éteint en plein net­toy­age, le miroir va se refer­mer automa­tique­ment (sauf que vous aurez un bâton­net sur le cap­teur à ce moment-là, et que ça risque de ne pas faire bon ménage).

Pour remon­ter le miroir, c’est assez sim­ple, il suf­fit de se ren­dre dans le menu « net­toy­age » de l’appareil pho­to. Les images qui suiv­ent cor­re­spon­dent aux menus de Canon, je vous encour­age à jeter un œil à la notice de votre appareil si vous utilisez un Nikon, Pen­tax, etc. même si le con­cept reste le même.

IMG_6693_edited
IMG_6694

IMG_6695

Une fois le miroir remon­té (vous l’entendrez et le ver­rez, pas d’inquiétude), on passe au net­toy­age.

Étape 4 : un coup de bâtonnet

Là, on hésite un peu. Peut-on avoir con­fi­ance en ce truc ?

Mais en fait c’est sim­ple : la largeur du bâton­net cor­re­spond pile à la taille du cap­teur (il faut donc faire atten­tion à choisir le bon mod­èle). On va donc ouvrir le petit embal­lage indi­vidu­el, pos­er le bâton con­tre le cap­teur, et faire un mou­ve­ment léger pour bal­ay­er la total­ité de la sur­face : on ne passe qu’une fois, sans appuy­er. On se frotte pas, hein ! On y va douce­ment, le pro­duit imbibé va dis­soudre les petits corps gras mais, étant très volatile, il ne lais­sera pas de traces.

IMG_6690

 

Étape 5 : mettre sur Off

Et voilà, c’est fini : on éteint l’appareil, on entend le miroir se remet­tre en place, et on se dit qu’en fait c’est quand même archi sim­ple !

Et puis tant qu’à faire, tout nettoyer

J’ai pour­suivi le net­toy­age en m’occupant aus­si de mes fil­tres et objec­tifs. Au quo­ti­di­en, j’utilise des chif­fons micro-fibres, mais un net­toy­age plus en pro­fondeur me parais­sait intéres­sant. Un peu au hasard, j’ai acheté un kit de petits pinceaux, cha­cun dédié à une zone pré­cise. Un petit patin d’un côté, un plumeau de l’autre, on fait de petits cer­cles pour cou­vrir en douceur toute la sur­face.

Le résul­tat était plutôt con­va­in­cant, mais leur util­i­sa­tion restera excep­tion­nelle, pour com­pléter le net­toy­age réguli­er au chif­fon : ils sont surtout des­tinés aux tâch­es qui ne par­tent pas au chif­fon.

IMG_9619 IMG_9618

10 Commentaires

  1. Ah oui, j’ai des tach­es aus­si, que je vois tou­jours au même endroit dans le ciel... j’hésitais à me lancer, mais avec tes con­seils, je vais tester, mer­ci!!

  2. Bon­soir Aurélie !
    Très intéres­sant comme arti­cle, comme d’hab 🙂
    Moi c’est bizarre j’ai des tach­es noires sur l’objectif que je vois au viseur mais pas une fois les pho­tos dévelop­pées, je me demande bien ce que c’est...
    Sinon, serait-il pos­si­ble de savoir com­bi­en de bâton­nets com­prend le kit que tu as acheté sur Ama­zon ? Ce n’est pas indiqué sur le site. Mer­ci !

    1. Si les pous­sières sont vis­i­bles dans le viseur et « bougent » d’une fois à l’autre, c’est prob­a­ble­ment parce qu’elles se situent dans le prisme. Pas d’impact sur les pho­tos, juste de la frus­tra­tion de voir des trucs noirs se balad­er à chaque fois que l’on souhaite pren­dre une pho­to. ça peut se net­toy­er, mais c’est bien plus cher qu’un net­toy­age de cap­teur.

  3. Ouh­lala gros dan­ger dans la méth­ode!!!
    1) ne pas utilis­er de poire : la poire prends l’air pous­siéreux de l’atmosphère ambiante et te le ren­voi sur le cap­teur... bref pas glop ! Il existe des bombes d’air sec spé­ciales pour ça (atten­tion cer­taines on des pro­duits dans la bouteille qui sont pas glop pour le cap­teur donc bien choisir une bombe spé­ciale cap­teur APN). Ne pas souf­fler trop près du cap­teur car il y a par­fois des pro­jec­tions de liq­uide avec le gaz et aus­si un frot­te­ment de l’air sur le cap­teur risque de le charg­er élec­trique­ment (élec­tric­ité sta­tique qui attire les pous­sières!) Il existe des pis­to­lets anti sta­tique pour ren­dre le cap­teur élec­trique­ment neu­tre et ain­si le ren­dre moins sen­si­ble aux pous­sières.
    2) pour avoir un air sans pous­sière, faire l’opération dans la salle de bain après la douche (pas tout de suite mais un peu après pour que le taux d’humidité chute)... atten­tion quand même à l’humidité. Met­tre l’apn dans un sac pour qu’il soit à la tem­péra­ture de la pièce pen­dant la douche et ain­si ne pas avoir d’humidité qui se dépose sur le miroir.
    3) c’est cer­taine­ment un oubli mais il faut souf­fler sur le cap­teur avant de le net­toy­er... j’ai niqué un cap­teur en écras­ant un grain de sable sur le cap­teur avec le sen­sor swab, le seul jour où je n’ai pas souf­flé avant n’en voy­ant pas l’utilisé aupar­a­vant... snifff :o(

    1. Tout dépend de quelle poire tu utilis­es : il en fait une avec valve des deux côtés, qui prends l’air en haut et souf­fle en bas dans la tige.
      La bombe d » »air sec » est une très mau­vaise idée : ça pol­lue (plus tous les prob­lèmes que tu as cité) ! ><

      Pour ta para­no de l’air ambiant « plein de pous­sières », note juste que n’importe quelle méth­ode provoque un appel d’air qui fait que, poire ou « air sec », il y aura tou­jours de l’air ambiant. Qui plus est, à moins de chang­er d’objectif dans un labo blanc, il y aura tou­jours de la pous­sière qui va ren­tr­er. Au lieu de pani­quer pour ça, il vaut mieux net­toy­er son cap­teur aus­si sou­vent que pos­si­ble. 😉

      Quand au « pis­to­let anti-sta­tique », je sup­pose que tu par­les de pié­zoélec­tric­ité… et ben là encore, c’est une mau­vaise idée, car une mau­vaise manip­u­la­tion (trop près) peut cramer des cel­lules du cap­teur. Cette tech­nique « old school » est donc à éviter.
      D’ailleurs, la plu­part des appareils ont un sys­tème de net­toy­age automa­tique du cap­teur au démar­rage et à l’extinction, qui décharge l’électricité sta­tique du cap­teur.

  4. Mer­ci a toi pour ces pré­cieux con­seils, qui je pense vont nous faire économiser un peu d’argent. je vais m’empresser de tester tout ça.

  5. Mer­ci pour l’article !
    J’ai récem­ment -ENFIN- acheté une poire pour me débar­rass­er des pous­sières se trou­vant sur mon cap­teur et ai même réus­si à me débar­rass­er de par­tic­ules grass­es grâce à ça, je garde donc les bâton­nets pour plus tard 🙂

  6. bon­jur
    j’ai net­toy­er mon cap­teur avec les spat­ules et un liq­uide pour inbibe la spat­ule sans aucun resul­tat j’aimerais avoir votre avis mer­ci
    cor­diale­ment

  7. bon­jour
    j’aimerai un con­seil pour net­toy­er mon cap­teur je l’ai fais plusieurs fois avec le materiel ade­quat spat­ule en tis­sus et liq­uide pour l’imbiber sans aucun resul­tat
    appa­ra­ment ca ne suf­fit pas je vous remer­cie de votre reponse
    cor­diale­ment

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest