fbpx

Inde VII : Pushkar

J’ai adoré Pushkar. Le calme, la ver­dure. En fait, c’est tout ce que j’aime. Les prochains voy­ages, je sais déjà qu’on les axera plus sur les petites villes, et tant pis si on loupe le super cail­lou inscrit à l’Unesco. Enfin, voir des tem­ples et des forts c’est chou­ette quand même, bien sûr, mais c’est vrai­ment là où il n’y avait pas vrai­ment de mon­u­ment à vis­iter que j’ai passé mes meilleurs moments.

Ça se passe un peu de mots. La gen­til­lesse de tout le monde, jusqu’à la famille qui tenait la Guest House. La cuisinière me faisant subir un inter­roga­toire et me grat­i­fi­ant de grands sourires à chaque réponse, « oui, je vis avec le grand là-bas », « non, pas encore d’enfants mais on y pense ». Et s’enquérant de savoir si on aimait sa cui­sine. Et puis, c’est le pre­mier endroit qui était tenu par des femmes, ça fait plaisir ! Les femmes sont vrai­ment très effacées dans la société indi­enne. On en croise très peu dans la rue, et qua­si­ment jamais seules.

Le pre­mier jour, nous avons fait le tour de la ville en suiv­ant un « sen­tier de la foi » (ou une appel­la­tion du même style, je ne me sou­viens plus). Le chemin nous a fait décou­vrir un peu les envi­rons, le bazar, les bor­ds du lac... On fait le tour assez rapi­de­ment, mais ça a vrai­ment son charme. Le deux­ième jour, nous avons loué des mobylettes pour aller faire un tour. Le Lone­ly con­seil­lait deux tem­ples, sans don­ner autre chose que la direc­tion à pren­dre en quit­tant la ville. For­cé­ment, on n’a pas trou­vé. Mais on a passé une très bonne journée (enfin, je crois que je ne suis pas la seule à avoir adoré ces endroits).

14 Commentaires

  1. Mer­ci pour ce réc­it vrai­ment tres sym­pa.
    Et j’adore tjs autant tes mon­tages pho­to­shop.

    Petite ques­tion, tu as quoi comme app ?
    Tu fais des pho­tos HDR depuis ton app pho­to ou retouche logi­ciel ?

  2. Hé bien à nou­veau mer­ci !

    Par con­tre, il n’y a pas de HDR ici, je n’en fais que très rarement, c’est pas trop mon truc.
    J’ai un 450d et un 550d (un caprice, je voulais tester la vidéo !).

  3. Mer­ci pour la réponse, je possede aus­si le 550, mais que je trou­ve la video dif­fi­cile­ment exploitable à cause de l’auto focus, peut etre le 600D sera le bon 😉

    Quel objo possedes tu ?

  4. Ah oui, c’est sûr que l’auto focus pour­rait man­quer dans nom­bre de sit­u­a­tions. Per­son­nelle­ment, pour l’utilisation que j’en ai, je ne trou­ve pas ça gênant. Le manque de sta­bil­i­sa­tion est plus prob­lé­ma­tique (il me faudrait un petit steady !)

    Pour les objec­tifs, sur ces pages, ce n’est pra­tique­ment que le tam­ron 17–50. Mais j’utilise aus­si beau­coup le 10–20 de sig­ma, et selon, je visse un canon 100mm 2.8, un 70–200 4 L, et, plus rarement, le 50 1.8.

  5. Pushkar est à vis­iter durant le fes­ti­val de trois jours, au mois d’Octobre ou Novem­bre, je ne sais plus, mais c’est éton­nant, la ville est encer­clée par les campe­ments de nomades, il y les marchés, les cirques avec des acro­bates et des magi­ciens, des cours­es de chameaux et de chevaux et l’interminable défilé des pèlerins, parce que c’est aus­si une fête religieuse. Mais bon, j’ai con­nu ça il y à déjà un cer­tain nom­bre d’années et même si les choses changent très lente­ment en Inde, le tourisme à ten­dance à accélér­er cer­tains change­ments pas for­cé­ment désir­ables...

  6. Je com­mence à met­tre en pra­tique la même vision du voy­age : de moins en moins de « super cail­loux » inscrits dans les guides... et des petits coins paumés. Peu de mon­u­ments « attrac­t­ifs » ou à énumér­er dans de longues listes de « choses à faire » mais c’est là que je suis le plus stim­ulée et que je grif­fonne, note, prends en pho­to.

    Now­Mad­Now

  7. jipe : il n’y avait pas trop de monde ? les guides sem­blent dire qu’à cette péri­ode les hotels sont tous pleins ! (ils faut s’y pren­dre à l’avance pour réserv­er, et ils gon­flent les prix..)
    (désolée de répon­dre aus­si tard, je n’avais pas vu ton com­men­taire)

    Now­Mad­Now : c’est dif­fi­cile de se retenir d’aller voir LE truc de la région, et sur place, on est quand même un peu déçu parce qu’au final, il ressem­ble à tous les trucs qu’on a vu jusque là... Enfin, avec « l’expérience » on apprend à se con­naître et à savoir ce qui nous attire 🙂 (c’est aus­si pour ça qu’on s’est sen­ti bien au Mali : rien à vis­iter, tout à décou­vrir !)

  8. Aaah moi aus­si j’adore Pushkar ! J’adore le lac, je me rap­pelle avoir passé des heures à « méditer » sur les march­es qui l’entourent.

    « J’ai adoré Pushkar. Le calme, la ver­dure. En fait, c’est tout ce que j’aime. Les prochains voy­ages, je sais déjà qu’on les axera plus sur les petites villes, et tant pis si on loupe le super cail­lou inscrit à l’Unesco. »
    Dans ce cas je te con­seille vive­ment, pour ton prochain voy­age en Inde (en fait ces car­nets datent de 2010 donc tu es peut-être déjà retournée y faire un tour), d’aller voir du côté du Kar­naka­ta, du Ker­ala et du Tamil Nadu dans le sud de l’Inde. Le sud est com­plète­ment dif­férent du nord, on y est loin de l’agitation des grandes villes et des coins trop touris­tiques (encore qu’en Inde on est loin du tourisme de masse). C’est beau­coup plus nature et aus­si plus riche donc le « choc » est moins grand.

    Joana

  9. Tout comme Jipe, je te con­seille ce fes­ti­val, n’est-ce pas celui du chameau d’ailleurs ? Le Camel fes­ti­val avec des con­cours de beauté de chameaux ain­si que des grands marchés col­orés ?

  10. Je me répète, mais je n’avais pas posté le com­men­taire au bon endroit... toutes mes excus­es !

    Puskar est une petite per­le, j’y ai passé quelques jours l’année dernière et j’ai appré­cié les bor­ds du lac, les rues sans voiture, les tem­ples cachés au détour d’une rue,...

    et le Sud de l’Inde mérite aus­si qu’on y fasse un tour... Il y a là-bas de petites villes bien agréables et pleine de sur­pris­es !

  11. Idem pour nous. Nous y sommes en ce moment en Inde, c’est claire­ment mieux d’axer le voy­age sur les petites villes (à tel point que pour le moment, nous avons switchés Jaisalmer, Udaipur et Jodh­pur, peux-être qu’on y revien­dra plus tard...)
    Je te con­seille forte­ment Bun­di (et Bijo­lia à prox­im­ité) ou Orch­ha ! Ces deux villes sont sur les guides mais... c’est vrai­ment très plaisant.

  12. Pushkar est claire­ment une de mes des­ti­na­tions favorites en Inde au même titre que Hampi et Leh.
    Je pour­rais y déam­buler des heures et des heures à me per­dre dans ses ruelles étroites à pren­dre des pho­tos.
    L’atmosphère de cette cité au lever du jour per­ché sur les toits est telle­ment envoû­tante.

    Lors des pre­miers voy­age en Inde le Rajasthan se résumait pour moi aux seules grandes villes touris­tiques que je fuyais par la suite.
    J’apprécie main­tenant l’arrière pays et ses villes de cam­pagnes. Les habi­tants y sont d’une extrême gen­til­lesse.
    La région de Ranakpur en est le par­fait exem­ple.

    Arnaud

  13. Com­plète­ment d’accord avec vous. Notre seul regret fût de ne pas avoir con­sacré plus de temps à cette mag­nifique petite ville. Après Jodh­pur et juste avant Jaipur, Pushkar est une véri­ta­ble bouf­fée d’air. Bref un incon­tourn­able !

  14. Très belles pho­tos... Très bel endroit même si le côté yoga à tout va avec des cliques d’Américains et d’Européens qui vous prô­nent le bien-être à la indi­enne sonne faux ! Mais bon, à part ça, c’est un très bel endroit !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest