fbpx

Inde I : Helsinki

Oui, le pre­mier chapitre de mes car­nets indi­ens se passe en Fin­lande, et ça n’est pas si incon­gru que ça. De la même manière que le réc­it fan­tas­mé de mon voy­age raté au Viet­nam com­mençait en Chine, celui-ci débute par une escale à Helsin­ki volon­taire­ment allongée pour sor­tir de l’aéroport.

Nos trois com­pagnons de voy­age nous ont rejoints le ven­dre­di soir. Nous n’avons pas fait de soirée pyja­ma, mais avons vaine­ment essayé de dormir tôt : le taxi nous attendait à 4h30 devant l’immeuble. Après ça, tout n’est qu’attente : aller à l’aéroport, poireauter, faire la queue pour les sacs, pour la sécu­rité, atten­dre d’embarquer, etc.

Il doit être env­i­ron 9h30, heure locale, quand nous arrivons. Un petit tour de l’aéroport his­toire de trou­ver des plans, et c’est par­ti, on file pren­dre le bus (le Chauve et Marine avaient fait des recherch­es quant à celui qui nous emmèn­erait en cen­tre ville). De là, nous avons mangé, marché, mangé, marché. On trou­ve des fruits rouges partout, mais on n’a plutôt essayé de tester des trucs nou­veaux genre un machin bizarre appelé Rahka­pul­la « qui ressem­ble au cheese­cake » (dix­it la vendeuse).

Glob­ale­ment, la ville n’est pas extrême­ment intéres­sante, les grandes éten­dues de la Scan­di­navie m’attirent net­te­ment plus. Elle a tout de même le mérite d’être calme. (mais qu’est ce qu’on s’est pelé !)

3 Commentaires

  1. oh com­ment t’as sup­primé que j’avais fait des recheeeerch­es !
    (il me sem­ble non ?)

  2. (je ferme les com­men­taires : c’est le bil­let que choi­sis­sent tous les spams... 1034 depuis la dernière purge, hier soir !)

Les commentaires sont fermés.

Pin It on Pinterest