Découvrir Paris en famille : un dimanche au Jardin du Luxembourg

Un same­di soir de sep­tem­bre. Le soleil est en train de se couch­er, ma fille dort, je regarde les avions pass­er dans le ciel. C’est à ce moment pré­cis que je réalise que je ne vais qua­si­ment plus me promen­er sur Paris depuis que nous sommes par­tis en ban­lieue, alors que nous sommes à deux sta­tions. Et je réalise surtout que je n’ai encore rien mon­tré de la cap­i­tale française à mon petit mon­stre, elle qui arpente pour­tant le monde à mes côtés depuis plusieurs mois.

C’est tou­jours le drame des parisiens. On se dit tous les derniers jeud­is du mois que ce week-end on vis­it­era enfin le Lou­vre parce que c’est gra­tu­it le pre­mier dimanche, et puis on trou­ve mieux à faire. Genre un ciné ou la grasse mat ». Ça a été ma vie pen­dant 8 ans. En arrivant, j’étais pleine de bonnes réso­lu­tions, j’avais ma carte à Beaubourg, je sor­tais, j’explorais. Puis avec le temps, je me suis con­tentée d’une expo au Jeu de Paume par ci, d’un vernissage dans une galerie par là. Et rapi­de­ment il n’a plus s’agit que d’une carte UGC. Mon temps passé sur Paris était con­sacré à tri­er mes pho­tos pris­es dans de plus exo­tiques con­trées, enfer­mée dans notre apparte­ment du XIème.

Il y a un jour, cet été, où j’ai marché dans Paris, de Saint-Lazare à Mont­par­nasse. D’un ren­dez-vous à l’autre, ma fille en porte-bébé ven­tral, gig­otant et rigolant. Il fai­sait beau. C’était le jour où le Sec­ours Pop­u­laire invi­tait des mil­liers d’enfants dans la cap­i­tale. Partout des t-shirts jaunes accom­pa­g­naient de petits groupes à la décou­verte des mon­u­ments touris­tiques. Et plusieurs fois, leur indi­quer le chemin, leur dire que non la petite arche dans le jardin des Tui­leries n’est pas l’Arc de Tri­om­phe, et que oui la Défense c’est der­rière mais franche­ment loin à pied. Ma fille était heureuse, mais je ne lui mon­trais rien des beautés archi­tec­turales de Paris. Je mar­chais comme pour aller faire les cours­es, comme si nous n’avions plus à nous extasi­er sur cette ville mag­nifique.

Alors j’ai envie de pren­dre une bonne réso­lu­tion : vis­iter Paris, retourn­er dans les petites rues que j’aime, lui mon­tr­er les musées mais aus­si le street-art, l’emmener voir chaque recoin de la cap­i­tale.

Com­ment on fait décou­vrir Paris à son enfant ? Com­ment choisir les sites touris­tiques sus­cep­ti­bles de l’intéresser à son jeune âge ? Il y a quelques mois, je l’avais mise devant un globe et on avait fini en Nou­velle Calé­donie. Je n’avais pas envie de la met­tre devant une carte de Paris, c’était un coup à me retrou­ver dans un quarti­er que j’aime moins. Du coup, je l’ai mise devant l’ordinateur, et j’ai affiché un site pro­posant une liste de lieux à vis­iter dans les grandes villes de France en fonc­tion des saisons. Je lui ai dit de choisir. Je ne cour­rais pas un grand risque, le site recense exclu­sive­ment des activ­ités gra­tu­ites et sym­pas pour les familles. Et j’ai eu une trace de doigt col­lant sur le jardin du Lux­em­bourg !

IMG_6086 copie

Voilà comme on s’est retrou­vés, quelques jours plus tard, à arpen­ter ce joli et grand espace vert, en plein de cœur de la ville. Il fai­sait un temps superbe, le parc était plein de parisiens venus se repos­er, et de touristes venus faire des pho­tos. Je me sen­tais un peu entre les deux.

On s’est promené dans tout le parc. On a été voir les bateaux, bien sûr, puis on a regardé les poneys (y’a des prom­e­nades pour les enfants quand il n’y a pas école, mais notre petit mon­stre est encore un peu jeune !). J’ai hésité à ten­ter le théâtre de mar­i­on­nettes mais ça aurait été dom­mage d’aller s’enfermer par une si belle journée. Alors on a juste prof­ité du soleil et des couleurs de l’automne qui com­men­cent à arriv­er.

IMG_5967 copie IMG_5970 copie IMG_6021 copie IMG_6003 copie IMG_6033 copie IMG_6030 copie

Plus d’informations sur le site de l’Office de Tourisme de Paris.

Cet arti­cle a été réal­isé dans le cadre d’un parte­nar­i­at.

10 Commentaires

  1. En voilà une bonne réso­lu­tion ! On cherche sou­vent très loin des choses qui se trou­vent juste sous notre nez. C’est à force de voy­ager que je me suis faite aus­si cette remar­que à moi-même, j’avais vis­ité une bonne dizaine de cap­i­tales dans le monde et je ne con­nais­sais même pas la mienne... À l’étranger, les gens trou­vaient cela bizarre, surtout quand il s’agit de Paris, ville si prisée par les touristes du monde entier.
    A pri­ori sur les parisiens, con­flit « Paris vs le sud » (ici à Toulon, on n’aime pas trop Paris et les parisiens), sen­sa­tion d’un univers qui n’était pas pour moi, finale­ment seule une expo Fri­da Kahlo à l’Orangerie aura réus­si à me con­va­in­cre de faire le déplace­ment pour quelques jours et je ne l’ai pas regret­té.
    Notre France est belle et je ne sais pas pour toi mais moi, au plus je voy­age, au plus j’ai envie de décou­vrir aus­si mon pays...

  2. Mais bien sûr que Paris est mer­veilleux AUSSI pour les minous et les pious ! Il y a tant de jolis squares, de petits jardins, de petites places... Quand j’etais petite, je voulais tou­jours aller au Lac Daumes­nil voir les cygnes, au parc Montsouris pour Guig­nol et aux jardins des Tui­leries pour y per­dre mes bateaux sur les bassins... Le meilleur choco­lat du monde m’attendait par­fois chez la très chic « Angeli­na » rue de Riv­o­li, on me fai­sait com­pren­dre le priv­ilège du moment et la mon­dan­ité du lieu. Très fière, je pre­nais place à trois ou qua­tre ans sur ces fau­teuils ou chais­es Louis XVI qui me rap­pelaient chez mes grands-par­ents (en moins beau !!). Ma maman m’emmenait dans de toutes petites bou­tiques du Quarti­er Latin après son cours de piano rue Git-le-Coeur (dont je pen­sais bien sûr que c’était Gilles Coeur !) et elle me dis­ait tou­jours de « touch­er avec les yeux » – ce qui me fai­sait beau­coup réfléchir !!! – puis plus tard au Champs de Mars et au pied de la Tour Eif­fel quand sa pro­fesseur s’est faite plus agée et la rece­vait dans son apparte­ment... Le manège de Mont­martre au pied du Sacré Coeur avait toutes les faveurs de mon petit frère (sans par­ler du funic­u­laire, pris tant de fois au moins deux ou trois fois de suite !!) ain­si que le zoo de Vin­cennes... Lorsque je refais séjour à Paris, je fais tou­jours un tour sur la Coulée Verte où tant de familles se baladent... Quant aux vit­rines des grands mag­a­sins à Noel sur le boule­vard Hauss­mann, décou­vertes à des heures HORS grande afflu­ence (oui, j’ai même raté par­fois un après-midi d’école pour aller les voir !!), eh bien je n’en ai jamais vu nulle part au monde d’aussi joli­ment mis­es en scène. Paris est un par­adis pour les petits, et il est mer­veilleux d’y pass­er son enfance... la tête en l’air et le nez au vent... ! Prof­itez-en, prof­itez-en !!!

    1. Ton mes­sage me rap­pelle tout ce que j’aimais il y a quelques temps moi aus­si, à l’époque où j’habitais intra­muros, où je tra­vail­lais moins, où je ne me trou­vais pas d’escuses pour ne jamais aller me promen­er. La coulée verte fait cer­taine­ment par­tie de nos prochaines sor­ties, un endroit que j’adore !

    2. Tu m’as ven­du du rêve...
      Mer­ci 🙂
      Je suis né à Paris et j’ai vécu des choses sim­i­laires. J’ai même eu la chance de quit­ter Paris, d’aller m’installer 3 ans en Guade­loupe avec mes par­ents, et c’est là que j’ai décou­vert que Paris me man­querait toute ma vie.
      J’étais au par­adis, 30° toute l’année, des couleurs, la plongée, la végé­ta­tion lux­u­ri­ante, mais Paris me man­quait. J’avais per­du quelque chose. J’ai même pleuré en revenant dans mon ancien quarti­er...
      C’est para­dox­al parce que j’adore voy­ager, je suis d’ailleurs en Inde en ce moment, mais en lisant ton texte, j’ai le coeur gros. Paris me manque, une fois encore. Et je pense que Paris me man­quera jusqu’à ma mort.

  3. Belles pho­tos du jardin du Lux­em­bourg. Avec les couleurs de l’automne ça donne envie.
    Par­fois aus­si ils affichent des expo­si­tions pho­tos sym­pas sur les grilles du jardin.

  4. Le jardin du lux­em­bourg est un de ces lieux à paris où le temps sem­ble s’arrêter. Et les gamins en sont fous, entre les bateaux, les maneges ... mer­ci pour le partage de cette balade famil­iale.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest