Découvrir le Nord de la Catalogne : Gérone et les villages pleins de charme

Il n’est pas 7h quand je retrou­ve mes com­pagnons du Col­lec­tif dans le hall de la Gare de Lyon. L’excitation sem­ble avoir pris le pas sur la fatigue. Dans quelques heures, le train nous lais­sera, Julien et moi, à Gérone, pour une semaine dans le Nord de la Cat­a­logne, entre les petits vil­lages de la Cos­ta Bra­va et les mon­tagnes du Val d’Aran. Et c’est de ces petits vil­lages (et villes un peu plus grandes) dont je vais vous par­ler dans cette pre­mière par­tie.


CARTE

Gérone

Gérone (Girona), c’est une petite ville pleine de charme, et notre pre­mier arrêt, directe­ment en sor­tant du TGV. Il fait un temps superbe, pra­tique­ment aucun nuage ; la han­tise de la pho­tographe mais un petit plaisir pour la voyageuse. Bon, je chercherai vite l’ombre, et on ne va pas faire les dif­fi­ciles non plus.

On longe la riv­ière, décou­vrant cette archi­tec­ture si par­ti­c­ulière. On vis­ite la vieille ville, la cathé­drale San­ta Maria et son cloître, le quarti­er juif et les bains arabes, les rem­parts trans­for­més en prom­e­nade avec vue. L’histoire de Gérone se ressent dans ses influ­ences, et ce que les occu­pants suc­ces­sifs ont lais­sé comme pat­ri­moine. C’est ce qui fait le charme et l’intérêt de la ville, tout un pan de l’Histoire d’Europe. Et, petit coup de chance, nous sommes là pile le jour des Man­aies (ou d’une répéti­tion, je n’ai pas tout com­pris), lorsque ces hommes défi­lent en armures romaines pen­dant la semaine sainte (ce sont les romains qui ont fondé Gérone–Gerun­da).

Catalogne_01_A_Girona_001 Catalogne_01_A_Girona_008 Catalogne_01_A_Girona_007 Catalogne_01_A_Girona_006 Catalogne_01_A_Girona_005 Catalogne_01_A_Girona_004 Catalogne_01_A_Girona_003

Catalogne_01_A_Girona_009 Catalogne_01_A_Girona_002

Peratallada

Nous pas­sons notre pre­mière nuit cata­lane à Per­atal­la­da, petite ville médié­vale aux rues sin­ueuses, con­stru­ite à même la roche. Murailles, dou­ves, porch­es, nous visi­tons la ville alors que le soleil est couché, ce qui lui con­fère un cer­tain mys­tère, en plus de l’ambiance déjà bien présente. Mais il fau­dra atten­dre le matin, pour pren­dre rapi­de­ment quelques pho­tos...

Catalogne_01_B_Peratallada_010 Catalogne_01_B_Peratallada_011

Pals

Enchaîn­er Per­atal­la­da et Pals est une bonne idée : les deux villes se com­plè­tent bien dans l’ambiance médié­vale. Les rues de Pals sont un petit peu moins étroites, et tou­jours ces murs en pierre, ces maisons mag­nifiques et, surtout, la vue jusqu’à la mer d’un côté, les mon­tagnes de l’autre.

Catalogne_01_C_Pals_012 Catalogne_01_C_Pals_013

Roses

Nous pour­suiv­ons notre balade dans l’Histoire de la Cat­a­logne en débar­quant à Ros­es, ville bal­néaire. Nous lon­geons la plage, con­tin­uons de prof­iter du soleil, testons quelques spé­cial­ités locales à base de pois­son, et pénétrons dans la Citadelle où se résume l’Histoire de Ros­es : toutes les épo­ques s’y mélan­gent, ruines grec­ques, église paléochré­ti­enne, vil­lage Wisig­oth, du IVème siè­cle avant l’ère chré­ti­enne au XII­Ième. Le site est incroy­able­ment reposant, surtout en ce début de print­emps, en pleine flo­rai­son.

Catalogne_01_D_Roses_014

Catalogne_01_D_Roses_015

Figueras

Figueras (Figueres) n’est pas vrai­ment un petit vil­lage ; c’est pra­tique­ment un arrêt oblig­a­toire pour chaque touriste en Cat­a­logne. A cause d’un musée en par­ti­c­uli­er, celui de Dali. En effet, le pein­tre mous­tachu a décidé d’ériger un musée à sa gloire de son vivant, et a pour cela choisi le théâtre de Figueras, alors en par­tie détru­it par la guerre civile. Je ne vais pas vous dévoil­er trop de choses sur ce que l’on voit à l’intérieur, gar­dons la sur­prise. Par con­tre, j’ai retenu deux choses. Tout d’abord, en été, il y a des noc­turnes, après 22h, et on peut alors avoir le sen­ti­ment d’être seul dans le musée, petit plaisir appré­cia­ble quand on sait qu’il peut être noir de monde le matin. Ensuite, pour vrai­ment appréci­er le lieu, il faut soit beau­coup de temps, soit un guide. Il y a des trucs cachés un peu partout, des choses à com­pren­dre, des endroits où il faut regarder sans que nous y pen­sions. Si on est seul ou si on ne prend pas assez le temps, on passe à côté de beau­coup de détails (je vous con­seille donc vive­ment de pren­dre un guide).

Plus d’infos sur le site du musée.

Catalogne_01_E_Dali_016

Besalú

Besalú, c’est mon coup de cœur. Nous y arrivons en fin d’après-midi, après une journée bien rem­plie, et décou­vrons une petite ville calme, à l’architecture une nou­velle fois mag­nifique. C’est un endroit franche­ment agréable, et vrai­ment très beau.

Catalogne_01_F_Besalu017 Catalogne_01_F_Besalu020 Catalogne_01_F_Besalu019 Catalogne_01_F_Besalu018

 

Carnet pratique

Aller à Gérone : en TGV, par la ligne Paris-Barcelone qui y fait halte lors de ses 5 allers-retours quo­ti­di­ens
Où manger à Gérone : Restau­rant Le Bistrot – Puja­da de Sant Domènec, 4 (cui­sine tra­di­tion­nelle, petite ter­rasse, et le tout au calme dans la vieille ville !)
Où manger à Besalú : Restau­rant Cúria Reial – Plaça Lib­er­tat (très bon, avec une super vue sur le pont)
Où dormir à Besalú : hôtel Els Jardins de la Mar­tana – Car­rer Pont, 2 (petit hôtel famil­ial et sym­pa, vue plongeante sur le pont !)
Plus d’infos sur le site de l’Office de tourisme

 

Le pro­jet #MaCat­a­logne est le fruit d’une col­lab­o­ra­tion entre Envie de Cat­a­logne et le Col­lec­tif des Blogueurs Voy­age. Tous les choix édi­to­ri­aux des bil­lets pro­duits suite à ce voy­age me revi­en­nent.

19 Commentaires

  1. Cela me rap­pelle de très bons sou­venirs, j’adore Pals, j’y avais vu aus­si des chats d’ailleurs ... 🙂 Mag­nifiques pho­tos comme d’habitude ! Per­so je n’avais pas telle­ment aimé Cadaqués, mais c’était en plein été donc bondé de monde ...

  2. Je serai curieux de savoir quel curseur/retouche de light­room tu as util­isé pour les deux dernières pho­tos ?

  3. Bon­soir, vos images reflè­tent par­faite­ment l’authenticité des lieux emprunt d’histoires et surtout des vieilles pier­res. J’adore ces vil­lages (et je me répète sou­vent à l’écrire) qui ont une vraie âme, un car­ac­tère, bref du vrai. C’est superbe !

  4. Salut, je te tiens a te feliciter. Tes pho­tos inspire l’envie et le désir de vis­iter cette région. Elles ont énor­mé­ment de pro­fondeur. bra­vo !

  5. Comme tou­jours, des pho­tos à couper le souf­fle et des des­ti­na­tions typ­iques et de rêves.
    Tu es inspi­rantes, mer­ci de ton investisse­ment dans ton blog.

  6. La Cos­ta bra­va au print­emps per­met d’avoir des lumières mer­veilleuses. Et quand elles sont exploitées avec votre tal­ent cela donne des pho­tos superbes.
    J’adore les accords entre les tons ocres des pier­res des vil­lages et le bleu du ciel cata­lan.

    A not­er que c’est le pre­mier reportage sur la Cos­ta Bra­va (avec 5 étapes) ou je ne vois pas une seule pho­to de la mer!!
    encore bra­vo

  7. J’adore tes pho­tos, je viens de ren­tr­er d’un super voy­age en Cat­a­logne et nous avons fait un itinéraire sim­i­laire, mais je n’ai pas eu le temps de vis­iter PERATALLADA. J’ai adoré Gérone, je pense que c’est la vrai décou­verte de mon voy­age avec Tossa de Mar

    Bref au top ! 

    Francesca

  8. Super con­seil pour Besalù ! Très beau petit vil­lage médié­val et mer­ci pour le tuyau du restau­rant. Un vrai délice avec une superbe vue. Con­tente d’avoir décou­vert votre blog.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest