Bateau en Pologne avec FPP, premiers retours !

Nous sommes lun­di, je suis exténuée. Je suis ren­trée hier soir, après 48h éprou­vantes. La poisse en voy­age, on a déjà eu (la carte blo­quée au Mali, l’appareil noyé aux États-Unis), mais la fin de ce périple polon­ais fut par­ti­c­ulière­ment éprou­vant.

Atten­tion, l’article qui suit a été inté­grale­ment illus­tré à l’iPhone : Insta­gram et Koge­to ! (les pho­tos que vous avez vues tout au long de la semaine sur Twit­ter)

Imag­inez, le froid toute la semaine, la pluie qui arrive et, soudain : l’orage qui inonde la cui­sine du bateau, la cuvette des WC qui s’arrache du planch­er avant de voir sa poignée rester en main, la direc­tion du bateau qui lâche, un itinéraire con­trar­ié par tout ça, un réveil aux aurores pour ren­dre le bateau dans les temps, un éclusi­er qui refuse de nous laiss­er pass­er en nous faisant per­dre un temps fou, un taxi en retard, un pont qui s’ouvre pour laiss­er pass­er un bateau de 81m sur 9 pile au mau­vais moment, un acci­dent qui nous retarde sur la route de l’aéroport, un pre­mier avion qui part en retard et manque de nous faire louper la cor­re­spon­dance, finale­ment repoussée de 2h... Tout ça pour retrou­ver un Paris sous la pluie et une panne d’eau chaude dans la rési­dence ! Vous croyez que quelqu’un nous en veut ?

Ci-dessous, en guise d’illustrations, voici trois images des deux heures à répar­er le bateau !

Pologne en bateau Pologne en bateau Pologne en bateau

Enfin, je vous ras­sure, on a quand même aus­si passé de bons moments ! Nous étions qua­tre (deux cou­ples), et même si la fin fut dif­fi­cile, je crois qu’on a tous appré­cié le par­cours.
Nous avons atter­ri à Gdan­sk, et avons fait deux tra­jets avec deux bateaux dif­férents (en théorie, les deux s’enchaînent sans revenir à la base, mais il y a eu un petit cafouil­lage).

Pologne en bateau Pologne en bateau Pologne en bateau

Pour la pre­mière moitié, nous avons fait une boucle entre Elblag, Mal­bork, Tczew et Rybi­na où se trou­ve la base de Łukasz Kra­jew­s­ki, le cor­re­spon­dant local de France Pas­sion Plais­sance. Nous avions alors un Vis­tu­la Cruis­er 30. Du coup, j’inaugure un truc nou­veau sur ce blog, la vidéo à 360° :

Note 1 : la qual­ité n’est pas extra­or­di­naire, mais ça vous donne une idée !
Note 2 : oui, c’est bien Piotr qui s’est joint à nous !

Pologne en bateau Pologne en bateau Pologne en bateau
Pologne en bateau Pologne en bateau

Nous n’avons pas eu vrai­ment le temps de vis­iter grand chose, les défauts d’organisation nous ayant con­traints à un itinéraire un peu trop rapi­de sur cette pre­mière moitié, mais on a prof­ité de toutes les joies du tourisme flu­vial : voy­ager lente­ment, au fil de l’eau, saluer les pêcheurs, décou­vrir la gas­tronomie locale ou cuisin­er à bord, voire impro­vis­er des bar­be­cues sur des petites îles après un amar­rage sauvage ! Bref, la lib­erté !

Pour la deux­ième par­tie du tra­jet, ce fut plus com­pliqué, le bateau étant net­te­ment moins bien. Et hop, deux­ième vidéo à 360° pour la vis­ite du Week­end 820 Delux :

Ce bateau cumule un cer­tain nom­bre d’inconvénients, out­re le manque d’intimité et l’absence de douche, qui font que je ne le con­seillerais qu’à ceux qui veu­lent vrai­ment rogn­er sur le bud­get : ni Piotr ni mon Belge ne pou­vaient se tenir debout à bord, il n’y a ni rideau (le soleil se lève à 4h, là-bas, en juin !) ni élec­tric­ité ni bar­rière de sécu­rité à l’arrière du bateau. En out­re, on était régulière­ment réveil­lés (sauf Piotr dans sa cav­erne, un lit presque dou­ble qu’on appelle « cer­cueil », sous le pont arrière) par des gouttes qui nous tombaient sur le vis­age : la con­den­sa­tion rend tout l’interieur très humide.

 


Pologne en bateau Pologne en bateau Pologne en bateau
Pologne en bateau Pologne en bateau

 

Mais on a bien prof­ité des activ­ités qu’on peut faire en dehors du bateau : vélo pour aller voir la plage (mais on n’a pas testé la baig­nade...), bar­be­cues, ten­ta­tives de pêche (juste pour le geste)...

Je ter­mine sur qua­tre dernières images, tou­jours pris­es avec Insta­gram (quel jou­et for­mi­da­ble !), de Gdan­sk avant la tombée de la nuit puis de notre toute dernière mari­na, per­due loin de tout.
Je vous racon­terai tout ça plus en détails dans un prochain arti­cle !

 

Pologne en bateau

Pologne en bateau Pologne en bateau Pologne en bateau

12 Commentaires

  1. J’adorais mon trou en effet, un joli trou tran­quille... si ce n’est les quelques effluves d’essence qui m’empoisonnaient de temps en temps et le sen­ti­ment de claus­tro­pho­bie qui pour­rait un peu altér­er le calme de ma grotte !

  2. Sym­pa la vidéo en 360°. Dom­mage que la qual­ité soit si basse par con­tre 🙁

    très drôle le sec­ond bateau 😀

  3. Piotr : c’est vrai qu’avec tout ça, j’avais zap­pé l’odeur d’essence ! Une petite bougie qui sent bon pour atténuer tout ça ? ^^

    Flo­nou : en fait, en intérieur, surtout avec les vit­res tein­tées, ça rend assez mal. Je ne sais pas si ça vient de l’accessoire ou de l’iPhone en lui même. En extérieur par beau temps, ça passe mieux, heureuse­ment ! (cela dit, vu le prix du jou­et, je ne peux pas non plus trop lui en deman­der !)

  4. Et ben, que de tuiles ! Vous avez cumulé pour les 3 prochains voy­ages!!!
    En tout cas, les pre­mières pho­tos don­nent envie de voir le reste !

  5. J’aime comme tu as su rester juste et objec­tive mal­gré les tuiles et le con­fort dis­ons, relatif (mais bon, pas comme si vous n’étiez pas habitués, je pense). 

    Et bien­v­enue dans le monde meeeeeeeeer­veilleux d’Instagram. Ca devient vite une drogue. 😉

  6. Quelles péripéties ^^
    On peut dire ce qu’on veut, tant que ce n’est pas « grave » comme inci­dent, ça fait de très beaux sou­venirs !
    Par con­tre, la pluie et pas d’eau chaude en ren­trant à Paris : ça fait chi­er 😉

    Manon de Lib­er­trip

  7. Don­lope : je crois que chaque voy­age a sa tuile, c’est inévitable, mais là j’avoue avoir eu l’impression qu’à chaque prob­lème résolu, on se trou­vait avoir un nou­veau bâton dans les roues !

    Mélis­sa : Franche­ment, le pre­mier bateau était top. C’est celui qu’on con­seillera à tous ceux qui voudront y aller. Pour le deux­ième, c’est vrai­ment trop ori­en­té bud­get ser­ré pour qu’on le sup­porte une semaine com­plète...

    Manon : l’eau chaude, c’était la goutte d’eau... (oui, vanne de merde, j’assume !)

  8. Effec­tive­ment on pour­rait croire que quelqu’un vous un veut. un enne­mi oublié quelque part ? Mais quand on lit se bil­let on a tout de même une impres­sion de bonne humeur et de plein de sou­venirs.... et puis la lumière polon­aise est telle­ment belle à 4heures du matin (j’y étais il y a trois semaines)...

  9. Que de galères 

    mer­ci pour ce retour et surtout sur les commentaires/avis des bateaux, ca mon­tre l’importance de bien choisir son prestataire et son matériel ...

  10. Françoise : hon­nête­ment, à 4h, je n’avais pas le courage... Mais je veux bien te croire, car à 7h le soleil est déjà bien haut !

    Pyrros : c’est bien pour ça que je vous fais ce petit retour, parce que le bateau en Pologne c’est génial, mais c’est encore mieux avec un bon bateau ! 😀

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest