fbpx

Carnets autrichiens : Salzbourg en famille

Je me sou­viendrai toute ma vie de ma dernière soirée à Salzbourg.

Je vis­i­tais la ville avec Mon­sieur Oreille et Petite Oreille. Elle avait un an et demi à l’époque. Nous avions passé deux jours à vis­iter chaque ruelle de Salzbourg. Et à crois­er les mélo­manes du monde entier venus pour La Mélodie du Bon­heur* la ville natale de Mozart.

* voir plus bas !

autriche-salzbourg_01

Mozart était partout. Dans tous les mag­a­sins de sou­venirs, jusque sur les choco­lats. Et il faut dire qu’ils étaient bons, ces choco­lats... Nous avions déam­bulé dans les rues, au hasard des pavés, en les dégus­tant.

autriche-salzbourg_08

Nous avions passé un très beau week-end. Juste nous trois, Salzbourg... et quelques mil­liers d’autrichiens et de touristes. Nous voulions clore le séjour en beauté. Alors pour la dernière soirée, on est allé écouter du Mozart. Il pleu­vait ce soir-là. On a lais­sé le para­pluie à l’entrée et on s’est fau­filé.

La salle était gigan­tesque, baroque, splen­dide. Nous nous trou­vions dans le cen­tre his­torique de Salzbourg, dans le hall d’un très vieux monastère. Nous étions en avance, nous avons demandé les places du fond, à côté de la porte. Se tenir prêts à par­tir, cette vieille astuce de par­ents qui ne savent pas du tout com­ment la soirée va se pass­er.

Presque trois heures de dîn­er entre­coupées d’interludes musi­caux avec des musi­ciens et des chanteurs. Avec un enfant en bas âge. Sur le papi­er, tous les ingré­di­ents de la mau­vaise idée étaient réu­nis. Je me dis­ais qu’il fal­lait essay­er, qu’on ver­rait bien, que si ça se trou­ve Petite Oreille s’endormirait.

autriche-salzbourg_05

 

Mozart Din­ner Con­cert
Barock­saal im Stiftskeller St. Peter Restau­rant
Salzbourg 5020
Plus d’infos sur leur site

Les autres spec­ta­teurs sont entrés les uns après les autres. Il y avait les cou­ples en voy­age roman­tique, les étu­di­ants venus célébr­er un anniver­saire, les touristes. Les portes se sont ouvertes, les musi­ciens sont entrés. Ils ont com­mencé avec une petite musique de nuit, et à par­tir de là tout s’est enchaîné. On mange l’entrée, et quand tout le monde a fini, arrive la Flûte Enchan­tée. Les chanteurs vire­voltent, c’est un dîn­er pour touristes mais ils sont dans le rôle.

autriche-salzbourg_04

Petite Oreille est debout sur les genoux de son père, fascinée, cap­tivée. L’improbable s’est pro­duit, on va rester tout le din­er, et elle va ador­er. Son père et moi aurons les larmes aux yeux, la voy­ant vivre aus­si inten­sé­ment chaque instant. Don Juan. Les Noces de Figaro. Je ne sais pas si elle com­prend les his­toires puisque nous n’en avons que des extraits, mais elle réag­it dès que le chanteur (qui n’a pas les rôles très sym­pa­thiques !) s’approche de la chanteuse, prête à aller la défendre... et ne sup­por­t­ant pas quand ils se réc­on­cilient (mais com­ment lui expli­quer que ce chanteur inter­prète en vérité une suc­ces­sion de per­son­nages, tous fic­tifs ?).

A chaque sor­tie des chanteurs et musi­ciens, Petite Oreille a droit à des clins d’œil, aux­quels elle répond par de vifs signes de la main... sauf quand c’est le ténor, bien sûr. La chanteuse s’en amusera au point de venir jouer avec elle lors d’un des nom­breux moments où ils se dépla­cent dans le pub­lic en chan­tant.

C’est une soirée gravée dans nos mémoires. Notre fille nous a sur­pris ce soir-là, capa­ble de rester aus­si longtemps fascinée par ce qu’il se pas­sait autour d’elle. Il n’y avait aucun autre enfant, ce qui rend dif­fi­cile toute général­ité, mais pour­tant je suis sûre que ma fille n’a rien d’exceptionnel. Enfin, si, c’est ma fille, elle est for­cé­ment mer­veilleuse, etc. mais vous voyez ce que je veux dire ! Je suis sûre que pra­tique­ment tous les enfants en bas âge auraient été récep­tifs à ce spec­ta­cle.

autriche-salzbourg_03

Nous sommes ren­trés à l’hôtel en souri­ant bête­ment, blot­tis sous notre para­pluie. J’ai regret­té de ne pas avoir fait plus de pho­tos, ne voulant pas déranger les autres spec­ta­teurs avec mon obtu­ra­teur bruyant, puis je me suis dit que c’était une bonne chose, d’avoir pu savour­er un instant avec eux sans tout regarder der­rière un viseur. Surtout que des pho­tos, je venais de pass­er deux jours à en faire dans toute la ville !

Car Salzbourg est une ville très pho­togénique, avec sa riv­ière, ses collines, son cen­tre his­torique et les mon­tagnes en arrière plan, bien sûr !

autriche-salzbourg_06

Il y a des march­es et des pavés, mais la ville se vis­ite très bien à pied, même avec un enfant en bas âge (certes, on l’a beau­coup portée !). Tout est très proche du cen­tre et de nom­breuses rues et places sont pié­tonnes, ce qui per­met de laiss­er galop­er les enfants plus facile­ment. Les jardins Mirabell (deux­ième image ci-dessous), notam­ment, furent très appré­ciés !

autriche-salzbourg_02

La Forteresse d’Hohensalzburg

Par­mi nos coups de cœur, il faudrait aus­si citer la Forter­esse. Nous y sommes allés le soir, un peu par hasard. Le château domine Salzbourg, juché sur une colline. Nous l’avions vu, de loin, sous tous les angles, toute la journée, sans pren­dre le temps d’y mon­ter. Nous sor­tions du restau­rant, il fai­sait encore jour. Nous sommes passés devant le petit funic­u­laire qui mène au château et voilà qu’il était encore ouvert ! On n’a pas hésité très longtemps, on est mon­té !

Et là, sur­prise : per­son­ne ! Nous avions la forter­esse pour nous, avec sa vue plongeante sur la ville ! On est resté jusqu’au couch­er du soleil, à prof­iter des lieux.

autriche-salzbourg_10

Le Mönchsberg

En face de la colline de la forter­esse d’Hohensalzburg se trou­ve une autre colline, le Mönchs­berg. C’est là que se trou­ve le Musée d’Art Mod­erne mais aus­si une ter­rasse panoramique et un restau­rant. Et for­cé­ment la vue est très sym­pa !

Où manger à Salzbourg : M32

Le restau­rant n’est pas for­cé­ment le meilleur endroit où déje­uner (le rap­port qualité/prix n’est pas ter­ri­ble, on paie la vue, for­cé­ment) mais pour un verre ou le goûter, c’est très agréable.

autriche-salzbourg_07

Le centre historique de Salzbourg

Je ne sais pas com­bi­en de kilo­mètres nous avons pu marcher dans le cen­tre, mais nous avons essayé d’explorer chaque recoin. Des petits pas­sages voûtés mènent à de jolies cours, de petits escaliers escarpés offrent de belles vues une fois au som­met... Si je devais don­ner un con­seil pour vis­iter Salzbourg, ce serait : lais­sez-vous sur­pren­dre. Emprun­tez les chemins de tra­verse, les petits pas­sages, les ruelles. Et poussez les portes !

Par exem­ple, nous sommes ren­trés dans la Kol­lengien­kirche, l’Église de l’Université, sans savoir à quoi nous atten­dre. Je savais que c’était l’une des plus belles églis­es baro­ques d’Autriche, mais je ne m’attendais pas à trou­ver un tel édi­fice, et qui plus est avec une œuvre d’art dedans* !

* C’était une expo­si­tion tem­po­raire des étu­di­ants en art

autriche-salzbourg_09

Et qu’est-ce qu’on fait après une expo­si­tion d’art con­tem­po­rain dans un église ? Eh bien on va boire une bière dans un monastère, par­di !
Oui, même avec un enfant parce qu’il y a une salle non fumeurs et de quoi pren­dre le goûter. Et c’est d’ailleurs là, au chaud, que Petite Oreille a fait sa sieste ! (oui, par­ents indignes...)

La brasserie des Augustins est une insti­tu­tion à Salzbourg. L’abbaye date du 17ème siè­cle, et on y boit de la bière sor­tie du ton­neau depuis sa créa­tion !
On choisit sa choppe sur les étagères (une pinte ? un litre ?), et on la fait rem­plir directe­ment.
Cer­taines tables ont leurs fidèles, avec une petite pan­car­te indi­quant que le ven­dre­di de 15h à 17h ce sera tel groupe d’habitués, et le mar­di de 16h à 20h c’est tels autres, etc. ! On y trou­ve égale­ment de la restau­ra­tion tra­di­tion­nelle à prix raisonnable, ce qui laisse devin­er que le lieu est la can­tine de pas mal de gens.

Pour boire une bière : Augustiner­bräu – Kloster Mülln
Lind­hof­s­traße 7
5020 Salzburg
Ouvert tous les jours de 15h à 23h, à par­tir de 14h30 le week-end
Leur site web

autriche-salzbourg_14

Autour de Salzbourg

Je crois qu’on aurait pu rester une semaine entière à Salzbourg, en faisant des escapades dans les vil­lages alen­tour, tant il y a de choses à voir.

autriche-salzbourg_13

Les jeux d’eau du Château d’Hellbrunn

On a com­mencé par le Château d’Hellbrunn, un clas­sique pour tous les touristes en vacances dans le coin. C’est un palais d’été du 17ème siè­cle, avec des jardins et des fontaines. C’est pour ces dernières qu’Hellbrunn est célèbre : il y a des jeux d’eaux et des auto­mates un peu partout !

autriche-salzbourg_11

Tout est mécanique, activé au fil de la vis­ite. Des jets d’eaux jaïssent de partout, pour le plus grand plaisir de tous. Oui, de tous, car n’allez pas croire que ça n’a amusé que Petite Oreille ! Nous pas­sons de fontaine en fontaine, cer­taines frô­lent le kitch mais c’est tou­jours amu­sant de voir notre petite fille s’extasier dessus, et essay­er d’aller touch­er l’eau, bien sûr.

autriche-salzbourg_12

Le Salzkammergut

Nous avons passé une après-midi à par­courir le Salzkam­mergut. Enfin, une toute petite par­tie, celle qui est acces­si­ble en bus depuis Salzbourg pour quelques heures de prom­e­nade.
Le Salzkam­mergut c’est une très grande région com­posée de mon­tagnes, de val­lées et de lacs. Elle mérit­erait dix jours à elle seule, pour avoir le temps d’y ran­don­ner !

autriche-salzbourg_15

Nous avons fait un tout petit arrêt à St Gilgen, petit bourg touris­tique con­nu pour être la ville natale de la mère de Mozart (il est partout, oui oui). Nous n’avions pas le temps de le faire, mais il est pos­si­ble de faire un tour en bateau sur le lac pour rejoin­dre St Wolf­gang (!), et ça a l’air vrai­ment très mignon.

Nous nous sommes ensuite ren­dus à Mond­see, pour nous repos­er au bord de l’eau.

autriche-salzbourg_16

Plus proche du centre de Salzbourg

Pour une prom­e­nade au vert mais acces­si­ble à pied depuis le cen­tre, il y a le lac de Leopold­skron, qui bor­de le château du même nom (Schloss Leopold­skron, du coup), avec tou­jours la Forter­esse en arrière plan. Le chateau ne se vis­ite pas, c’est un hôtel, mais la prom­e­nade autour du lac est sym­pa, tout comme le retour vers le cen­tre ville (il faut rester sur le petit chemin pié­ton / vélo).

autriche-salzbourg_17Et si le château Leopold­skron vous sem­ble fam­i­li­er, c’est peut-être parce que vous l’avez déjà vu quelque part. Une cer­taine Julie Andrews a chan­té pen­dant 2h dans les mon­tagnes autrichi­ennes, et notam­ment devant ce château. Mais si, vous l’avez vu ! Si le titre du film ne vous revient pas, ras­surez-vous, vous ver­rez l’affiche sur la moitié des bus touris­tiques et aurez peut-être l’immense joie de crois­er un des groupes de touristes qui vis­i­tent le cen­tre ville en chan­tant. Si si, c’est un vrai truc, organ­isé, où on vous donne les paroles et où le guide chante avec vous ! Allez, tous en cœur, rain­drops on ros­es and whiskers on kit­tens, bright cop­per ket­tles and waaarm woollen mit­tens, brown paper pack­ages tied up with stri­i­i­ings, these are a feeew of my favorite thi­i­i­ings ! (clique, si vrai­ment tu y tiens)

N’y voyez (prob­a­ble­ment) aucun lien, mais il s’est mis à pleu­voir alors que nous mar­chions. Non, nous ne chan­tions pas. Ou en tout cas pas ça. Nous avons alors opté pour nos activ­ités préférées par temps humide dans une ville autrichi­enne : trou­ver une ter­rasse cou­verte avec vue sur la ville ! On a bien mangé, bien rigolé, et l’un de nous trois a eu droit à une sucette de la part de l’adorable serveur...

autriche-salzbourg_18

Salzbourg : carnet pratique

Avant toute chose : à Salzbourg, rien n’est com­pliqué. Non seule­ment tout se fait à pied pour le cen­tre ville, mais en plus le réseau de bus est très sim­ple à utilis­er si on veut s’éloigner !

Je vous con­seille vive­ment de pren­dre la Salzburg Card si vous voulez vis­iter un peu et / ou vous déplac­er : elle com­prend les trans­ports (y com­pris le funic­u­laire de la Forter­esse), les musées et pas mal de réduc­tions pour les excur­sions et événe­ments.

Aller à Salzbourg

Nous avons atter­ri à Vienne puis pris le train pour Salzbourg, puis repris le train pour Linz pour y pass­er quelques jours avant de repar­tir par Vienne. Il faut savoir que la com­pag­nie des trains autrichiens, ÖBB, col­la­bore avec Aus­tri­an, la com­pag­nie aéri­enne. Du coup, on réserve tout en même temps et on prend le train directe­ment dans l’aéroport. Ce qui per­met d’avoir un avion et un train qui s’enchaînent sans stress et sans souci !

A not­er que les pas­sagers du train qui vont pren­dre l’avion ont droit à des coupons pour le wag­on bar, ce qui nous a per­mis de manger avant (et d’avoir un cadeau avec le menu enfant, oui oui oui).

Enfin, les trains sont pro­pres, rapi­des, et glob­ale­ment calmes. On va partout très rapi­de­ment !

autriche-salzbourg_19

Venir avec des enfants ?

Salzbourg se pra­tique très bien avec un enfant, même en bas âge (nous n’avions ni pous­sette ni porte bébé). Le nom­bre de parcs et de rues pié­tonnes rend la ville très acces­si­ble pour eux.

Activités possibles non mentionnées dans le carnet :

Spielzeug­mu­se­um : musée du jou­et
Buerg­er­spi­tal­gasse 2

Nous n’avons pas pu y aller (il était fer­mé quand nous sommes arrivés) mais c’est un gros regret, ce musée a l’air super et doit cer­taine­ment beau­coup plaire aux enfants.

Il présente une col­lec­tion de vieux jou­ets, mais il est aus­si très ludique puisque les enfants (et les adultes) peu­vent essay­er les jeux ! Oui, vis­iter un musée du jou­et où les enfants ne peu­vent rien touch­er est extrême­ment sadique...

Théâtre de mar­i­on­nettes
Schwarzs­trasse 24, Mozar­teum Com­plex

De très belles mar­i­on­nettes inter­prè­tent des opéras (prin­ci­pale­ment Mozart) en ajoutant de l’humour et de la moder­nité à la beauté des décors. C’est famil­ial mais pas for­cé­ment réservé aux enfants, il y en avait d’ailleurs très peu dans la salle. Par con­tre, Petite Oreille était, je pense, trop jeune pour ce spec­ta­cle (et trop fatiguée le soir où nous y sommes allés, ce qui fait qu’on n’est pas resté, mal­heureuse­ment).

La mise en scène, très créa­tive, m’a beau­coup rap­pelé un beau film sué­dois nom­mé Le Fil de la Vie, pour vous don­ner une idée de l’atmosphère !

 


Mon matériel photo sur ce voyage

matos-photo-autriche// Sac pho­to Nation­al Geo­graph­ic par Man­frot­to // Appareil reflex Canon 5d mark II //
Objec­tif Canon 16–35 II // Objec­tif Canon 50 1.4 //


Ce voy­age est issu d’une col­lab­o­ra­tion entre le Col­lec­tif des blogueurs voy­age et l’Office Nation­al du Tourisme Autrichien. Je reste libre dans mes choix de voyageuse et de blogueuse.

A propos de l'auteur

Je suis photographe et j'ai la chance de voyager partout dans le monde. Sur ce blog, vous trouverez à la fois des récits de voyages (seule, avec Monsieur Oreille, ou Petite Oreille ma fille que j'essaie d'emmener partout depuis qu'elle est bébé !) et des conseils pour réussir vos propres photos de voyage.

Archives de l'auteur

9 Commentaires

  1. Un arti­cle mag­nifique sur cette ville his­torique et mag­nifique qu’est Salzbourg !
    Cela fait un moment que cette ville traîne dans ma liste, je suis en train de me dire que 2017 pour être l’année 😉

  2. je ne con­nais pas du tout mais cela donne envie
    super chou­ette que ta fille soit si ouverte à de telle spec­ta­cle à son âge
    un beau pro­gramme

  3. Oh c’est rare quand je com­mente, mais je me suis revue avec ma Mini Voyageuse en Russie à St Péters­bourg, elle avait 3.5 ans ! Mini Voyageuse entend une musique dans un grand cen­tre his­torique... s’approche, voit une can­ta­trice en train de chanter, s’assoit sur les chais­es... Nous y sommes restés 2h... A chaque ten­ta­tive pour con­tin­uer notre vis­ite, elle se met­tait à pleur­er ! Ce fut, pen­dant longtemps, son plus beau sou­venir de ce voy­age en Russie ! La musique adoucit les moeurs et nos bougeons d’enfant !

  4. bra­vo, pho­tos mag­nifiques et reportage très intéres­sant. Ne vous méprenez pas, vous avez bien et je vous le con­firme, une mer­veilleuse petite fille. Tous les enfants ne sont pas ain­si, beau­coup d’enfants ne tien­nent pas en place, cri­ent, se débat­tent, courent partout, sous les yeux tou­jours émer­veil­lés de leurs par­ents. Peu d’enfant sont capa­ble d’être intéressé, vous devez sure­ment l’avoir ini­tié, à regarder, écouter, pren­dre con­tact avec les choses. Mais non tous les enfants n’auraient pas eu cette atti­tude. C’est très rare, croyez moi et vous ver­rez au cours de votre vie que c’est même de moins en moins. Votre petite fille me rap­pelle mes fils qui ont aujourd’hui 20 et 30 ans. Je pou­vais les emmen­er partout, ils s’extasiaient devant un oiseau, ver­saient de petites larmes sur une note de musique clas­sique, se tenaient sage au restau­rant, et ils n’ont pas changés. Ils s’émerveillent devant la vie et c’est un enchante­ment. Con­tin­uez, c’est vous par­ents qui avez fait cette mer­veilleuse petite fille. Soyez en fière

  5. On a égale­ment eu la chance de pass­er 3 jours à Salzburg pen­dant notre tour du Salzkam­mergut à vélo (qui passe d’ailleurs à St Gilgen, Wolf­gang et Mon­des égale­ment 🙂 )

    Con­cer­nant Salzburg, on l’a trou­vée très pro­pre, très soignée, classe, dis­tin­guée. Ce qui est sou­vent plus com­pliqué à retran­scrire c’est la qual­ité de vie qu’on devine : on a eu l’impression qu’il fai­sait bon vivre à Salzburg, une ville de taille moyenne entourée de mon­tagne et dans un cadre qui, les pre­mières neiges tombées, devient rapi­de­ment très roman­tique en plus. De notre côté, nous y étions au mois d’Août, pen­dant le fes­ti­val : toute la ville vit au rythme de la musique clas­sique et de Mozart, dont c’est la ville de nais­sance. C’est un peu comme un voy­age dans le temps.

  6. J’ai adoré ce bel arti­cle sur Salzbourg (et je suis impres­sion­née par lesj olis mon­tages) ! Je vis à Munich en ce moment, Salzbourg est tout près, j’y retourne bien­tôt et je note quelques adress­es ‚points de vue... Mer­ci pour le joli guide !

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest