Astuces simples pour des photos de vacances qui font « wow »

Et si je vous dis­ais que faire de belles pho­tos est à la portée de tout le monde ? Voici qua­tre con­seils faciles à appli­quer pour pren­dre de belles pho­tos pen­dant votre prochain voy­age !

Préambule : déculpabilisez

Avantd’entrer dans le vif du sujet, il me faut vous pré­cis­er une chose : un pho­tographe qui part dans une optique pro­fes­sion­nelle a un itinéraire adap­té à ses besoins. Il est donc impor­tant de com­pren­dre la dif­férence entre faire des pho­tos pen­dant un voy­age et voy­ager pour faire des pho­tos, car ce ne sont pas du tout les mêmes approches.

Que l’on soit pro­fes­sion­nel ou non, dédi­er inté­grale­ment son voy­age à la pho­to demande une organ­i­sa­tion très dif­férente des voy­ages clas­siques. Si je prends l’exemple du voy­age pho­to que j’organise en Patag­o­nie : les journées vont être chargées, avec des réveils pour le lever du soleil et une logis­tique mise en place spé­ciale­ment pour l’occasion. Un voyageur clas­sique dépen­dant des bus et excur­sions touris­tiques n’aura pas accès à ces endroits pen­dant les belles lumières, ne pour­ra pas pri­va­tis­er un lieu, et devra avoir beau­coup de temps devant lui pour trou­ver les spots que nous avons repérés préal­able­ment !

Lorsqu’on est en vacances, il ne faut donc pas se met­tre la pres­sion et com­par­er ses images à une cou­ver­ture de brochure touris­tique : décul­pa­bilisez, vous n’avez pas le même emploi du temps, ni les mêmes moyens !

Pour autant, cela ne veut pas dire que vous ne pou­vez pas pass­er de bonnes vacances ET faire baver les copains devant vos pho­tos ! Il existe des astuces sim­ples, acces­si­bles à tous, pour don­ner ce « petit plus » à vos pho­tos, et en voici quelques- unes :

Profiter des belles lumières

Les belles lumières, en pho­togra­phie, ce sont les gold­en hours, ces heures où la lumière est douce et dorée, où les ombres sont étirées, pas trop dens­es. Cela cor­re­spond aux deux heures qui suiv­ent le lever du soleil, et aux deux heures qui précè­dent son couch­er (selon les saisons et les lat­i­tudes, ces durées changent).

Oui, cela veut dire qu’il faut se lever tôt ! Et oui, par­fois, quand le réveil sonne, qu’il fait encore nuit, on remet en cause ses envies de belles pho­tos, on se dit qu’on est en vacances, que tant pis pour le lever du soleil. Mais une fois sur place, quand on déclenche, on se dit que si, ça valait la peine. Et puis on pour­ra tou­jours faire la sieste, parce que la lumière est moche en début d’après-midi (ombres dens­es, gross­es lumi­nosité, les con­traste sont pas évi­dents à gér­er) !

Si vrai­ment vous n’êtes pas mati­nal, vous pour­rez vous rabat­tre sur les fins de journée, où la lumière rede­vient dorée avant que le soleil ne se couche. Il faut toute­fois savoir que, non seule­ment la lumière n’est pas iden­tique le matin et le soir, mais surtout les belles lumières ne con­cerneront pas les mêmes lieux (le soleil se lève d’un côté... et se couche de l’autre !).

Lever de soleil à Mau­rice, lumières de fin de journée dans le Roan­nais, instan­ta­nés matin­aux au Viet­nam et au Japon

Quelques trucs de pro pour prof­iter des belles lumières

  • Utilisez une carte : regardez où se trou­ve l’est, où se trou­ve l’ouest, et essayez de repér­er les points intéres­sants. Sou­venez-vous que le but n’est pas for­cé­ment de pho­togra­phi­er le couch­er de soleil en lui-même, mais plutôt de prof­iter de la lumière pour val­oris­er une scène.
  • Faites des repérages : sachez déjà où vous allez avant que le soleil ne se lève ou ne se couche !
  • Utilisez des appli­ca­tions :
    • Gold­en hours et Sun­Po­si­tion­Map : deux appli­ca­tions gra­tu­ites. La pre­mière donne les horaires du soleil et des belles heures en fonc­tion d’une date et d’une posi­tion géo­graphique. La deux­ième pro­pose une carte pour visu­alis­er la course du soleil.
    • Pho­topills et Plan­It ! : deux appli­ca­tions payantes qui per­me­t­tent de penser une pho­to et de savoir à quel moment exact la pren­dre. C’est surtout pra­tique pour les étoiles, mais elles don­nent toutes les infor­ma­tions néces­saires pour la lumière de façon très com­plète.

Se lever tôt, c’est aus­si un bon moyen pour prof­iter des lieux touris­tiques lorsqu’ils sont vides ! (ça, c’est une super tran­si­tion pour le con­seil suiv­ant !)

 

Être original, même dans les lieux archi-touristiques

Vous êtes en voy­age dans un pays où vien­nent des mil­lions de touristes chaque année ? Vous êtes à un endroit que des cen­taines de voyageurs vont immor­talis­er le même jour que vous ? Dans ces con­di­tions, on peut penser qu’il est com­pliqué de pren­dre une bonne pho­to, et ce n’est pas faux.
Vous pour­riez fuir les lieux touris­tiques, vous con­tenter des endroits hors des sen­tiers bat­tus où per­son­ne ne pour­ra com­par­er votre pho­to avec la sienne. Mais c’est aus­si par­fois dom­mage de louper les grands clas­siques, et là encore, il y a des astuces pour sauver la pho­to.

Voici deux très vieilles pho­tos, pris­es lors d’un voy­age en Inde en 2010, avec Mon­sieur Oreille et des copains.

 

Les deux pho­tos représen­tent le Taj Mahal. La pre­mière image, à gauche, est la vue clas­sique, frontale, celle que vous avez tous vue mille fois. La deux­ième image est moins clas­sique, sur le côté. Dans les deux cas, le site est vide. Pour­tant, le Taj Mahal est un mon­u­ment iconique qui attire 3 mil­lions de touristes par an. Soit plus de 8000 par jour (gloups !).
L’explication est sim­ple : nous sommes en plein été, pire sai­son pour voy­ager en Inde, et il est 5h30 du matin (on s’est fait atta­quer par des singes, piquer la bouffe et les sty­los par les gar­di­ens, et il fait déjà 3000°C). Le Taj Mahal vient juste d’ouvrir, nous ne sommes pas encore très nom­breux à en par­courir les allées. Quinze min­utes plus tard, les touristes com­menceront à se press­er pour se pren­dre en pho­to devant la façade prin­ci­pale, mais les côtés res­teront calmes encore un peu, nous lais­sant le champ libre !

Il est là, le secret pour pho­togra­phi­er les lieux con­nus : out­re le fait d’éviter les foules, il faut aus­si chercher les nou­veaux angles, les com­po­si­tions dif­férentes. C’est pour cette rai­son que la dernière pho­to que j’ai prise du Taj Mahal fut à l’extérieur, depuis un champ. Et je l’aime beau­coup parce qu’elle racon­te encore une his­toire dif­férente.

Quelques idées :

  • Venir à d’autres heures que la plu­part des touristes : pho­tos de nuit, tôt le matin
  • Chercher d’autres angles, se met­tre au raz-du-sol ou sur un promon­toire
  • Se focalis­er sur des détails, des per­son­nages
  • Utilis­er la pose longue pour amen­er du dynamisme et du mou­ve­ment dans les scènes urbaines
  • Jouer avec la végé­ta­tion ou l’architecture pour créer des cadres dans la com­po­si­tion

Exem­ples de cadrages moins clas­siques : Alle­magne, Cana­da, Irlande

Grands espaces, petites silhouettes

Si vous êtes fam­i­liers d’Instagram, vous aurez remar­qué cette manie de se met­tre partout dans les pho­tos. Et s’il faut l’utiliser avec parci­monie, cela peut par­fois être per­ti­nent pour deux raisons : cela donne une échelle, et cela per­met de racon­ter une his­toire.

Ain­si, la per­son­ne qui regarde la pho­to peut se pro­jeter, s’imaginer à la place du per­son­nage. Elle peut aus­si lui imag­in­er une his­toire. C’est incon­scient, on le fait tous de manière très sim­ple : on imag­ine que telle sil­hou­ette est en train de ran­don­ner, telle autre admire le paysage. Met­tre un per­son­nage per­met de rajouter un petit peu de vie, tout sim­ple­ment. Et ça per­met aus­si de se dire « oh punaise, c’est grand » !

Exem­ples : Cana­da, Corse, Japon, Suisse, Islande

Partager moins, mais mieux

Vaut-il mieux partager 90 pho­tos moyennes ou 20 très bonnes ? La réponse est dans le titre de ce para­graphe, la quan­tité nuit à la qual­ité. Non pas que vos 20 très bonnes pho­tos seront moins bonnes au milieu des 70 autres, mais elles seront noyées. Ça ne fera pas « wow ».

Lorsque vous partagez une pho­to ou pré­parez un dia­po­ra­ma pour la famille, con­cen­trez-vous sur les meilleures pho­tos et ne gardez qu’elles. (Si vous pré­parez un album pho­to, un car­net de voy­age, ou même un arti­cle de blog, c’est bien sûr dif­férent car le but sera de racon­ter une his­toire.) Deman­dez-vous si chaque image que vous postez pour­rait être affichée dans votre salon.

L’astuce : utilis­er un logi­ciel de tri

Un logi­ciel de tri, ou de classe­ment, vous per­met de not­er vos images et ain­si d’affiner vos choix. Light­room, le logi­ciel de traite­ment pho­to d’Adobe, intè­gre un sys­tème de nota­tion, de même que Bridge, le logi­ciel d’Adobe dédié au classe­ment. Il existe une équiv­a­lence dans les logi­ciels gra­tu­its : XNview.
Le but est de pass­er toutes ses images en revue et d’attribuer des notes. Per­son­nelle­ment, je com­mence par met­tre 1 étoile à toutes les pho­tos que je con­sid­ère cor­rectes (directe­ment 3 étoiles à mes coups de cœur). Puis je repasse en revue toutes les pho­tos avec 1 étoile pour attribuer une sec­onde étoile aux meilleures. Et ain­si de suite jusqu’à avoir élagué suff­isam­ment.

19 Commentaires

  1. Hel­lo,
    Je ne connaissais/pensais pas aux logi­ciels de nota­tion ! Une vraie bonne idée, mer­ci.
    Les autres con­seils sont top aus­si ! 😉

  2. Superbe arti­cle Madame Oreille ! Nous adorons la pho­togra­phie mais nous ne sommes pas des pris il faut le dire. Nous avons pris un cours pho­to il y a quelques mois et celui ci nous a aidé à gér­er les bases. Ton arti­cle nous rap­pelle ce que nous avons vu mais nous apprends audois cer­taines choses dont nous nous doutions : se lever tôt. Dur dur pour nous les dormeurs certes mais quand on en voit le ren­du on se dit qu’il faudrait tester 🙂

  3. Oh la la je sens que ce blog va me plaire ! Ça me donne de plus en plus l’envie de faire un « voy­age pho­to » à pro­pre­ment par­ler. L’UCPA pro­po­sait ce con­cept il y a quelques années dans les Pyrénées, mais j’ai lais­sé pass­er l’occasion. Dom­mage, je n’ai pas revu l’offre depuis ! J’essaie au max­i­mum de trou­ver des angles de vue orig­in­aux. Mon petit truc à moi, c’est de pren­dre à ras du sol : ça marche bien sur les pho­tos d’architecture, dans les villes ou au bord de l’eau.

  4. Chou­ette arti­cle, on retrou­ve l’esprir de ton livre dedans ☺. Je ne savais meme pas que le taj mahal etait ouvert a 5h du matin ! J’aurais du me lever tot aus­si pour les pho­tos de mon­u­ment de Florence(trop touris­tique en ete) mais sa voudrait dire sor­tir le ven­dre vide ????haha

  5. Bon­jour et mer­ci pour ses supers con­seils ! C’est dur de ne pas se met­tre la pres­sion quand on a un blogue et qu’on voit toutes les mag­nifiques pho­to qui sont pub­liées chaque jour.
    Mon con­joint à du me rap­peller lorsque je me mor­fondais sur mes pho­tos pas assez bien d’Antelope Canyon que je n’étais pas pro­fes­sion­nelle. Et c’est vrai ! Je rajouterais donc une astuce « Ne pas se com­par­er » !
    Autrement, les Gold­en hours et levé de soleil sont tou­jours dif­fi­cile (surtout à Bryce Canyon à 6h du matin par-5°c) mais ça en vaut tou­jours la peine ! 😉

  6. Je craque sur la pho­to du Taj Mahal vu de l’extérieur, vrai­ment mag­nifique !

    Cet arti­cle me fait penser que je dois arrêter de penser comme une touriste et trou­ver des heures et des moments où il y a moins de monde. Ce sera pas facile à appli­quer pen­dant notre road­trip au Cana­da (été indi­en oblige) mais je vais y réfléchir plus active­ment pour pren­dre des plus belles pho­tos. Mer­ci pour les con­seils.

  7. Mer­ci pour ces belles images et ton arti­cle per­ti­nent.
    Ama­teurs de voy­ages avec mon épouse, mais aus­si pho­tographes ama­teurs, nous adop­tons peu à peu une méth­ode qui con­cilie un peu « Le voy­age pour faire des pho­tos » et « Des pho­tos pour illus­tr­er le voy­age » : établir un pre­mier pro­gramme de voy­age puis le repren­dre pour y ajouter des journées sup­plé­men­taires dédiées pho­to. Évidem­ment nous voy­a­geons en indépen­dant : il est qua­si­ment impos­si­ble de faire des pho­tos qui suiv­ent tes judi­cieux con­seils dans un voy­age en groupe.

  8. C’est tou­jours ouvrir un cof­fre-fort rem­pli de tré­sors que d’aller sur ton blog et voir tes nou­veaux arti­cles : mer­ci pour ce nou­v­el arti­cle pleins de bonnes astuces : men­tion spé­ciale à ta pho­to du Land­man­nalau­gar, extrême­ment dra­ma­tique, que j’aime beau­coup et à celle du Taj Mahal prise du champ. Je les adore. Je testerai sans doute une ou plusieurs de tes appli­ca­tions pro­posées, elles me tit­il­lent un peu !

    Bis­es

  9. J’aime beau­coup ce dernier arti­cle, nous parta­geons nos pho­tos pour le plaisir de partager et surtout pour ne pas oubli­er ! je tente de pro­gress­er mais j’ai aus­si appris avec le temps et les vadrouilles, que l’appareil pho­tos n’a pas tou­jours sa place ou que par­fois je dois lever les yeux et prof­iter du moment plutôt que de ten­ter de jouer avec les réglages.. mais la prochaine fois que je ver­rais une aurore boréale je serais prête grâce aux con­seils de pro tel que toi !
    mer­ci du partage et mer­ci pour tes arti­cles de qual­ité !

  10. La méth­ode de nota­tion est intéres­sante, je crois que je vais essay­er de m’en inspir­er !
    Je ne pense jamais aux « per­son­nages » dans les paysages, mais c’est vrai que c’est une excel­lente astuce pour ren­dre le paysage vrai­ment grandiose !

  11. Un tout grand mer­ci pour tous vos bons con­seils... je viens d’entendre sur France2 – Télé­matin – le nom de votre blog. Et j’ai décidé de vous suiv­re... bons voy­ages et à bien­tôt. Domi­no

  12. Très bon arti­cle !
    C’est vrai que per­son­nelle­ment, j’ai un peu ten­dance à poster trop de pho­tos d’un coup sur ma page face­book, je vais essay­er lors de mes prochains voy­ages de poster plus sou­vent et moins de pho­tos d’un coup, car sinon comme tu le dis, les très bonnes pho­tos se retrou­vent « noyées » dans les autres et sont de ce fait, pas remar­quées.

    Mer­ci pour tous ces con­seils 🙂

  13. Bon­jour,

    Il faut dire que je ne suis pas un pro­fes­sion­nel en pho­togra­phie, mais j’espère bien que je vais réus­sir à pren­dre de bonnes pho­tos grâce aux pré­cieux con­seils de Madame Oreille.

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest