fbpx

Vacances en famille dans le Forez

par Madame Oreille

Retour dans le Forez pour quelques jours avec ma fille : des ran­dos et des ren­contres, des pay­sages et des petits vil­lages, et tou­jours la Loire, pas très loin !

Forez-01

L’an­née der­nière, je décou­vrais le Forez, dans la Loire, lors d’un petit week-end en famille. Une jolie région, calme, avec de beaux pay­sages, des gens cha­leu­reux, et beau­coup de choses à faire avec les enfants. J’ai tel­le­ment aimé que j’y suis reve­nue cet été avec Petite Oreille pour explo­rer tout ce que nous avions lou­pé (et il nous reste encore beau­coup de choses à découvrir !)

auvergnerhonealpes_loire_forez-023

Marols

Marols, c’est un tout petit vil­lage, très ancien, très bien réno­vé (il est vil­lage de carac­tère) et vivant ! Le genre d’en­droit où on se dit « tiens, on serait pas mal à vivre là, quand même ».

Forez-02_marols

J’ar­rive dans un petit vil­lage très agréable. Tout se fait à pied, on croise très peu de voi­tures. Le pré­cé­dent maire a eu le nez fin, il a non seule­ment res­tau­ré le vil­lage, tout en pierre, magni­fique, mais en plus essayé d’y ame­ner de l’a­ni­ma­tion. Les cris des enfants en train de jouer pen­dant la récréa­tion résonnent dans les rues adja­centes, l’en­droit est vivant !

Un petit che­min mène à la Madone qui veille sur le vil­lage. C’est le meilleur endroit pour une vue géné­rale. L’é­glise Saint-Pierre se détache, avec sa grande tour et ses mâchicoulis.

auvergnerhonealpes_loire_forez-008
Tout en haut, on découvre un coffre au tré­sor, on l’ouvre. Il nous invite à nous lan­cer dans une quête... On retrouve d’autres coffres dans les rues de Marols et à Mon­tar­cher, la com­mune voi­sine, qu’on peut rejoindre grâce à une petite ran­don­née le long du che­min des Bri­gands. (Mais nous, nous ne sommes pas allées mar­cher nous sommes allées man­ger, y a des priorités !)

auvergnerhonealpes_loire_forez-007auvergnerhonealpes_loire_forez-022

auvergnerhonealpes_loire_forez-003
Où man­ger à Marols : la Pause Marolaise
Rue de l’Ecole
42560 Marols
Télé­phone : 04 77 97 14 96

Michaël tient depuis 2014 un petit bis­trot typi­que­ment foré­zien, sorte de QG de l’ac­ti­vi­té locale. On y mange local, on y boit local (avec une belle col­lec­tion de bières), et on y trouve des expo­si­tions des artistes locaux mais aus­si des après-midi à thèmes, des soi­rées projections...

Papa lui-même, il a amé­na­gé les lieux en pen­sant aux familles (jeux, table à langer).

Ces der­nières années, Marols est aus­si deve­nu un vil­lage d’ar­tistes. On compte aujourd’­hui 10 ate­liers, tous dif­fé­rents. Des peintres, des sculp­teurs, des gens qui font du col­lage, aucun artiste ne res­semble à un autre, et c’est pour­tant le fruit du hasard.

Je ren­contre Fabrice Dalu­seau accou­dé au bar de la Pause Maro­laise. Ils nous emmène dans son ate­lier en nous expli­quant com­ment il est arri­vé ici. Il est à la retraite, a l’air tota­le­ment heu­reux et épa­noui. Il est venu cher­cher la quié­tude de la cam­pagne com­bi­née à l’a­ni­ma­tion d’un vil­lage vivant. Lui, vit à Marols, ce qui n’est pas le cas de tous les artistes (cer­tains y ont seule­ment leur ate­lier). Il tra­vaille au cou­teau, des tableaux pop et colo­rés sans autre ambi­tion que de s’amuser.

Les artistes de Marols
Les ate­liers sont ouverts au public tous les week-ends en été, et tous les deuxièmes dimanches du mois. Ils orga­nisent aus­si des stages et des animations.
Plus d’in­for­ma­tions sur leur site.
auvergnerhonealpes_loire_forez-004
auvergnerhonealpes_loire_forez-006
auvergnerhonealpes_loire_forez-005

auvergnerhonealpes_loire_forez-021

Saint-Bonnet-le-Château

Saint-Bon­net-le-Châ­teau est une petite com­mune pleine de charme. Depuis la ter­rasse du Car­ré Pétanque d’O­but (les boules, fabri­quées ici), on découvre la Col­lé­giale qui domine la ville. Dif­fi­cile d’i­ma­gi­ner com­ment une ville avec de telles côtes a pu deve­nir la « capi­tale mon­diale de la pétanque » !

Nous visi­tons le centre ville en mar­chant. Petite Oreille s’é­clate sur les pavés pen­dant que je passe mon temps le nez en l’air, à regar­der les jolies mai­sons en pierre, les hôtels par­ti­cu­liers, les façades.

Forez-05-saint-bonnet

Nous ter­mi­nons notre pro­me­nade sous les portes Man­drin et de la Châ­te­laine, de beaux édi­fices, là encore. Nous pre­nons ensuite la direc­tion du mou­lin de Vignal.

Apinac

auvergnerhonealpes_loire_forez-014

Le mou­lin, c’est une jolie his­toire de pas­sion­nés. Jus­qu’en 1991, il y avait un meu­nier à Api­nac. Deux ans après sa dis­pa­ri­tion, quelques habi­tants ont fon­dé une asso­cia­tion. Le mou­lin est un ouvrage ancien et com­plet, avec plu­sieurs roues, qui méri­tait d’être conser­vé, entre­te­nu, et ouvert au public.

Mou­lin de Vignal
42550 Api­nac
Télé­phone : 04.77.50.80.23

Leur site inter­net.

Emi­lie est sala­riée de l’as­so­cia­tion. C’est elle qui a la chance de vivre dans un si beau cadre, ber­cée par le son de l’An­drable. Elle nous reçoit, avec ses trois enfants. On fait le tour des lieux, les gamins sont tous fas­ci­nés par cette eau qui rentre et sort, fai­sant tour­ner des roues, des meules. La visite se veut péda­go­gique et je crois que tous les enfants aiment les mou­lins (et mettre les mains dans la farine).

Un jour par semaine, pen­dant les vacances, Emi­lie pro­pose des ate­liers pour les enfants : les petits font de la farine et les grands des petites maquettes.

auvergnerhonealpes_loire_forez-015

Le mou­lin est en pleine cam­pagne, juste à côté d’A­pi­nac. Le vil­lage doit avoir une recette par­ti­cu­lière, car en plus des pas­sion­nés de mou­lins, on trouve d’autres amou­reux de vieilles pierres, un peu fous. Ain­si, un homme entre­prend depuis quelques années de reta­per le châ­teau, un tra­vail de titan...

Forez-04-apinac

auvergnerhonealpes_loire_forez-035 auvergnerhonealpes_loire_forez-036auvergnerhonealpes_loire_forez-037

Les Hautes Chaumes

Nous pas­sons notre pre­mière nuit dans la val­lée de l’Ance, à l’en­droit où le Forez déborde sur le Puy-de-Dôme. Ici, je retrouve l’am­biance des Hautes Chaumes que j’a­vais tant aimée l’an­née der­nière. C’est val­lon­né, c’est vert. Il fait un peu plus frais, nous sommes en alti­tude. Et un peu par­tout on retrouve les jas­se­ries, ces abris typiques pour les pâtu­rages des Monts du Forez.

auvergnerhonealpes_loire_forez-019

C’est jus­te­ment dans une jas­se­rie que nous dor­mons, ou plu­tôt dans la yourte que Marc Cor­mier a ins­tal­lée dans le jar­din de la mai­son familiale.

Où dor­mir dans la val­lée de l’Ance : Jas­se­rie des Airelles
Sichard
63660 Saint-Anthème
Télé­phone : 04 73 95 82 98
Réser­ver direc­te­ment.

Oui, fiez-vous à la pho­to, Marc est vrai­ment très grand !

auvergnerhonealpes_loire_forez-016
auvergnerhonealpes_loire_forez-017
auvergnerhonealpes_loire_forez-018

Je ren­contre Antho­ny Pla­nat au petit matin. Le contact passe tout de suite avec Petite Oreille. Il fait par­tie de l’as­so­cia­tion Sur les Traces du Coq Noir, qui s’oc­cupe de la Jas­se­rie du Coq Noir, mais aus­si de toutes les acti­vi­tés autour de cette belle ferme d’es­tive : un petit musée, un res­tau­rant, une sai­son cultu­relle (des concerts, des contes, du théâtre...) et des balades nature (pour tous les âges). Il est pas­sion­né et fait par­tie de ces gens, fina­le­ment très nom­breux dans le Forez, qui aiment leur région et savent com­mu­ni­quer leur passion.

Jas­se­rie du Coq Noir
Le Grand Genévrier
63600 Saint Anthème
Télé­phone : 04 73 95 31 33
Plus d’in­for­ma­tions (ouver­ture du res­tau­rant notam­ment) sur leur site internet.

auvergnerhonealpes_loire_forez-028

Antho­ny nous emmène sur les sen­tiers, pour une petite ran­do à la ren­contre du patri­moine des Hautes Chaumes mais aus­si de sa flore. Mar­cher en écou­tant des his­toires, en décou­vrant quelles fleurs et plantes sont comes­tibles... J’ap­prends plein de choses, Petite Oreille mange des fleurs (et je sais main­te­nant qu’il ne faut plus la lais­ser jouer avec les bou­tons d’or !). On ter­mine la mati­née dans la jas­se­rie, à dégus­ter quelques pro­duits locaux en guise de mise en bouche.

auvergnerhonealpes_loire_forez-026

auvergnerhonealpes_loire_forez-025 auvergnerhonealpes_loire_forez-024 auvergnerhonealpes_loire_forez-029

auvergnerhonealpes_loire_forez-027

Pour le repas, je me rends au Jas du Mas, une auberge tenue par Sébas­tien et sa com­pagne. Sébas­tien enchaîne les plats pour nous faire goû­ter un petit peu de tout. Petite Oreille picore dans cha­cun, ravie ! C’est l’un des avan­tages du Forez, les prix sont abor­dables, même dans les bons endroits...

auvergnerhonealpes_loire_forez-020

Où man­ger à Saint-Anthème : Le Jas du Mas
63660 Saint-Anthème
Télé­phone : 04 73 95 80 65
Ils font aus­si hébergement.

Montpeloux

Après un repas presque gar­gan­tuesque, nous pas­sons l’a­près-midi à Mont­pe­loux. Un peu de marche, un peu de sieste, et puis s’a­mu­ser dans les champs.

Mont­pe­loux, c’est une vraie curio­si­té. C’est un vol­can, éteint bien sûr, qui a accueilli un châ­teau, puis ser­vi de car­rière avant d’être ce qu’il est aujourd’­hui : un lieu où on rentre au cœur du vol­can. Des orgues basal­tiques des­sinent les contours du cratère.

auvergnerhonealpes_loire_forez-031

Le vol­can accueille un fes­ti­val tous les étés. On y joue de la musique, on y donne des repré­sen­ta­tions de théâtre ou de cirque. D’où la scène, bien en vue ! (Plus d’in­fos ici)

En mar­chant dans le petit bourg qui jouxte le vol­can du Mont­pe­loux, on repère rapi­de­ment les pierres qui en pro­viennent, du temps où c’é­tait une car­rière. Des pierres taillées en hexa­gone de façon tota­le­ment natu­relle. (La forme que la nature pri­vi­lé­gie quand elle veut pré­ser­ver ses forces : le plus petit péri­mètre pos­sible à sur­face égale, qu’on retrouve aus­si dans les alvéoles des ruches, les cris­taux de glace, les yeux des insectes...)

auvergnerhonealpes_loire_forez-032

auvergnerhonealpes_loire_forez-033 auvergnerhonealpes_loire_forez-034

Pour la nuit, je rejoins Mey­rieux, juste à côté de Chambles, que j’a­vais ado­ré l’an­née pas­sée. Un joli vil­lage le long des Gorges de la Loire. Je me sou­viens de sa tour et des confi­se­ries de Géral­dine...

auvergnerhonealpes_loire_forez-038
Où dor­mir à Chambles : La Grange aux hirondelles
Mey­rieux Chambles
Télé­phone : 04 77 52 95 12 

Je passe la soi­rée à la table de Chris­tine et Pas­cal. Petite Oreille trône sur une chaise haute, ravie d’a­voir des hôtes à ses petits soins. Non seule­ment nous y man­geons très bien, mais en plus nous pas­sons une excel­lente soi­rée. Pas­cal a son exploi­ta­tion agri­cole juste à côté, Chris­tine s’oc­cupe du gîte. On sent tout de suite qu’ils aiment rece­voir, les dis­cus­sions sont sincères.

Le long de la Loire,
autour du barrage de Grangent et de Saint-Just-Saint-Rambert

L’an­née der­nière, j’a­vais été très impres­sion­née par les Gorges de la Loire. Cette année, j’ai donc déci­dé d’y retour­ner pour les voir sous un autre angle. Une ran­do per­met de faire une petite boucle entre Saint-Just-Saint-Ram­bert et le barrage.

auvergnerhonealpes_loire_forez-039

La pre­mière moi­tié de la pro­me­nade se fait au milieu des champs. On aper­çoit les châ­teaux au loin, les che­vaux s’ap­prochent, curieux. Puis on suit la Loire. Une par­tie du che­min emprunte ce qui fut jadis une voie fer­rée. Il faut ima­gi­ner les trains pas­sant là, rasant le mur, à flanc de col­line, avec le fleuve en contrebas...

Petite Oreille s’é­clate tou­jours ! Ici, elle peut s’a­mu­ser en toute liber­té, sau­ter dans les flaques, ramas­ser des bâtons, rem­plir ses poches de cailloux...

auvergnerhonealpes_loire_forez-040auvergnerhonealpes_loire_forez-042auvergnerhonealpes_loire_forez-043

auvergnerhonealpes_loire_forez-041

A midi, nous pique-niquons à Saint-Vic­tor-sur-Loire, un petit vil­lage au bord du fleuve où on peut se bai­gner, pro­fi­ter du soleil et faire tout un tas d’ac­ti­vi­tés nau­tiques. Pour nous, ce sera bateau !

auvergnerhonealpes_loire_forez-044
Gourde pour enfant et pan­ta­lon de ran­do trou­vés chez Les Petits Baroudeurs

Nous embar­quons pour une petite croi­sière sur un bateau élec­trique. Au fil de l’eau, on aper­çoit le châ­teau d’Essalois, l’île de Grangent, l’ancienne cha­pelle, la vieille abbaye res­tau­rée. Et bien sûr, nous lon­geons le bar­rage de Grangent, lui qui a per­mis la créa­tion du lac épo­nyme. Le tout est com­men­té par un guide qui raconte l’histoire de la région, du bar­rage, de la modi­fi­ca­tion du pay­sage. La Loire est un fleuve sau­vage et puis­sant, le bar­rage a per­mis de gérer un peu les flux pour limi­ter les inondations.

Les Croi­sières des Gorges de la Loire en Forez
Port de Saint-Victor-Sur-Loire
Départs à 15h00 et 16h15 (sauf en cas de réser­va­tion du bateau) tous les jours.
Toutes les infos sur leur site

auvergnerhonealpes_loire_forez-048 auvergnerhonealpes_loire_forez-047 auvergnerhonealpes_loire_forez-046 auvergnerhonealpes_loire_forez-045

auvergnerhonealpes_loire_forez-049

Après le bateau, nous fai­sons halte dans l’une des pâtis­se­ries les plus répu­tées de la région, par pure gourmandise.

Où prendre le goû­ter à Saint-Just-Saint-Ram­bert : Le char­don bleu
18 Ave­nue Gré­goire Chapoton
42170 St-Just-St-Rambert
Ouvert tous les jours de 7h à 19h30 (le dimanche jus­qu’à 18h)
auvergnerhonealpes_loire_forez-051

Oli­vier Buis­son a gran­di ici et avait un rêve de gosse : deve­nir pâtis­sier. Il suit la voie de l’apprentissage et en 1992, à 24 ans, il ouvre sa pre­mière pâtis­se­rie. Depuis, elle a été refaite trois fois en agran­dis­sant les locaux et emploie une ving­taine de per­sonnes... Il déteste le mot « créa­teur », mais ses spé­cia­li­tés d’en­tre­mets gla­cés et son savoir-faire (ici, tout est mai­son sauf les dra­gées !) ont dépas­sé les fron­tières de la Loire...

auvergnerhonealpes_loire_forez-050

auvergnerhonealpes_loire_forez-052

Je repars avec une boîte de maca­rons que Petite Oreille engouf­fre­ra sur la ter­rasse de notre cabane...

Où dor­mir : Archi­pel – Cabane du Forez
145 Pic des Echaux
42600 Essertines-en-Châtelneuf
Télé­phone : 04 77 58 79 26
Plus d’infos sur leur site

Mar­tine et Fran­cis sont de grands voya­geurs qui ont construit une cabane per­chée dans laquelle on trouve donc une douche dans une ancienne cuve (qui ser­vait pour la fourme), un mor­ceau de tronc d’arbre troué par un pic trans­for­mé en table de nuit lumi­neuse, et plein d’idées récup ».

auvergnerhonealpes_loire_forez-054

auvergnerhonealpes_loire_forez-053 auvergnerhonealpes_loire_forez-055

Forez-03-ecotay

Pour le dîner, nous nous ren­dons dans un res­tau­rant (ré)ouvert récem­ment. Il est tenu par un couple tel­le­ment jeune que c’en est sur­pre­nant. La carte est simple et pour­rait, elle aus­si, désta­bi­li­ser. C’est pour­tant un bon indice pour savoir que tous les pro­duits seront frais et de saison.

Mon­sieur est en cui­sine, madame en salle, et il y a fort à parier que l’a­dresse fera des émules dans les années à venir !

Où man­ger à Eco­tay l’Olme : La Mai­son du Vieil Ecotay
1 les Berges du Charavan
Lieu dit « le Vieil Ecotay »
42600 Eco­tay l’Olme
Télé­phone : 04 26 24 26 68

Après une bonne nuit, je me rends à Abies­sence. Joël Ruiz a ouvert une dis­til­le­rie d’huiles essen­tielles bio. Emi­lie était sa pre­mière sta­giaire, en 1999. Elle est tou­jours là (mais n’est plus sta­giaire !) et a main­te­nant 19 col­lègues. Ils sont dans une démarche res­pon­sable, auto­nomes en bois, déchets revendus.

Lorsque j’é­tais enceinte, j’ai décou­vert que les huiles essen­tielles étaient inter­dites pen­dant la gros­sesse (j’en uti­lise peu, mais je n’ai rien trou­vé de mieux pour faire pas­ser un rhume). Émi­lie m’ex­plique com­ment ça marche, la dis­til­le­rie, la chi­mie, com­ment tout est sur­veillé et me montre aus­si des huiles des­ti­nées aux bébés et jeunes enfants ! (pour les mous­tiques par exemple)

auvergnerhonealpes_loire_forez-057

IMG_7251

Abiessence
Mont­ge­nest
42600 Verrières-en-Forez
On y trouve la dis­til­le­rie, la bou­tique, et ils pro­posent éga­le­ment des formations.
Plus d’in­for­ma­tions sur leur site.

auvergnerhonealpes_loire_forez-056

La ferme aux trois granges

La visite de la Ferme aux trois granges fait par­tie des meilleurs moments du voyage. J’ai l’ha­bi­tude de voir Petite Oreille heu­reuse (quand même !) mais là elle était sur­ex­ci­tée de bon­heur ! Tous ces ani­maux, qu’elle pou­vait cares­ser pen­dant que Flo­rence expli­quait le tra­vail à la ferme. Car ce n’est pas un zoo, mais bien une ferme péda­go­gique. La ferme est une vraie ferme et pro­duit notam­ment du lait, sous la hou­lette du frère du Flo­rence. On voit donc le maté­riel de traite, on apprend com­ment sont nour­ris les dif­fé­rents animaux.

La ferme aux trois granges
Che­min des étangs
42210 Bois­set les Montrond
Sur réser­va­tion : 06 30 97 73 85
Plus d’in­fos sur le site web

auvergnerhonealpes_loire_forez-063

auvergnerhonealpes_loire_forez-058 auvergnerhonealpes_loire_forez-062 auvergnerhonealpes_loire_forez-059 auvergnerhonealpes_loire_forez-060 auvergnerhonealpes_loire_forez-064 auvergnerhonealpes_loire_forez-061

Feurs

Juste à côté de Feurs se trouve l’é­co­pôle du Forez, une réserve orni­tho­lo­gique. La Fédé­ra­tion Rhône-Alpes de Pro­tec­tion de la Nature a réha­bi­li­té une ancienne gra­vière pour créer ce petit havre de paix et d’ob­ser­va­tion. On peut venir y mar­cher, entre les dif­fé­rents étangs ou s’ins­tal­ler dans les affûts pour aper­ce­voir les oiseaux (ou les cas­tors et batraciens).

auvergnerhonealpes_loire_forez-068
Eco­pôle du Forez
3 che­min de Turagneux
Villeneuve
42 110 Chambéon
Plus d’in­fos sur leur site.

L’ac­cès à l’E­co­pôle et à ses sen­tiers de pro­me­nade est gra­tuit, seul le par­king et l’ac­cès à la Nef (une grosse cou­pole d’ob­ser­va­tion, où se trouvent éga­le­ment les expo­si­tions) sont payants (3€).

Ludo­vic, le conser­va­teur du site, nous emmène sur les sen­tiers. En été, l’é­co­pôle orga­nise plu­sieurs fois par semaine des pro­me­nades avec des guides natu­ra­listes. Il nous montre les traces lais­sées par les cas­tors, dont la réin­tro­duc­tion se passe très bien, nous montre les nids d’oi­seaux dans les jumelles, nous explique com­ment on ramène de la bio­di­ver­si­té dans une gra­vière, un tra­vail de longue haleine, indis­pen­sable à la vie du fleuve.

Je ne suis pas équi­pée pour pho­to­gra­phier les oiseaux, et avec un enfant à sur­veiller ça reste un exer­cice dif­fi­cile, mais la pro­me­nade est très agréable. A en juger par les familles en train de pique-niquer à l’ombre, c’est un lieu qui n’at­tire pas que les orni­tho­logues, mais tous ceux qui veulent pro­fi­ter du cadre !

auvergnerhonealpes_loire_forez-065 auvergnerhonealpes_loire_forez-067

auvergnerhonealpes_loire_forez-066

Salt-en-Donzy

Nous ter­mi­nons notre week-end dans un vieux châ­teau médié­val, ancienne pro­prié­té des Comtes du Forez, sur les rives de la Char­pas­sone. Ici, une asso­cia­tion locale se démène pour res­tau­rer le patri­moine du vil­lage. Don­zy fut une cité impor­tante et le châ­teau une véri­table for­te­resse, mal­heu­reu­se­ment détruite il y a plu­sieurs siècles. Les béné­voles y font un tra­vail remar­quable au fil des chan­tiers, conso­li­dant les murs, réha­bi­li­tant la cha­pelle, amé­na­feant un superbe jar­din botanique.

auvergnerhonealpes_loire_forez-070auvergnerhonealpes_loire_forez-071 auvergnerhonealpes_loire_forez-069


Plus d’infos


Mon matériel photo sur ce voyage

LoireForez2016_001
Appa­reil reflex Canon 5d mark II // Objec­tif Canon 16 – 35 II


Plus d’articles sur la Loire

Ce voyage est le fruit en col­la­bo­ra­tion entre Loire Tou­risme et le Col­lec­tif des Blo­gueurs Voyage. Néan­moins, je garde toute liber­té quant à mon conte­nu éditorial.

Poursuivre la lecture vers un autre article..

10 commentaires

lalydo 6 août 2016 - 21:12

Superbe région que je ne connais pas encore. Une belle idée pour de futurs séjours !

Répondre
Le Beller Hugo 9 août 2016 - 14:19

Quel article de qua­li­té ! Bravo !
Je suis pas­sé der­niè­re­ment par cette région sans m’y arrê­ter. Je regrette désormais 😉

Répondre
Emilie 11 août 2016 - 21:29

Que de belles pho­tos et un beau témoi­gnage de votre pas­sage dans notre « coin » ! Mer­ci pour votre article, et peut-être à bien­tôt dans le Forez 😉
Emi­lie « du Moulin »

Répondre
Lucie 12 août 2016 - 12:58

C’est une région que j’ai tra­ver­sée de nom­breuses fois en voi­ture pour aller à Lyon sans y accor­der d’in­té­ret mais là, ça donne vrai­ment d’y aller, les pho­tos sont magni­fiques !! à rajou­ter sur ma liste de voyages, mer­ci de la découverte 🙂

Répondre
Nanou 19 août 2016 - 8:16

Magni­fique ! ca me tente, mer­ci pour ton article.

Répondre
vincent 20 août 2016 - 13:43

Bon­jour,
Mer­ci à vous de faire connaitre notre belle région, que cer­tains qua­li­fie­ront de France pro­fonde, car res­tée encore un peu à l’é­cart du tou­risme de masse. Pour­tant notre région recèle de tré­sors inat­ten­dus et de pay­sages épous­tou­flants, et pour qui aime la ran­don­née, de balades, très très nom­breuses, pour tous niveaux, sublimes et enri­chis­santes. De plus, la cui­sine y est goû­teuse, et maintes petites auberges ou res­tau­rants, vous attendent au détour des che­mins. Et, si vous avez la chance de par­tir sur les pas de quel­qu’un du cru, il vous fera décou­vrir des coins de rêve, l » idéal pour se ressourcer.

Répondre
Vietnam Original Travel 22 août 2016 - 2:10

Tou­jours aus­si fan de tes articles. Tres bien ecrit et de superbes photographies !
Tu nous donnes tou­jours l’en­vie de visi­ter ces dif­fe­rents endroits

Répondre
Pierre H. 22 août 2016 - 21:15

Hel­lo,

Je trouve toutes les pho­tos de ce blog magni­fiques ! Et pour être tout à fait hon­nête, je suis ten­ter de par­ler de tes tech­niques (de la rubrique « Conseils pour les pho­tos voyage ») sur le blog que je lance et qui, entre autre, évo­que­ra les meilleurs plans pour pho­to­gra­phier les endroits tra­ver­sés en voyages.
Quand je vois les superbes cli­chés que tu fais de la région de Saint Etienne (si je dis pas de bêtise), je me dis que tu dois maî­tri­ser les bonnes tech­niques (j’a­vais mal­heu­reu­se­ment une mau­vaise image du Forez) !
Mer­ci à toi, à très vite.

Pierre H.

Répondre
Christophe 29 octobre 2016 - 3:05

Bon­jour,
Habi­tant à St Mar­cel­lin en Forez depuis un peu plus de 2 ans, je n’ai pas encore eu l’oc­ca­sion de prendre le temps de visi­ter la région du Forez. La tête dans les tra­vaux de réno­va­tion de la mai­son... Je connais de loin ou de nom la plus part des lieux nom­més, mais avec votre article, ma curio­si­té a été encore plus piquée à vif. Comme les vacances vont être encore res­treinte l’é­té pro­chain avec un mariage notam­ment, je pense que nous en pro­fi­te­rons pour suivre vos bonnes adresses.
Mer­ci beau­coup pour cette article.

Répondre
Fanny - Le cheveu sur la soupe 21 novembre 2016 - 8:54

Je suis très fière de décou­vrir un article sur ma jolie région au milieu de toutes tes jolies pho­tos de voyages au bout du monde. Ton blog est superbe et tes pho­tos son magnifiques !

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.