Source d’inspiration #10 : Destination : Muckle Flugga

Voilà un mois et demi que nous sommes rentrés du Mali et, mis à part quelques week-ends dans la famille, nous n’avons pas quitté Paris. Heureusement, je m’évade en préparant nos prochaines destinations. D’ici l’été prochain, nous allons faire quelques escapades à vélo en France, puis du bateau et encore du vélo dans des contrées plus nordiques.

Je compte bien rentabiliser la Gopro, et vous ramener des petits films sympas. Du coup, histoire de me mettre dans l’ambiance, je parcours les vidéos des autres. Et je suis tombée sur celle-ci, qui résumerait presque tout en même temps, et m’amuse beaucoup !

Alastair a passé l’année au Royaume-Uni, à découvrir son propre pays, partant du principe que l’aventure commence dès qu’on franchit sa porte. Il a donc lancé le concept des mircoadventures et, dans le cas présent, il se rend tout au nord…

Je vous laisse regarder la vidéo :

Bon, y a deux ou trois soucis avec leur son, et la fin ressemble à un export raté, mais il est rare que je regarde des vidéos aussi longues en entier, et sans rien faire à côté.

Nos deux gaillards voyagent donc avec des Brompton, la crème des vélos pliants, et réussissent à embarquer dessus des « bateaux », de quoi camper, et de quoi faire des vidéos ! Incluant même un petit rail pour travelling…

De manière générale, je n’aime pas trop les voix-off, mais ne serait-ce parce que leur accent est choupi, je réussis pour une fois à la supporter ! Elle n’écrase pas l’image, n’est pas omniprésente, laisse de la place à l’ambiance… et, finalement, dynamise un peu le tout.

Ce que je retiens pour mes propres futures vidéos d’échappées cyclistes, c’est qu’il faut beaucoup se mettre en scène, et donc impérativement prendre un petit trépied. Nous l’avions tenté, rapidement, à San Francisco, et c’était tout de même assez fastidieux : faire son cadrage, lancer la vidéo, courir se mettre en place, passer devant la caméra, revenir en arrière pour vérifier que c’était bien, et repartir. Ici, ils utilisent le fait d’être deux pour se filmer l’un et l’autre, ce qui est beaucoup moins fatigant, et beaucoup plus jouable sur plusieurs jours. Parce qu’au final, c’est plus un film sur une aventure sportive que sur les îles Shetland, mais on profite des plans sur les vélos pour découvrir des paysages qui seraient ennuyeux sans action (ils sont magnifiques, hein, mais filmer ça pendant cinq minutes serait peut-être long !)

Articles qui pourraient vous plaire

6 Commentaires

Melvinia 14 mars 2012 à 13:58

Très sympa ce trip à vélo et bateau ! Et j’aime beaucoup ce concept de « micro-aventure », c’est très inspirant.
Pour ma part je ne fais pas de vidéo, je me contente de la photo mais j’aime beaucoup découvrir de nouvelles choses avec ce rdv du mercredi.
Petite remarque concernant le rail (en tant que pure observatrice, je n’y connais rien en matos vidéo), je trouve que l’utilisation qui en est faite ici est juste bien, on voir quelques scènes tournées au rail de temps à autres et ça suffit.
J’aime moins quand on en fait une utilisation plus « abusive », je m’explique : je me souviens d’une autre « source d’inspiration vidéo » postée il y a quelque temps sur un couple qui partait très souvent et faisait une vidéo à chaque fois (j’ai oublié le nom désolée) et qui avait visiblement acheté le dernier rail de-la-mort-qui-tue. Et leur vidéo était sympa mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de travellings, un peu lassants à la longue, dont quelques-uns n’apportaient pas grand chose. Alors oui ça fait pro mais pour moi, point trop n’en faut 🙂 !
Voilà j’arrête, encore bravo pour ce super blog qui me fait voyager via mon écran entre 2 escapades 🙂 !

Répondre
tunimaal @ Un Gaijin au Japon 14 mars 2012 à 16:34

J’aime beaucoup leur concept. C’est sympa. Après c’est clair que cela doit être usant à la longue de prendre ta caméra, l’installer, prendre ton vélo et te lancer puis revenir vers ta caméra et contrôler que tout est bon. Déjà que cela peut-être long pour le faire avec des photos alors en vidéo j’imagine même pas…

En tout cas bonne inspiration. Toujours bien de regarder ce que les autres font.

Répondre
Oreille 14 mars 2012 à 18:03

Melvina : je comprends ce que tu veux dire, et je dois avouer que je suis plutôt d’accord. En fait, je crois que c’est un défaut de technophile ! C’est pareil pour les films avec 5 minutes de time lapses. On découvre un effet, une technique, un nouveau jouet, et on l’utilise à toutes les sauces jusqu’à épuisement. Je crois qu’il faut réussir à prendre le meilleur de chaque chose pour que tout se complète et fasse sens 🙂
Là, je trouve aussi que ça passe bien, ça amène de la douceur, et ce n’est pas trop répétitif.

Tunimaal : tant qu’on ne pompe ni ne plagie ^^ Je crois que la culture visuelle est super importante pour progresser, se créer une base de références inconscientes qui nous guideront le moment venu 🙂 Le tout est de bien digérer !

Répondre
LadyMilonguera 14 mars 2012 à 21:08

Elle est bien sympa cette vidéo… Merci de nous l’avoir fait découvrir.

Répondre
Oreille 15 mars 2012 à 16:43

LadyMilonguera : « my pleasure » 🙂

Répondre
Le routard 23 avril 2012 à 17:02

Très sympa cette vidéo et le concept de microadventure. Merci pour cette découverte 🙂

Répondre

Laisser un commentaire