Retour dans les balkans : roadtrip croato-bosno-slovène

J’aime les balkans. C’est une région du monde qui me fascine. Avec une multitude de pays et encore plus de cultures différentes. J’y suis allée à plusieurs reprises ces dernières années. Une première fois en Slovénie pour aider ma sœur à trouver un appart dans la capitale dont personne ne sait écrire le nom. Autant dire que je n’avais pas vu grand chose du reste du pays, même si j’avais vraiment apprécié Ljubljana (j’ai fini par apprendre à l’écrire !), son charme et son calme.
Plus tard, je suis repartie deux fois en solo. Une première fois dans un voyage entre Belgrade et Dubrovnik en traversant la Bosnie-Herzgovine, entre trains et bus. Puis une deuxième fois pour un tour de vélo dans le nord de la Roumanie, avec une halte à Budapest (non j’ai pas fait de faute de frappe, j’étais passée par Budapest et non Bucarest, qui me faisait un peu peur !) toujours en solo.

Bref. J’aime les Balkans. Et quand je cherchais une idée de région du monde où me rendre en février, j’ai rapidement pensé à la Slovénie. Qui techniquement ne fait pas réellement partie des Balkans, mais vous me pardonnerez cet abus de langage.


[column]J’ai arnaché ma fille dans un maxi-cosy, embauché ma sœur comme chauffeur, et en route. Nous avions établi un itinéraire vague mais large, limitant les temps des trajets pour cause de bébé de cinq mois. Première étape, les lacs de Plitvice, en Croatie.
Généralement, on les visite plutôt aux beaux jours, pour y randonner, mais l’idée de les voir en hiver nous plaisait beaucoup. Malheureusement, nous aurons mis plus de temps à trouver l’entrée du parc qu’à l’explorer, la neige rendant le site globalement inaccessible. [/column] [column margin=0]IMG_6537[/column]

IMG_6567

IMG_6601

IMG_6546

IMG_6578

Le site était quasi-désert, les routes également. Le nombre de panneaux « sobe, zimmer, room » devant les maisons de la région laisse deviner l’affluence qu’il peut y avoir en été. Nous avons bien croisé quelques touristes japonnais, aussi déçus que nous de ne pouvoir visiter qu’une partie si infime du parc…
En d’autres temps, j’aurais probablement tenté de descendre un peu plus, de crapahuter dans la neige, mais avec un bébé collé contre soi, on arrête de mettre sa vie en danger pour une photo. Alors tant pis, nous avons marché le long des chemins accessibles, traversé un bout de forêt, et admiré le bleu pénétrant des lacs de Plitvice. Et pour la suite, il nous faudra y retourner.

IMG_6634

[column]

IMG_6670

IMG_6683

IMG_6688

IMG_6698[/column][column]Nous avions prévu de faire une incursion d’une journée en Bosnie, pour aller voir un canyon que ma sœur avait repéré sur Google Earth. C’était un petit peu la surprise, nous n’avions aucune idée de ce à quoi nous pouvions nous attendre. Mais l’idée même de faire un tour en Bosnie m’enchantait.
Je suis restée amoureuse de Sarajevo, et j’ai été très touchée par les gens que j’avais côtoyés tout au long de mon voyage précédent. Un mêlange de froideur, de fierté, de mélancolie et de joie. Une méfiance et une défiance vis à vis de la touriste que j’étais, et cette petite étincelle quand je montrais mon intérêt. Et ma gène quand, rapidement, les femmes me parlaient de leurs fils enterrés. C’est peut-être aussi ce qui m’avait émue à Sarajevo, confronter mes souvenirs de petite fille devant la télé à la réalité d’une ville à l’histoire pourtant si riche, à l’architecture si belle malgré les impacts. Fermer les yeux devant les bâtiments qui portent encore les stigmates, mais sentir mon cœur se serrer devant l’immense cimetière et ses tombes blanches.

Se dire que l’ex-Yougoslavie a bien plus à offrir que les souvenirs de son histoire récente.

J’aurais voulu prendre des photos qui font « wow », donner envie de venir, montrer la face joyeuse. Pourtant, dans le petit bout de Bosnie traversé ce jour-là, difficile d’illustrer l’allégresse. Était-ce l’hiver, était-ce la lumière…

Après une lutte acharnée avec le GPS, nous avons rejoint le canyon, perdu dans la brume. En été, ce doit être beau. Miostrah, il s’appelle. Juste à côté d’Ostrožac et de sa ville ville fortifiée.

[/column]

IMG_6709

IMG_6730

[column]Un seul et unique rayon de soleil sur la Bosnie, et nous avons repris la route dans le brouillard. Toujours le brouillard. Nous traversons la Croatie, passons tout près de Zagreb. Je n’en garde pas un souvenir extraordinaire, nous filons droit sur Ljubljana.

Partout, les routes sont impeccablement déneigées. Les routes principales, du moins. Les monticules de neige laisse deviner l’hiver qui bat son plein. Pourtant, il ne fait pas froid. Enfin, si, bien sûr, mais il n’y a pas ce vent qui glace les joues ni cette humidité qui s’infiltre partout. [/column][column margin=0]

IMG_6748 IMG_6749[/column]

IMG_6784 IMG_6792 IMG_6809

[column]

IMG_6824[/column][column]A Ljublana, nous déjeunons dans le petit troquet où ma soeur avait ses habitudes, grimpons au château avec le petit funiculaire, mangeons des bureks dans cette même boulangerie où il y a un peu plus de quatre ans, nous découvrions cette spécialité. C’est toujours agréable de retourner sur ses pas, retrouver des repères sans pour autant avoir l’impression de connaître. Mais nous ne nous attardons pas plus longtemps. Je veux des montagnes, des lacs et encore plus de neige ! Nous continuons vers Bled et Bohinj… (et ça, je vous le raconte dans le prochain épisode !)[/column]

Articles qui pourraient vous plaire

8 Commentaires

Amélie C 18 mars 2015 à 9:38

Wahouuu je ne connais absolument pas cette région du monde, et je suis scotchée par ces lacs !! C’est magnifique !! Surtout avec la neige et la glace autour, c’est superbe. Dommage que les chemins n’étaient pas hyper accessibles car se promener là bas l’hiver ça doit être magique, et surtout hyper tranquille par rapport à l’été !

Répondre
Letizia 18 mars 2015 à 10:11

C’est une région plutôt méconnue (touristiquement parlant) et tes premiers articles m’avaient déjà attirés l’oeil. C’est vrai que les paysages hivernaux sont magnifiques. J’avais beaucoup aimé ces photos où on voyait les lacs de Plitvice, les couleurs sont dingues avec la neige. Merci pour cette jolie découverte…

Répondre
Laurence 19 mars 2015 à 10:57

Tes photos sont magnifiques… Je partage cet amour pour les Balkans. J’aime la Bosnie. J’en suis tombée amoureuse à Sarajevo alors que nous faisions une errance ferroviaire par là-bas (Croatie, Monténégro, Serbie et Bosnie) avec Sacha qui était encore tout petit. Ce pays a une histoire si riche et passionnante, turbulente aussi. Certes, l’histoire récente qui m’a marquée enfant mais aussi ce passé où la paix fut toujours de courte durée. Un bon livre pour se rendre compte de l’histoire de la Bosnie c’est « Le pont sur la Drina » d’Ivo Andric.
Je suis allée à Ostrožac, mais je n’ai pas vu Miostrah. Etes-vous allée dans le château d’Ostrožac ? Ce doit être encore plus étrange en hiver. J’attends la suite de tes photos avec impatience : voir Bled et Bohinj sous la neige, c’est encore plus beau.
J’y retourne bientôt et j’ai hâte !

Répondre
Planete3w 22 mars 2015 à 9:39

Original comme road-trip.Tu as envie d’y retourner en été voir si c’est totalement différent ?

Répondre
Donlope 23 mars 2015 à 13:14

Ca a l’air d’être un beau voyage malgré les occasions manquées. Les photos des lacs de Plitvice sont magnifiques et absolument pas vues, la passerelle en bois donnant un aspect graphique superbe! Rien que pour ces photos, je trouve que ça valait le coup!!

Répondre
Sarah 24 mars 2015 à 22:27

Les photos en noir et blanc rendent superbement bien! Et le canyon, je le trouve déjà beau, même en hiver, même s’il doit aussi être beau en été. Je trouve en tout cas que tu donnes envie de venir, ne t’inquiète pas pour ça.

Répondre
Louise 30 mars 2015 à 15:54

Magnifique… On doit se sentir tout petit là dedans. Etant très frileuse, je n’oserais pas braver le froid pour y aller avec ces températures mais à voir ces photos, ça donne quand même envie…

Répondre
christine 11 avril 2015 à 11:34

rien à dire, c’est vraiment magnifique surtout la photo du lac.Merci pour cette découverte, je ne connaissais pas cette région mais là, elle va figurer surement dans ma liste de pays à visiter

Répondre

Laisser un commentaire