Quel objectif choisir pour son premier voyage ?

Vous avez décidé de franchir le pas, ça y est, vous achetez un reflex. Mais vous voilà perdu devant le choix de l’objectif qui va vous accompagner. L’offre est immense, avec des prix, des focales, des ouvertures, des chiffres à rallonges, c’est impossible d’y voir clair.

Alors cet article est là pour essayer de vous aider à choisir, ou au moins vous aiguiller sur les possibilités.

Quel objectif choisir, est une question que je reçois chaque semaine. Ce blog regorge de réponses sous forme de « ça dépend », puisque c’est ainsi que je conçois la photographie : c’est avant tout des histoires de choix personnels, d’envies, de situations différentes. Il est donc difficile d’apporter une réponse qui ne soit pas au cas par cas.
Pour autant, après plusieurs années à tenir ce blog et à répondre à vos mails sur vos choix de matériel, je pense qu’il existe quelques profils types, auxquels la plupart d’entre nous pourront s’identifier.

transmongol_2009_04_08_8120
Monsieur Oreille pendant notre premier grand voyage pour lequel j’avais acheté mon premier reflex numérique, un Canon 450d !

Choisir un reflex ?

Si vous n’avez pas encore acheté votre boitier et que vous hésitez encore en vous demandant si cela va vraiment vous correspondre et quel appareil photo il vous faudrait pour vos voyages, jetez un œil à cet article, il contient un petit questionnaire qui vous aidera à choisir !

Quel objectif acheter pour voyager lorsqu’on débute en photo ?

Je précise bien que ces conseils s’adressent aux débutants car ce qui vous manque, c’est uniquement la connaissance de votre pratique photographique. Quand on débute, on ne sait pas encore ce qu’on va vraiment aimer. Or, le choix-même d’un objectif repose sur ça : trouver l’optique qui va nous permettre de faire les photos qu’on aime.

Une rapide introduction sur les focales, l’ouverture, USM, VC, DC, VR, IR et autres abréviations barbares

Ne rentrons pas dans des schémas compliqués, la focale est une distance évaluée en millimètres qui nous permet de définir un objectif : 10-20 mm, 16-35mm, 28mm, 35mm, 50mm, etc. Basiquement, ça indique la valeur du zoom. A 10mm on a un plan très large alors qu’à 400mm on photographie les oiseaux en gros plans.

IMG_4784 IMG_4947
Dans la Brenne : ultra grand angle pour les paysages (16-35), téléobjectif pour les oiseaux.

IMG_9353_Afrique-du-Sud_029 IMG_9866
Afrique du Sud : un requin photographié au 16-35 et un buffle au 600mm : le choix de la focale dépend aussi de la largeur du champ à couvrir

L’ouverture ? C’est le deuxième chiffre qui qualifie l’objectif. Plus le chiffre et petit, plus l’ouverture est grande. Ça va vous permettre deux choses : faire rentrer plus de lumière sur votre capteur, et obtenir de jolis flous d’arrière plan. C’est donc un paramètre à ne pas négliger.

Les abréviations barbares ? Là, ça se corse. Tamron SP 15-30mm F/2.8 Di VC USD, dit comme ça, ça fait peur. En fait, il faut juste décomposer l’intitulé. Tamron est la marque, SP la gamme, 15-30 la focale, 2.8 l’ouverture, Di signifie compatible avec les Full Frame, VC veut dire stabilisé et USD indique qu’il est motorisé. Conclusion, lisez plutôt les descriptifs où tout est écrit en toutes lettres si vous avez un doute sur les abréviations !

Compatible Full Frame ? Ça correspond aux lettres EF chez Canon, Di chez Tamron, ou DG chez Sigma. Pour faire simple, il existe deux types de reflexs définis par la taille de leur capteur : APS-C ou Full Frame. Mais certains objectifs ne sont compatibles qu’avec les APS-C. C’est donc une question à se poser lorsqu’on investit.

Stabilisé ? IS chez Canon, VC chez Tamron, OS chez Sigma, VR chez Nikon. La stabilisation permet de réduire les risques de flou de bougé lorsqu’on est en situation lumineuse difficile, ou avec un long zoom. Elle n’est pas nécessaire systématiquement, et à utiliser avec parcimonie.

Oubliez l’objectif polyvalent

Au début, on veut tout photographier. Et, a fortiori en voyage, on a peur de louper une photo, une occasion, parce qu’on n’aura pas le bon objectif. On a l’impression que chaque voyage sera l’occasion de photographier des portraits, des paysages, de l’architecture, des animaux, des repas. On veut tout immortaliser, et c’est bien normal.

Avec le temps, on apprend à se connaître et sa pratique photographique évolue. On sait quelles photos nous intéressent dans chaque voyage et quel matériel emporter pour les réussir. Je n’emporte pas le même matériel pour de la rando que pour un safari. Et, d’une rando à l’autre, je ferai aussi certainement des choix différents.

Alors, un objectif polyvalent, c’est tentant. Une seule optique pour tout photographier, du paysage à l’animalier. Sauf que ces objectifs sont généralement sombres et de qualité moyenne (voire médiocre). Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas prendre de bonnes photos avec, juste qu’il faut être conscient des défauts qu’une telle polyvalence implique.

Le premier objectif n’est pas forcément celui que vous garderez

Un premier objectif permet d’apprendre à se connaître, il ne faut donc pas nécessairement trop se prendre la tête dans son choix. Ainsi, si vous n’arrivez pas à vous décider, optez simplement pour l’objectif du kit (un 18-55 dans de nombreux cas). Ils vous permettront de débuter sereinement sans trop investir, et de voir quelles sont vos focales préférées, vos sujets de prédilection.

Se faire PRÊTER des objectifs

Si, dans votre entourage, quelqu’un à des objectifs du même constructeur, demandez à les emprunter ! Le test terrain, c’est toujours le meilleur moyen de voir ce avec quoi on est à l’aise !

L’acheter avant le départ pour l’apprivoiser

Et quand je dis avant le départ, je veux dire vraiment avant le départ, plusieurs semaines avant, et faire des photos avec. L’idéal pour un photographe, c’est de regarder une scène en voyant le cadrage qu’on va faire. Ainsi, on peut être réactif et mettre le bon objectif au bon moment, ou savoir quel réglage privilégier.

Apprivoiser son objectif avant, ça permet aussi de découvrir ce qui va vous plaire, et donc de ne pas louper l’occasion d’une belle photo. Si vous vous êtes entraînés sur les géraniums de la voisine et dans le marché du quartier, vous réussirez quand ils s’agira d’un hibiscus et d’un marché plus exotique !

Quel objectif choisir : mes conseils

Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Je vais essayer de vous proposer des objectifs selon plusieurs situations classiques pour les voyageurs. Bien sûr, ces suggestions ne correspondront pas à tout le monde, et dépendront quand même des budgets de chacun. Notez aussi qu’un objectif n’est pas forcément fait pour être enfant unique. Votre collection évoluera avec le temps, vos envies et votre connaissance de la photo (c’est pour cela que vous ne garderez peut-être pas éternellement cette première optique !).

Un peu de paysage, un peu de portrait, un peu de scène de vie

Ce que vous cherchez s’appelle un objectif transtandard. Ce sont des objectifs passe-partout mais avec des plages de focales suffisamment réduites pour pouvoir garder une qualité optique tout à fait correcte et permettre de grandes ouvertures. A titre personnel, j’ai longtemps utilisé le Tamron 17-50 2.8 sur 450d puis 550d, et j’en étais plus que ravie. Du coup, je vous le conseille sur toutes les montures !

Objectifs transtandards pour capteurs APS-C
Canon Tamron 17-50 2.8 ou Canon 17-55 2.8
Nikon Tamron 17-50 2.8 ou Nikon 16-85 3.5
Pentax Tamron 17-50 2.8 ou Pentax 16-50 2.8

Beaucoup de paysages, beaucoup de portraits

La photo de paysage et la photo de portrait sont des grands classiques de la photo de voyage. Mais il y a autant de façon d’aborder ces sujets qu’il y a de photographes. Là encore, au fil des voyages et des photos, votre pratique évoluera, vos goûts s’affineront. Par exemple, personnellement, j’ai longtemps adoré les portraits au 100mm : un objectif macro qui faisait de beaux flous d’arrière-plan. Puis, avec le temps, je me rends compte que j’en prends vraiment beaucoup autour de 35mm, avec mon 16-35, ce qui me ferait donc plutôt pencher pour l’achat prochain 35mm 1.4 chez Sigma.
Dans un premier temps, j’aurais donc envie de vous conseiller de tester un transtandard, pour voir quelles focales vous plaisent. Ensuite, s’il vous paraît toujours trop long, que vous n’avez jamais assez de recul, c’est qu’il sera temps d’envisager l’achat d’un grand angle (sur APS-C, je vous recommande chaudement le Sigma 10-20, qui fut mon objectif préféré pour de nombreux voyages !).
Et si jamais vous aimez les beaux flous d’arrière-plan pour vos portraits (ou pour les fleurs, les détails, etc.) ou faites beaucoup de photos dans des environnement sombres, investissez une centaine d’euros dans un 50mm 1.8 (91€ chez Canon, 167€ chez Nikon, 123€ chez Pentax !). Le rapport qualité/prix de ces objectifs est dingue et ils sont tellement petits qu’on les glisse systématiquement dans le sac.

transmongol_2009_04_10_8351 transmongol_2009_04_17_9064_OK
Deux photos prises lors de mon premier voyage (à gauche Russie, à droite Mongolie) : je faisais la plupart de mes portraits au 100mm.

Chardon copie
Le genre de portrait que j’aime bien faire maintenant (ici, un peintre en Mayenne), où l’ultra grand angle permet de montrer aussi l’univers du personnage.

IMG_5697 IMG_5862

Paysages de Corse à l’ultra grand angle

Des animaux !

Et là, ça blesse. Pour photographier des animaux, surtout s’ils sont petits, loin, ou sortent surtout en fin de journée, quand il y a moins de lumière, on a besoin de bonnes optiques. S’il s’agit de partir en safari, ou d’un voyage orienté animalier, je vous conseille vivement de louer un objectif, ça vous reviendra beaucoup moins cher pour des photos bien plus belles. S’il s’agit de pouvoir zoomer un petit peu de temps en temps, alors jetez un œil vers les 70-200 de chaque constructeur (en sachant que plus ils sont lumineux, plus ils sont chers et, surtout, plus ils sont lourds !).

CostaRica_007_IMG_0054 copie IMG_1754b_ours-noir-NouveauBrunswick IMG_2529 copie_grizzli-Yukon
Un colibri au 70-200, au Costa-Rica, et des ours canadiens, toujours au 70-200

J5_girafes_mont_kenya J4_rhino1
Faune kényane avec un 100-400 de location

Articles qui pourraient vous plaire

15 Commentaires

Fanou Rtgs 26 octobre 2015 à 10:41

Super article Du coup j’en ai profité pour acheter votre bouquin !!!!

Répondre
Maryse-Dany Tour du Monde 26 octobre 2015 à 11:40

à chaque voyage c’est une décision difficile surtout que je pars pour de longue période chaque fois… Et avec de longue rando (sur plusieurs jours) en autonomie, je deviens paresseuse de changer mes objectifs à partir de la mi journée. Mais j’adore mon nouveau 10-20mm que j’ai grandement utilisé en Nouvelle-Zélande. Tes articles sont toujours intéressants tes photos bien jolies même si je commente rarement.

Répondre
Foreign Frenchies 27 octobre 2015 à 8:36

un nikon coolpix s3100 suffira t il ? avec un peu de retouche ?

Répondre
Madame Oreille, photos de voyage 29 octobre 2015 à 21:56

L’important, c’et d’être à l’aise avec son matériel 😉

Répondre
(happy) Virginie 27 octobre 2015 à 12:40

toujours très intéressant de lire ton avis sur les différents objectifs ! je suis en quête d’un bon « grand angle » pour mon reflex Nikon et je lis avidement tous les articles pouvant m’orienter dans mes choix !!!

Répondre
Mathilde - Voyager en photos 29 octobre 2015 à 10:06

Merci pour cet article ! Je viens de trouver mon cadeau d’anniversaire lol ! Je cherchais un transtandard lumineux car je suis souvent déçue de mes photos faites au 18-200 qui est certes polyvalent mais pas lumineux et qui manque de piqué. Le modèle 16-50 f/2.8 chez Pentax faisait très mal au portefeuille mais grâce à toi je vois qu’il existe un modèle similaire chez Tamron 3 fois moins cher ! Je ne pense pas assez souvent à regarder du côté de Tamron et Sigma !

Répondre
Madinelle 29 octobre 2015 à 10:55

Merci pour cet article! J’ai un réflex Nikon D3100 avec un objectif 18-105mm (la base pour apprendre?) et le salon de la photo approchant, je voulais me renseigner pour l’achat d’un second objectif! J’hésitais entre un 50 mm car beaucoup de monde le trouve comme THE objectif à avoir… mais j’aime plus particulièrement faire des photos de paysages…

Répondre
Vincent Regard Nomade 30 octobre 2015 à 0:09

Bonjour Aurélie, 🙂

Ton article est géniale ! Je part bientôt pour un séjour au Portugal et en France… Et avoir un appareil hybride me tente pas mal. Tes conseils sont très complets. Ca me pousse un peu plus dans ma décision d’investir dans ce type d’appareil avec un bon objectif !

En attendant, pas mal de mes photos publiées sur mon blog sont fait avec un Iphone 6… Allez… Je sert les dents et j’économise… 😛

A Bientôt !

Vincent

Répondre
MILLA 3 novembre 2015 à 19:49

Salut,
Juste un petit complément sur les transtandards : le sigma 17-50 est l’équivalent en plus récent du Tamron qui date un peu. Je l’ai depuis quelques mois, et j’en suis très satisfaite (après avoir tres longtemps hesité avec le tamron!). Il sert aussi bien pour de jolis portraits avec flou arrière que des photos de paysage grâce à ces 17mm.

Répondre
Adil 7 décembre 2015 à 14:06

Si tu ne sais pas quel objectif prendre pour un voyage, peut-être ne pas prendre de système avec objectif interchangeable 😛

Répondre
Stridou 16 décembre 2015 à 16:57

Merci pour tous ces détails.
J’hésites grandement pour mon prochain objectif sur mon Nikon D7000.
J’ai fait l’erreur de prendre un 18-200 à l’époque ou j’avais un D60. J’ai donc très vite opté pour un 35mm 1.8 (sur APS-C je le préfère au 50mm à l’utilisation…) qui est quasiment en permanence sur mon boitier.
et là j’hésite donc entre le 17-50 2.8 ou 17-70 2.8 (Tamron ou Sigma aussi… ?). il semblerait qu’ils soient tous les deux très bons… mais je ne veux pas faire l’erreur une deuxième fois de choisir celui qui a la plus grande plage focale…
(le 10-20 mm ce sera certainement plus tard, si j’en ressent le besoin…)

Répondre
sam 24 mars 2016 à 3:17

Article très utile, j’ai un « vieux » canon eos 500 d mais je vais changer – j’ai aussi noté les références de ton livre sur les conseils de pro pour la photo à destination des voyageurs et allez faire un tour sur Amazon… C’est un peu mon talon d’achille la photo, je bouge pas mal à travers le monde mais je suis souvent déçu par les photos au retour. Donc tes conseils tombent à pic pour moi pour choisir mon équipement et me perfectionner

Répondre
Rémy 20 mai 2016 à 8:05

Salut Madame Oreille!
Merci pour ton article, très agréable à lire, clair et accessible au néophyte que je suis 🙂
J’ai un 70D de chez Canon, avec objectif standard 18-55mm, je viens d’acheter un petit 50mm que je trouve assez sympa pour les portraits.
Maintenant ma question est :
Est-ce que, sachant que je vais partir en voyage longue durée (donc niveau taille + poids des objectifs), j’ai meilleur temps de prendre mon 50mm + acheter une autre focale fixe, 35mm par exemple pour tout ce qui est paysages ou rester avec 1 seul objectif style 17-50? (apparemment les focales fixes font de »plus belles » photos que les multi-plages?)

Merci et belle journée!

Rémy

Répondre
ManaM 29 mai 2016 à 13:03

Je part bientôt en voyage à Londres et je me demande quel objectif je vais prendre. J’hésite entre mon classique 18-55 ou min 35mm (monter sur nikonD3200). J’adore les photos faites avec mon 35 mm, mais j’ai peu d’être limiter pour faire des photos de paysage. J’avais pensé a prendre les deux, mais je ne maîtrise pas bien le changement d’objectif en pleine rue ^^ Du coup je sais toujours pas lequel prendre avec moi ou si je prend les deux^^ Un petit conseils?

Répondre
Béatrice 15 juillet 2016 à 11:22

Bonjour, et merci de vos conseils, c’est tellement dure de choisir son 1er appareil et objectif. Pour cause cela fais des lustres que je n’ai pas eu un appareil photo à moi (depuis mes 12 ans). Et là après pleins de recherche je trouve enfin une réponse sympa. merci

Répondre

Laisser un commentaire