Choisir ses objectifs pour partir en voyage

Petit préambule. Dans la vie d’un voyageur qui part avec un reflex, il y a deux moments où l’on doit faire un choix concernant ses objectifs : d’abord à l’achat, puis en faisant son sac pour partir. Deuxième point important, comme je l’avais évoqué dans l’article consacré au choix de l’appareil, il n’y a pas de règle absolue, c’est à vous de cerner vos besoins. Commençons donc par quelques conseils pour l’achat. Pour définir un objectif, on utilise la focale, l’ouverture et la qualité. La focale influe sur votre angle de champs et sur votre cadrage. On va distinguer les zooms (ou focales amovibles, en vulgarisant) et les focales fixes. Les premiers portent bien leurs noms : une focale minimale, une focale maximale, et toutes celles comprises entre les deux. Les focales fixes, ce sera l’inverse : pas de bague de zoom ; si le sujet ne rentre pas dans le cadre, il faudra reculer ! Un exemple pour comprendre les focales :

 

L’appareil n’a pas bougé entre les prises (et il s’agit d’un APS-C). Vous apprécierez donc ces quatre photos magnifiques prises depuis mon salon exclusivement pour illustrer cet article !

On approfondira (peut-être) dans un autre article, mais vous avez compris l’essentiel.
Et c’est de ce constat que naît une erreur : les zooms à tout faire. C’est souvent sujet à débat, mais j’ai un avis très tranché sur la question : lorsqu’on achète un reflex, c’est pour changer d’objectif. Mettre un 18-200 dessus n’a aucun sens : une large plage couverte équivaut à une qualité moindre. Ces objectifs sont, en plus, généralement peu lumineux. Vous allez avoir des images molles, pas très piquées, et vous devrez ranger l’appareil dès qu’il fera sombre (en gros) : autant prendre un bon compact, ça prend bien moins de place.

Les objectifs, c’est comme les humains : quand c’est trop polyvalent, c’est que ça n’est pas spécialisé ; voire même réellement compétent sur rien (et toc). Il va donc falloir en acheter plusieurs, et jongler entre eux. C’est un investissement certain, mais vous ne le regretterez pas : un objectif vit longtemps, et lorsqu’il est de qualité, il se revend facilement sans trop de pertes.
Un bon objectif coûte cher, mais c’est un investissement sur le long terme. Cela étant, un voyageur aura aussi facilement tendance à avoir des réticences sur ce point : on pense être plus facilement sujet aux vols, pertes, casses, et on n’a pas tous envie d’avoir autour du coup plus que ce que les gens qu’on va croiser ne gagneront parfois jamais dans leur vie. C’est un choix, là encore. Personnellement, j’ai opté pour un petit boîtier entrée de gamme, et des objectifs de qualité mais pas hors de prix. Dans tous les cas, l’objectif sera plus important que le boîtier, c’est donc logique d’y consacrer un plus gros budget.

L’ouverture ? C’est le deuxième chiffre qui qualifie l’objectif. Plus le chiffre et petit, plus l’ouverture est grande. Ça va vous permettre deux choses : faire rentrer plus de lumière sur votre capteur, et obtenir de jolis flous d’arrière plan. C’est donc un paramètre à ne pas négliger. Généralement, pour trouver des objectifs lumineux et de qualité, pour des prix corrects, il faut plutôt se tourner vers les focales fixes. Chez Canon, par exemple, le 50mm 1.8 est un « must have » qu’on trouve pour une centaine d’euros, en moyenne. Il permet de prendre des photos nettes dans des conditions où l’éclairage est très faible.

La stabilisation ? C’est le mot à la mode. Sachez juste que certains objectifs sont meilleurs sans, et que ça n’est utile que pour les longues focales. C’est souvent un argument marketing… Voilà, la balle est dans votre camp.

Certains auront un ensemble de focale fixes, d’autres plusieurs zooms, quelques-uns le cul entre deux chaises.

Comment choisir les objectifs à prendre avec vous en voyage ?
Première chose, oubliez l’idée de tout prendre avec vous. Se trimballer un objectif pour faire trois photos, ce n’est pas très intéressant, et même avec un bon sac à dos, limiter le poids est souvent primordial ; surtout durant les longues journées de marche, vélo, kayak… Essayez donc de visualiser les photos que vous souhaitez prendre sur place. Vous n’aurez pas les mêmes besoins pour un safari au Tanzanie ou pour un trek en Islande, c’est logique.

Personnellement, j’embarque systématiquement deux objectifs : un Sigma 10-20 et un Tamron 17-50. Le 17-50 est un transtandard. C’est l’objectif que vous pouvez laisser vissé en permanence et qui vous permet de faire 80% des photos classiques d’un touriste : paysages, scènes de vie, portraits. Il a l’avantage d’avoir une ouverture constante à 2.8 ; à l’inverse des ouvertures glissantes, qui ne permettent pas la même ouverture aux deux extrémités du zoom.

Le 10-20 est ce qu’on appelle un Ultra Grand Angle. Il est particulièrement utile en paysage, et pour les bâtiments, en compensant le recul que je ne pourrais pas prendre avec un autre objectif.

Depuis que j’ai le 17-50, j’ai un peu delaissé le 50mm, mais je le prends quand même souvent dans un coin, si j’ai la place, car il est petit et léger. Comme je le disais plus haut, il sera parfait pour les cas de faible luminosité (parce qu’en ouverture 1.8). Si vous savez que vous allez faire beaucoup de marchés de nuit, par exemple.

En plus de ça, j’ai également un 100mm macro, ainsi qu’un 70-200 4 L. Ce sont les deux que je laisse le plus souvent derrière moi, pour l’instant. Ils sont de très bonne qualité, pourtant. Le 100mm est génial en portrait, par exemple, et le 70-200 a un piqué du tonnerre. Mais ils sont lourds, et je n’ai pas souvent l’occasion de les utiliser. Pourtant, le jour où je partirai dans un lieu susceptible d’offrir de belles possibilités en photo animalière, je les privilégierai.

 

En guise de conclusion, j’ai juste envie de vous dire de vous poser les bonnes questions.
Trois photos de pigeons valent-elles de porter 1 demi kilo de téléobjectifs ? Est-ce que vous voulez faire beaucoup de paysages, est-ce que votre voyage sera propice aux portraits ?
Pensez aussi à la location : vous partez au Kenya mais n’avez pas de téléobjectif, vous n’aurez pas l’utilité d’un tel objectif une fois rentré et n’avez pas envie d’y mettre le prix. Plutôt que d’acheter une bousille, louer un bon objectif. Vous serez contents de vos photos, et ça vous coutera moins cher.

Articles qui pourraient vous plaire

43 Commentaires

Chtiben 8 juillet 2011 à 8:34

Bonjour,

toujours d’excellent articles. J’en profite pour rebondir sur celui-ci : le poids des objos en voyage.

Pour ma part, j’ai découvert et me suis accroché à la focale fixe. Elle permet un confort en terme de poids, d’ouverture, de qualité incomparable.

Un 28/2.8 pour le tout venant, un 50/1.8 pour le portrait et un 85/1.8 pour un portrait plus serré.
Avant le 85, j’avais le 60/2.8 macro (j’ai toujours mais je dois préparer une annonce pour le revendre), remplacé alors par des tubes allonges.
Et avec tout ça un 10-22 pour les paysages.

ça me permet de partir avec un 10-22 (400gr) un 28 (200gr) le 50 (200gr) et le 85 (400gr). Quatres optiques de qualité pour 1kg200. Autant dire presque le poids d’un 24-70/2.8 ou d’un 17-55 2.8 IS.

Je ne regrette rien et je persiste dans l’approche focale fixe qui permet une qualité de prise de vue et un effort de composition inégalable.

Pour les fans d’argentique, cela fait un parc optique du type 16-35, 50, 85, 135. Une grande partie en occasion (neuf : 1500€, occasion : 900€)

Bonne continuation

Répondre
tewoz 8 juillet 2011 à 9:28

Je crois que j’avais déjà répondu quelque part, mais c’est pas grave.
Perso j’ai 2 sigmas :
un 10-20 (le même que toi certainement) et un 30mm fixe qui ouvre à 1.4.
Le 30mm est celui que j’utilise le plus.
Je pense à m’acheter un 70mm mais je ne sais pas encore lequel.
L’autre avantage des objectifs fixes c’est qu’ils obligent à se bouger pour prendre une photo, on ne se contente pas de rester à la même place et de jouer avec le zoom, on bouge, on test plusieurs angles…

Répondre
Oreille 8 juillet 2011 à 11:10

Tiens, deux amateurs de focales fixes…

(Tewoz, je crois que tu l’avais évoqué dans l’article sur l’achat de l’appareil)

Personnellement, je ne penche ni pour l’un, ni pour l’autre. J’aime mon zoom de base et ça ne m’empêche pas de bouger. Entre faire un pas en arrière et dézoomer, on n’aura pas la même image. Mais je sais aussi que chez certains, il peut y avoir un part de paresse… Dans tout les cas, la qualité et la légèreté des focales fixes en font des options à considérer sérieusement pour n’importe quel voyageur !

Répondre
tangosierra 8 juillet 2011 à 23:04

Bonjour,
votre avis sur les reflex et les zooms de grande amplitude est un peu sévère, voire ayatollesque 😉
Perso j’ai longtemps voyagé en zappant entre le 10-20, le 18-70 et un 70-300 puis un 50-150. Et il y a beaucoup de photos que je n’ai pas faites, faute d’avoir monté la bonne focale à l’instant t (le fameux « instant décisif »).
J’explique : quand je voyage je ne suis jamais seul, je suis accompagné par ma femme et mes filles qui sont toutes 3 des « filles de la ville », peu concernées par les choses de la photo, donc impatientes 😉 Même quand je négocie un quartier libre, je suis en situation de reportage, c’est-à-dire que je vais aussi bien traquer le petit détail graphique que le paysage urbain plus aéré. Monter un ultra-grand-angle ou un télé relèvent d’un parti pris de départ, et en changer requiert un minimum de temps, de manipulations et de précautions.
Voilà pourquoi j’ai fini par acheter un 18-200 de marque, certes moins piqué que feu mon 18-70 (paix à son âme), mais beaucoup plus polyvalent et stabilisé qui plus est. Bien sûr je regrette le piqué de l’excellent et méconnu 50-150 Sigma, mais en contrepartie je me déplace léger et j’ai une réactivité incomparable entre grand-angle et télé. Exactement ce dont a besoin un photographe de rue.
Quant à l’argument « autant acheter un compact », alors là pardon, ça ne résiste pas une seconde à la comparaison ! Faut-il rappeler que la densité des photosites d’un capteur de compact est au moins 8 à 10 fois supérieure à celle d’un APS-C ? Ce qui signifie que les photosites voient 10 fois moins de lumière, 10 fois moins d’information qu’il faudra amplifier voire extrapoler à gros coup de traitement numérique dans le logiciel embarqué de l’APN ! Tenue en hauts isos et finesse des détails militeront toujours pour le reflex. J’ai souvent recueilli les états d’âme de collègues ou d’amis en mal d’orientation photographique, et je préférerai toujours conseiller un reflex d’entrée de gamme avec un bon 18-200 que voir un ami acheter un bridge…

Répondre
bacri 9 juillet 2011 à 3:55

personnellement j’ai une préférence pour les objectifs fixe :35 pour l’ambiance et les reportages, 85 pour les portraits et le 180 pour les chats qui sont méfiants mais c est selon si vous voyager pour vos reportages ou simplement pour avoir des souvenir .un excellent compact avec un fixe peut faire amplement l affaire pour 90 pourecent des images prisent

Répondre
fabrice 11 juillet 2011 à 4:53

Le transtandard, c’est top en voyage! + quand même un gros zoom.

Répondre
Oreille 11 juillet 2011 à 16:36

tangosierra : je peux comprendre ton approche, mais je ne suis pas d’accord 🙂
D’une part, en compact, on peut trouver des choses vraiment très bonnes, offrant un bon rendu (parfois même du raw) mais également un grand nombre de possibilités à la prise de vue. Pour du paysage, des scènes de rue et bon nombre de photos classiques, ce sera amplement suffisant, tout en offrant une grande amplitude de range, et un encombrement réduit.
D’autre part, est-ce qu’il vaut mieux « louper » une photo de temps en temps mais que les autres soient très bonnes (je parle du rendu, pas du sujet, ou de la compo) ou prendre tout ce qu’on veut avec une qualité inférieure ?
Après, si c’est un choix qui te satisfait, tant mieux ! ça n’empêche pas de faire de bonnes photos (qui seraient juste encore meilleures avec un vrai objectif :p)

bacri : tu photographies beaucoup de chats pendant tes voyages ? ça a surement déjà été fait, mais il y a de beaux trucs à faire sur les « chats du monde ».

Fabrice : personnellement, le zoom je me suis souvent bien passée, mais là encore, tout n’est question que de besoins !

Répondre
tangosierra 11 juillet 2011 à 20:22

Bon, faut relativiser doublement :
1. le 18-200 Nikon, c’est pas non plus un cul de bouteille, et j’ai toujours avec moi le 50mm 1.8 pour un piqué au rasoir; je retrouve d’ailleurs ce piqué avec le 80-200 mais à 1.4kg, la bête reste à la maison quand je voyage.
2. un compact, j’utilise aussi : Ricoh GR-D à focale fixe de 28mm (équivalent), ça fait la synthèse, non ?
En fait comme souvent, on est dans le compromis entre réactivité, polyvalence et qualité. Mais j’ai vu des photos produites par le 18-200 en expo ou en double page de magazine (beaucoup de pros l’utilisent et arrivent à vendre à Géo) qui sont à tomber 🙂

Répondre
bacri 11 juillet 2011 à 23:45

Je photographie majoritairement les chats pendant mes voyages ,j’ai eu la chance d avoir fait la couverture des chats du monde de Géo ainsi qu’un livre les chats sacrés d Asie plus différentes parutions.
j’aime montrer les chats dans le quotidien des locaux ,maison ,monastères,marché
oreille si toi ou tes lecteurs vous voyez en endroit en Asie avec de nombreux chats voir des statues n hésite pas pas à m’en faire part.
Le plus souvent c’est le regard du photographe l’approche de son sujet et une bonne connaissance qui compte plus que le matériel .
mais franchement il doit y avoir extrêmement peu de photo diffuser par Géo fait avec le 18-200

Répondre
lemerou 13 juillet 2011 à 8:43

@bacri : je me souviens d’avoir croisé beaucoup de chats en Birmanie (il y a le fameux temple au Lac Inle avec le moine et ses chats).
Il me semble qu’à Bornéo, il y a une ville avec un musée consacré aux chats qui est assez connu.
Si tu es intéressé, je peux te retrouver le nom.

Répondre
Chris 13 juillet 2011 à 23:23

Je viens de me rappeler du commentaire que je voulais faire en lisant cet article : le choix de l’objectif pour .. la vidéo. Je ne sais pas si tu comptes écrire un truc à ce sujet mais dans mon cas par exemple, l’objectif le plus souvent vissé sur mon boitier est le 50 mm 1.8 que je vais probablement troquer pour le 1.4 vu le temps que je passe avec. Alors que je pensais ne l’utiliser que pour des cas très précis … Bref, je pense que « l’objectif pour partir en voyage » sera bientôt celui qui arrivera à conjuguer optimisation photo et optimisation vidéo ! (ahem, je crois que je viens d’écrire le commentaire le moins clair de ma vie de blogueur)

Répondre
tangosierra 13 juillet 2011 à 23:23

@bacri : peut-être pas dans Geo mais dans LMP, si 😉
http://www.lemondedelaphoto.com/Quand-le-18-200mm-se-mesure-aux,1461.html (lire le arguments)
Et beaucoup de pros l’utilisent en reportage, y compris nature, mariage…

Répondre
bacri 14 juillet 2011 à 18:01

Lemerou la ville à Bornéo c’est Kutching connu pour son musée de chats et ses statues de chats ,ville très agréable mais merci de ton aide
tangosierra:je ne parlais que des photographes que je connais ou que j’ai croisé pendant mes voyages et tu m’a fait connaître LMP

Répondre
Matheew Lauren 17 juillet 2011 à 16:05

Très bon article, je pense que l’intégration d’un transtandard peut être très utile pour avoir de beaux bokeh à 17mm.

J’ai toutefois une question, à 70mm et ouvert à 2.8 et à 55mm et ouvert à 1.8, est-ce que le bokeh sera équivalent ? (en supposant que le sujet soit placé à la même distance de l’arrière-plan dans les deux cas, et que la distance photographe modèle soit la même aussi)

Répondre
Oreille 17 juillet 2011 à 17:23

Matheew : dans les articles à venir, il devrait y en avoir un qui réponde à ta question (ce sera plus simple avec des illustrations que des mots)

Répondre
Mawoui 18 juillet 2011 à 20:49

Je suis TELLEMENT contente de découvrir ton blog ! (Et enfin d’avoir un peu de temps pour l’approfondir !)

Tes conseils photos sont absolument ce que je recherchais (pas poussés à l’extrême, mais très professionnels pour nous guider et nous éclairer dans nos choix de matériel !)

Question photographie, je m’y adonne depuis deux ans, mais sérieusement depuis quelques mois(avec bébé, disons que c’est le moyen le plus créatif que j’ai pour m’exprimer en sa compagnie !) Je possède un Nikon D60 et aime particulièrement utiliser un objectif macro 105mm (surtout pour faire du portrait…)

Je vais prendre le temps de lire aussi tous tes beaux billets, notamment l’Asie, avec un brin d’envie. Je prépare pour l’automne l’Amérique Central et sachant que mon sac (Flipside comme le tiens, que J’ADORE !) dois aussi contenir couches, bouteilles d’eau, cahier de notes, etc. Je dois faire des miracles …

J’hésite en un grand angle (paysages) ou un transtandard (pour animaux / jungle) LÉGER et évidemment abordable Aurais-tu des conseils à me suggérer ?

Au plaisir de te lire à nouveau !

Répondre
Oreille 18 juillet 2011 à 21:21

Mawoui : merci beaucoup, c’est vraiment gentil 🙂
C’est sûr qu’avec un bébé, les contraintes sont différentes, et niveau poids et encombrement, c’est encore pire (vivement que tu puisses lui faire porter ton sac 😉 )
Je ne connais pas assez Nikon pour te donner des exemples précis, mais il y a pas mal de similitudes, et le tamron doit être aussi bon chez canon que chez nikon ! Tu utilises quoi actuellement en plus du 105 ?

Répondre
Mawoui 18 juillet 2011 à 21:55

Oh oui ! T’inquiètes que quand maman va devoir payer le billet d’avion de Miss, je vais la faire participer ! hihihi !

Question objectif, j’ai un 85mm / 3.5 que je compte prendre au lieu du 105 mm car bcp plus léger (et de bonne qualité, mais moins dramatique si je me fais voler et beaucoup plus léger…) et un simple 18-55 mm. J’aimerais un 55-200 aussi (soit Tamron ou sigma, je crois que tamron est mieux non ?), mais là je dois faire un choix question $ … Ahhhh !

Répondre
Oreille 19 juillet 2011 à 20:48

Un 105 peu faire office de mini téléobjectif, donc tu es déjà bien équipée !
Après, la question, c’est surtout qu’est ce que tu vas photographier… Si c’est plutôt animaux ou paysage, en somme ? Il me semble de tamron et sigma font des 70-200 2.8 avec un bon rapport qualité / prix.

Répondre
Bruno 20 juillet 2011 à 14:49

Je suis parti avec un 12-24, un fixe 35 et un 55-200. (focales APS-C).
Si j’ai un peu regretté mon choix d’objectif au début du voyage car j’étais habitué au transstandard (j’ai le monstre Nikon 17-55/f2.8) et que j’avais le sentiment de jamais avoir le bon vissé, je me suis résigné et tant pis si je manque une photo par ci par là, au final j’arrive quand même à en faire de belle.

A noter que par exemple par rapport aux focales fixes de Chtiben, je n’ai pas l’avantage des grandes ouvertures à toutes mes focales mais pour 1kg tout rond je couvre le range 12 à 200mm (et j’ai de belle prise de vue à 200, ne serait-ce que les couchers de soleil où l’on souhaite voir le disque).

Répondre
Facilitateur d'images 26 juillet 2011 à 12:48

Bonjour.

Tres bon article. Etant photographe amateur de puis plus de 20 ans spécialisé en photo animalière je ne délaisse pas les paysages et photo-reportage.

Pour ma part je suis équipé en Nikon et voici ce que j’ai dans mon sac (dans toutes les situations) :
14-24mm f2.8
24-70mm f2.8
70-200mm f2.8

Optiques très lumineux et polyvalents. Le stabilisateur sur le 70-200 est vraiment utile et fiable.

Je complète avec un 300 f2.8 dans certain voyage en reportage et 400 f2.8 en photo animalière puis deux télé-convertisseurs TC 14 et TC 17.

perso ce matériel est ideal en terme polyvalence, de poids, reste le sac enfin les sacs en fonction de sa destination.

Voila j’espere avoir apporter un complément d’information.

Bonne photo.

Répondre
sophie/Jim 29 juillet 2011 à 17:55

Quand je pars en voyage, je suis plutôt « architecture- scènes de vie- ambiance – paysage ». Donc il me faut un objectif « polyvalent » mais pas trop non plus. C’est pourquoi j’utilise dans ces cas là mon 17-85 mm 4-5.6, et je prends avec moi mon 50mm 1.4 au cas où je fais des portraits. Parce que si j’emporte tout mon broll (oui, belge) avec moi, c’est impossible.
En tout cas, supers les articles conseils, j’adore/j’adhère.

Répondre
Oreille 30 juillet 2011 à 15:45

Sophie/Jim : j’ai eu une grosse hésitation avant de comprendre le « /jim », mais le belge aide à faire le lien ! Hé bien merci et bienvenue ici, alors.

Répondre
Thanh Long BACH 26 décembre 2011 à 14:35

En ce moment même au Vietnam, j’ai toujours avec moi le 50mm f1.4 et le 24mm f1.4. Pour le 100mm macro 2.8 il reste souvent à la maison finalement !

Je préfère m’obliger à m’approcher des gens. Ça m’a d’ailleurs souvent énervé de voir des gens prendre des photos au loin avec leur longue focale : comme des paparazzis….

Quand je me sens d’attaque, je prends le 24mm (super optique pour les portraits malgré ce que l’on peut penser !). Si je suis d’humeur timide, je prends le 50mm. Après ça dépend aussi des lieux 😀

Répondre
Oreille 27 décembre 2011 à 12:05

Thanh Long Bach : tu n’es pas trop long en paysage/archi à 24 ? ça me tente beaucoup d’essayer de ne partir qu’avec deux ou trois focales fixes ultra lumineuses !

Répondre
Thanh Long BACH 27 décembre 2011 à 19:49

C’est vrai que le 24 n’est pas assez large pour du paysage qui tue (entre autres au Vietnam ! ) Mais je ne fais pas beaucoup de paysage :p

Après partir avec juste des fixes qui sont plutôt courts (50 et 24 c’est pas du 70-200 ^^) je trouve ça plus stimulant (et moins faignant :D). Puis ça m’oblige à m’approcher des gens pour les photos et ça, c’est très cool !

Puis c’est léger ! On peut regretter d’être trop court ou trop long pour certains contextes, mais tant pis on se bouge les fesses pour avoir au mieux, c’est plus marrant et ca peut alors devenir plus original 😀

Répondre
Oreille 28 décembre 2011 à 11:47

Thanh Long Bach : On y revient toujours, choisir selon ses goûts et envies ! (ou le problème de ceux qui aiment tout 😉 )

Répondre
Azety 5 janvier 2012 à 0:00

Je réagis avec 8 mois de retard mais pas grave :

je suis tombé ici par rapport à l’article sur le Pogo et je suis en train de le / la rechercher même si j’ai des doutes sur la qualité finale.

Bref, pour le voyage et les objectifs, par contre, je sais que je ne peux pas vivre sans mes 35 / 50 / 85

et j’ai un 20mm pour le paysage ( rare mais toujours agréable, et puis l’objectif est hyper léger donc ne me dérange pas ).

Par contre mon gros dilemme … c’est ce satané 180mm 2.8 et mon macbook pro 13 pouces.

Tout ceci dans le sac à dos pèse assez lourd, et l’été dernier je peux vous assurer que j’en ai bavé.

Donc déjà je pense abandonner le 180mm 2.8 à la maison ( ou le revendre qui sait ), mais le macbook pro … comment voyager sans son mac ?
cruel dilemme.

Je n’ai pas tellement envie mais une idée que je trouve intéressante : un netbook de 10 pouces ( ou moins , mais c’est rare ), mais ça fait encore du matos à acheter et à transporter.

Bref, je sais pas comment m’organiser

Répondre
Melanie 13 avril 2012 à 10:08

Bonjour,

Je pars en Cappadoce la semaine prochaine et n’ayant pas encore les sous pour m’acheter un 18-50 sympa je me suis dit que j’allais le louer 🙂
Sur le site ils me proposent un obj Canon 17-55mm à 2.8IS, qu’en pensez vous ?

Merci pour le conseil 🙂

Melanie

Répondre
tangosierra 14 avril 2012 à 11:28

N’hésite pas. La location pour ce type d’objectif est certainement LA bonne idée. Tu ramèneras des images superbement piquées, et en Cappadoce il y a matière… Bon voyage 🙂

Répondre
Oreille 15 avril 2012 à 10:56

Je réagis tout aussi tard qu’Azety, désolée, je n’avais pas vu les commentaires ici !

Aztey : à quelles fins emportes-tu un ordi ? Je pense que c’est là qu’il faut se poser la question : aller sur le net, stocker les photos, regarder des films ? Du coup, tu peux le remplacé par quelque chose de moins polyvalent mais plus léger…

Mélanie, Tangosierra : oui, quand on n’a pas les moyen d’acheter, c’est vraiment une bonne idée. Après, il faut quand même voir le prix de la location et les possibilités qu’on aura de réutiliser l’objectif ou non. Je veux dire que louer un objectif n’est intéressant que lorsqu’il est vraiment cher et qu’on n’en a qu’une utilité ponctuelle. Ils te proposent combien, Mélanie ?

Répondre
Azety 15 avril 2012 à 17:23

bien vu Oreille !

concrètement, un petit ordi pour emmener mon univers avec moi, sur le moyen terme.
Stocker les images, les traiter et les partager sur le web, rester en contact avec le monde et surement l’utilisation de détente comme un film.
Mais je voyage pas pour regarder un film… donc le reste devient tout aussi inutile ^^
Mais rien que pour le stockage il faut pouvoir sortir les images de la carte mémoire et stocker sur disque dur externe.

Sinon côté objectifs je commence à regretter mon humble et pourtant si parfaite ancienne configuration : un D300 avec 18-200 et un 50mm 1.8D

Répondre
Melanie 19 avril 2012 à 17:41

Hello,

En fait j’en avais pour 110€ pour 10j et donc finalement y’avait une promo sur le tamron chez missnum donc je me suis fait un cadeau.
Par contre du coup mon filtre pola ne passe plus lol….sont malins !

Je pars demain j’espere faire de belles photos !!

Mélanie

Répondre
Gabrielle Ponce 11 novembre 2013 à 17:15

Tres bon article, simple et complet.

Répondre
Thomas 19 novembre 2013 à 7:45

Un article bien intéressant, bien expliqué et accessibles à tous.

Répondre
Sebaroudeur 29 décembre 2013 à 20:52

Sinon ya aussi les hybrides mnt, cela combine qualité et poids réduit. C’est aussi très cher.

Très bon article.

http://www.sebaroudeur.com/blog/2013/12/quel-materiel-photo-pour-un-tour-du-monde-

Répondre
Thom 2 janvier 2014 à 22:41

Très bon article ! Je vais partir pour un tour du monde à vélo, et vu qu’on est aux périodes de fêtes j’ai reçu des chèques cadeaux pour un nouvel objo.
J’ai le « must have » 50 f/1.8 en fin de vie (un voile graisseux et des ratés de mise au point), les 18-55 et 55-200 fournis en kit avec l’achat de mon 60D.
Vu que je vais être assez mobile et que j’ai envie d’une focale fixe, je pensais au 24mm f2.8 qui a vraiment bonne presse (le 28 a l’air encore mieux mais j’ai peur de ne pas avoir assez de recul). Mais je n’ai pas de 10-22 que vous semblez tous apprécier pour les paysages… Donc j’hésite.

Un conseil ?

Répondre
Sebaroudeur 2 janvier 2014 à 23:07

Le 24 mm cela te fait un équivalent à un 35 mm en 24×36, c’est une excellente focale polyvalente. Idéale pour le reportage ou la rue. Très bien pour le paysage aussi, par contre c’est clair il n’y aura pas l’avantage d’inclure les premiers plans très proches comme avec un ultra grand angle. Après, faut voir le poids …

Répondre
astridou 1 avril 2014 à 14:56

10-20 / 17-55 … le tout à grande ouverture…
niveau poids/prix, ça donne quoi ?
pour compléter mon 35 mm 1.8, et remplacer mon 18-200 (grosse erreur!) pour les voyages, quoi de mieux ?
(je suis chez Nikon, avec le d7000)
c’est vrai que finalement, le zoom à 200, on l’utilise tellement peu… tant pis pour le beau rapace qu’on verra 1 fois par an…

Répondre
40 choses à faire avant un tour du Monde : Le Top 20 - Mel Loves Travels 5 décembre 2014 à 14:22

[…] sont tout de même sacrément lourds, je vous recommande l’article de Madame Oreille (Choisir ses objectifs pour partir en voyage). De mon côté, j’ai opté pour une optique grand angle pour les paysages et mon Vario […]

Répondre
Voyage en Cadeaux pour voyageur : En route pour Noël 1 décembre 2015 à 11:11

[…] tel ou tel objectifs, c’est suivant vos besoins et je vous conseille plutôt de visiter le Blog de Madame Oreille, une blogueuse voyage spécialisée plus particulièrement sur le voyage photo. Vous pourrez outre […]

Répondre
Celia - Escapades etc. 9 septembre 2016 à 11:33

Merci pour cet article ! Je me met progressivement à la photo et j’ai donc des questions de vrai débutante 🙂
J’ai un canon 400D (pas tout jeune mais pour débuter ça me va bien) qui est donc un APS-C et j’ai lu partout que l’objectif 50 mm – 1.8 était top. Du coup j’en ai acheté un mais je n’avais pas bien pigé cette histoire de coef multiplicateur sur les APS-C. Du coup, maintenant que j’ai pigé que mon 50mm correspond en fait plutôt à un 85mm, j’aurai voulu savoir si tu t’en servais quand même pour des photos de paysage ou si c’était vraiment trop juste ? Et du coup, sur du Canon qui ai une grande ouverture et pour faire du paysage, tu recommandes quel type d’objectif ? (le but ultime étant de faire des photos d’étoiles mais je veux pas de grand angle non plus car j’aimerais qu’il soit polyvalent)
Merci de ton aide !

Répondre
MARIE 10 novembre 2016 à 18:50

Super article, et très simple à comprendre pour une débutante comme moi ! 😉 Je réalise mon premier voyage en février, j’ai déjà acheté un Olympus Pen Lite E-PL6 avec un objectif intégré 14-42. J’aurais aimé faire comme tu fais, n’en prendre que deux seulement je ne sais pas s’il est préférable que j’achète un objectif avec une plus petite focale, mais je ne gagnerais que 4 mm ou en acheter un avec une plus grande et gagner 8mm. Vu mon budget je ne pense pas pouvoir m’en racheter 2… Je te remercie 🙂

Répondre

Laisser un commentaire