zoom_ou_focales_fixe

Zoom ou focale fixe ?

Quand on débute, on lit des débats sans fin sur ce sujet, sans vraiment savoir qu’en penser tant les arguments se valent des deux côtés et qu’il s’agit avant tout d’une affaire de personnalité.
Tiens, cette phrase ferait une bonne conclusion, je m’arrête là.

Déjà, commençons par les définitions (pour rappel, vous trouverez un glossaire photographique dans la catégorie « photo de voyage »). Il s’agit d’objectifs : le zoom vous proposera un ensemble de focales quand la focale fixe n’en aura qu’une. Qu’est-ce que la focale ? Et bien pour simplifier, c’est un genre de valeur de « plus ou moins large » et « plus ou moins serré », qui s’exprime en millimètres.

Je reprends une illustration que j’avais faite dans l’article évoquant le choix des objectifs :

 

Maintenant qu’on a dit ça, regardons les arguments des deux camps.
Les aficionados des focales fixes argueront que ces objectifs sont généralement d’une meilleure qualité optique pour un prix plus accessible, tout en étant lumineux. En effet, les zooms lumineux sont chers, et le piqué des focales fixes est quand même appréciable !

Ce sont les mêmes qui vous expliqueront que la focale fixe favorise la réflexion : sans zoomer, on fait marcher ses pieds, on est moins paresseux.

Ces arguments, tout du moins pour le premier, me paraissent recevables. Que peuvent y répondre les amateurs de zoom ? Hé bien qu’il y a un certain confort à pouvoir faire la photo qu’on veut pile à la focale qu’on veut. Si on a un 24mm et un 50mm, mais qu’on veut du 35mm, comment faire sans zoom ?

A titre personnel, je ne me suis jamais décidée. J’ai les deux, et je pense que tout cela est compatible. Ce n’est finalement qu’une question de contexte est d’occasion. Mais quand j’entends certains fans de la focale fixe (c’est presque une secte, en fait !), il y a deux arguments qui me hérissent le poil.

Le manque de réflexion provoqué par le zoom ?
Alors certes, on a tous déjà vu des photographes avec un zoom à tout faire qui ne bougent que deux parties de leurs corps : l’index pour déclencher et le poignet pour zoomer. Mais ça n’est pas inhérent à l’objectif, c’est une question d’habitude et de caractère.
Personnellement, être avec mon 17-50 ne m’empêche pas d’être tout le temps en train d’avancer-reculer. Mais ça, c’est un réflexe à prendre ! Et ça découle de la deuxième phrase qui m’agace…

Reculer ou avancer n’est pas équivalent à un zoom.
On vous dira souvent qu’un pas en arrière peut suffire, mais un 50mm n’est pas un 35mm un peu plus proche du sujet. Pour développer ce point, j’ai envie de passer par la vidéo, avec un petit effet appelé « travelling compensé ». Je vous laisse regarder un extrait de « La Haine », et je vous explique après :

[youtube width="500" height="344"]http://www.youtube.com/watch?v=oLfQbs___Ts[/youtube]

Ici, le cameraman commence le plan très proche des deux acteurs, avec une focale très large, puis, peu à peu, recule en zoomant. Bien dosé, zoomer et reculer parallèlement produit cet effet étrange, où les personnages semblent se détacher du fond.
Où je veux en venir ? Et bien tout simplement au fait qu’il y a une grande différence entre être à dix mètres avec un 100mm et à un mètre avec un 10mm, et c’est avec cela que joue le travelling compensé.
Pour nous, photographes, il y a donc un vrai choix à faire, et posséder un zoom ne doit pas nous rendre passif. Au contraire, il faut en profiter pour explorer tout le range, pour trouver ce qui sied le mieux à notre sujet.

Un autre exemple, photographique ce coup-ci. La sculpture est placée au même endroit de la photo, l’ouverture reste inchangée, mais à gauche j’ai dézommé en m’approchant (17mm) alors qu’à droite j’ai fait l’inverse (50mm). On voit bien ce qui change : l’arrière plan est beaucoup plus présent avec la focale la plus large (ce qui sera recherché dans certains cas !). Cela joue aussi bien sur l’angle couvert que sur le flou.

Alors, vous allez me dire, pourquoi, dans ce cas, pourquoi choisir des focales fixes ? Hé bien pour les raisons sus-citées : très grande luminosité (le fameux fabuleux 50mm 1.8), le piqué, la légèreté.
A vous de faire votre choix, votre compromis, ou non, selon le type de photos que vous pratiquez et vos attentes !

  23 comments

  1. Quentin M.   •  

    Hello!

    Bonne question, bon article.

    Perso, je suis un aficionado des focales fixes. Et pourtant, je suis plutôt d’accord avec toi concernant les 2 arguments. On s’aperçoit bien vite que la perspective est totalement modifiée entre une focale courte et une focale longue. Se déplacer n’est pas zoomer !

    C’est pour ça qu’il faut avoir pleeeeiiiins de focales fixes !! \o/ Blague à part, j’en ai quelques unes maintenant et je les utilises toutes assez régulièrement. Avant de se lancer dans l’achat d’un tel objectif, il faut bien cibler ses besoins et l’usage que l’on veut en faire…

    Alors ensuite, oui, il ne faut pas avoir peur de changer ses optiques assez souvent, dans n’importe quelle situation, mais le résultat est tout de même bien plus flatteur qu’avec un zoom. Et puis les fixes sont tout de même plus maniables que les zooms. Le changement d’optique se fait donc plus facilement…

    Après, j’ai la chance d’être chez Pentax qui bénéficie d’un parc immense de focales fixes à pas cher en occaz’. Faut juste faire le focus à la mano, mais c’est une autre histoire… ;)

    Quentin

  2. Estelle   •  

    Ha c’est exactement la réflexion que j’ai en ce moment (j’allais même te demander tes conseils par mail). Avec mon nouveau sony nex, j’ai l’objectif basique 18-50mm F3,5-5,6, qui n’est pas très lumineux. Hier soir encore je voulais prendre en photo mes cochons d’inde (LOL oui oui, chacun ses sujets…), et c’était bof bof avec une basse lumière. Du coup, je lorgne sur le 50 mm F 1,8. En voyage, j’aimerais vraiment pouvoir faire des photos tot le matin ou tard le soir… Mais y’a aussi le E55-210 mm F 4,5-6,3 pour les animaux…
    Je suis perdue : je ne veux n’en acheter qu’un (encombrement nimimal), et je sais pas lequel…
    Je suppose que je peux faire plus avec le fixe, à côté de celui que j’ai déjà, non ? Plutôt que d’avoir 2 zooms ?

  3. Adil   •  

    Je pense que ces personnes sont des personnes (forcément) qui avait le 17-55mm de base et qu’en ayant acheté le 50 mm ne soient jamais retournés aux zooms.

    Donc oui la qualité optique des focales fixes est générallement meilleure et c’est aussi plus léger mais dans le cadre du voyage je les trouves quand même assez restrictive car il vous en apporter plusieurs pour être polivalent.

    Pour ma part mon parc de voyage sera un 17-40 f/4L + 50 f1.8 (peut être 1.4 plus tard) + 70-200 f/4L. Le but est d’avoir une grande plage focale ainsi que le 50mm (qui est indispensable) me permetant d’avoir un objectif lumineux et un « shoot what you see ». Pour mes criteres, c’est le meilleur rapport qualité / prix / poids. Ne me copiez pas hein car c’est pas forcément ce qu’il vous conviendra :P

  4. Anael   •  

    Très bon article sur une question que l’on c’est tous posée ^^

    Estelle tu devrais choisir ton second objectif en fonction de ton utilisation lors de ton voyage à savoir : souhaite tu privilégier les photos à faible luminosité ou celles d’animaux.

    Pour ma part j’ai choisi un 50 f1.8 pour mon dernier voyage et j’ai vraiment regretté de ne pas avoir de gros zoom dans pas mal de situations (notamment pour les photos d’animaux). Et encore j’avais un 18-105 de base…

    De plus vu le boitier que tu possède en jouant avec les iso et le flash tu devrais pouvoir te sortir de pas mal de situations.

  5. Oreille   •     La blogueuse

    Quentin M. : personnellement, il y a un certain nombre de situations où je me verrais bien avec des focales fixes, quand même : si je me décidais à passer en Full Frame, par exemple (les zooms compatibles sont chers et lourds, tout ce qu’il faut pour voyager agréablement !) ou plus simplement lors d’un voyage à vélo/long trek sans endroit où laisser son sac. Après, comme tu le dis, c’est une affaire de besoins !

    Estelle : tu sais quoi ? J’ai acheté mon premier reflex le jour où on a eu des bébés rats. Bon, c’était en prévision de notre voyage, mais je me suis dit que l’achat pouvait bien coïncider… Et c’est vrai qu’entre la faible lumière et le fait que ces petites choses sont vivantes, c’est pas simple ! (j’avais acheté un objectif macro à 2.8 pourtant !)
    Je ne connais pas le NEX, donc je ne vais rien avoir de précis à te conseiller, mais je ne peux qu’aller dans le même sens qu’Anael : définis tes besoins et choisis ensuite ce qui correspond, en sachant que chaque objectif est optimisé pour une utilisation et que ceux qui sont trop polyvalents, ne sont pas bons partout ! C’est un compromis qui peut valoir la peine, question de priorités.
    Tu peux très bien te constituer ton parc au fur et à mesure, selon les voyages !

    Adil : il y a aussi ceux qui sont tout simplement « monosujet », qui ne vont faire que des portraits ou que des paysages pendant tout leur séjour, et toujours avec un type de cadrage assez précis…
    Et j’ai globalement la même config (pas les mêmes objectifs, mais la même idée) que toi à quelques détails près : je ne prends le télé que rarement !

    Anael : c’était où ton dernier voyage ? Les animaux, c’est quand même hyper particulier. Je crois que le jour où je pars en Tanzanie (ou autres, tu saisis l’idée !), je louerai plutôt un bon objo exprès… une focale fixe, pour le coup, en 300 ou 400 !

  6. Le Chat Photographe   •  

    J’aime les fixes, car que je souhaite que le sujet sache que je suis là à côté de lui et non pas un voyeur sur le trottoir d’en face.
    J’aime chercher à remplir mon cadrage et l’arrière plan et aussi important que le sujet principal.

  7. Oreille   •     La blogueuse

    Le Chat Photographe : si je peux me permettre, je pense que ce ne sont pas les focales fixes que tu aimes, mais les focales courtes (qui peuvent être les deux, on est d’accord). On a des focales fixes de toutes les valeurs, et on peut être sur le trottoir d’en face avec un 400 mm !

  8. Anael   •  

    Oreille : Mon dernier voyage était au Sri Lanka du coup je ne suis pas d’accord avec toi sur le fait que les photos animalières c’est hyper particulier. Je pense plutôt que cela dépend de la destination. Dès que l’on part un peu loin et que l’on est confronté à une faune très différente de celle que l’on connait on ai rapidement amené à en faire si l’on veux retranscrire l’ambiance du pays. Lors de mon dernier voyage je met les photos de Stūpas, de plantations de thé et d’éléphants au même niveau.

  9. Oreille   •     La blogueuse

    Anael : en fait, je crois qu’on ne parle tout simplement pas de la même chose :) Quand je disais « photo animalière », je ne pensais pas aux animaux qu’on va être amenés à croiser, mais plutôt à ceux qu’on va « chasser ». Rester plusieurs heures à attendre, se mettre au bon endroit, savoir quel animal risque de pointer son nez et à quel distance il faut être (parce que bon, un éléphant, c’est quand même gros :p mais si on espère photographier de petits oiseaux…) Bref, lorsqu’au moins une partie du séjour est dédié aux animaux. Après, il est sur que si c’est pour photographier les vaches indiennes et les chèvres mongoles, ça n’a pas grand chose à voir niveau équipement spécifique !

  10. Le Chat Photographe   •  

    Non,non c’est bien les focales fixes que j’aime, souvent comme tu l’as remarqué grand angle.
    Les focales fixes sont le plus souvent plus lumineuses et parfois plus légères.
    mais j’aime aussi le 180 2.8 compact ,léger si tu as un 400 fixe c’est rarement pour faire tu reportage citadin, mais plus tôt pour faire de l’animalier

  11. Estelle   •  

    Bon, je réfléchis encore un peu. De toute façon, l’objectif 50mm n’est pas encore disponible pour les New, mais ne saurait tarder…
    Mais j’avoue avoir une préférence pour le fixe…

  12. Anael   •  

    Oreille : Alors on est d’accord parfait ^^
    Par contre un 50mm même pour des éléphants ça peut s’avérer frustrant.

  13. Pyrros   •  

    De mon coté pas de choix mais comme tu les dis si bien des compromis..

    J’apprécie vraiment le 100 macro pour son piqué mais en reportage le zoom est bien plus pratique

    ça dépend donc du type de prises de vue

  14. Adil   •  

    J’ai conscience que le télé servira bien moins que les autres. Mais je me dis que c’est aussi l’objectif que l’on doit le plus regretter de ne pas avoir quand on en a besoin :P

  15. Oreille   •     La blogueuse

    Le Chat Photographe : j’ai bien compris, je voulais juste signaler qu’être proche de son sujet n’était pas l’apanage des fixes :) (j’ai pris le 400mm en exemple histoire d’aller chercher les extrêmes, bien sûr !)

    Estelle : l’idéal serait d’avoir quelqu’un dans tes connaissances qui puisse te les laisser en test. Ça coûte cher les optiques nex ?

    Anael : ah ça, je veux bien te croire ! Et pour peu qu’ils soient sauvages, on n’est pas trop tentés de s’approcher…

    Pyrros : j’ai essayé une fois le 100mm en reportage, chez des artisans cadreurs (habituellement, je ne le sors qu’en macro ou portrait) et ce fut bien difficile ! C’est quand même compliqué d’être réactif quand il faut se contorsionner pour réussir à cadrer…

    Adil : mais qui est lourd à porter pour rien ! :D

  16. gaspard   •  

    Je suis souvent agacé par le discours convenu qui voudrait que les « vrais » photographe n’utilisent que des focales fixes. Comme tu le soulignes très bien, l’utilisation n’est pas du tout la même.
    On dira souvent que la focale fixe « oblige » à réfléchir un peu plus ses photos. Je n’ai pourtant pas l’impression d’être paresseux quand je travaille avec mon 15-85mm…
    Par contre qu’est-ce que je gagne comme temps. Sur certains reportages je ne me verrai pas du tout jongler entre mes objectifs…

    (Par contre, mon 50mm canon reste mon objectif favori).

  17. Estelle   •  

    Ils coutent entre 300 et 350€. J’ai personne chez qui tester d’autres objectifs, et ces 2 objectifs là sont tout neufs dans l’offre Nex. Mais je pense que je vais d’abord prendre la focale fixe… Et puis je verrais pour le zoom. Je ne pars pas encore en Namibie, alors ça paut attendre ! :-)

  18. Aurore   •  

    Bonjour,
    Je me retrouve vraiment dans cette question, j’aimerais pouvoir me satisfaire de focales fixes mais c’est pas forcément évident, j’ai un 60 mm canon et pour les portraits en intérieurs j’aurais besoin de pousser les murs.
    je voulais savoir, j’ai un canon 550 D, et j’ai cru comprendre que la focale n’est pas plein format et que pour un 60 mm en fait ça correspondrait à un 75 mm ou quelque chose comme ça ?
    Peut on essayer un objectif en magasin avec son boitier avant d’acheter?
    Bonne journée à tous

  19. Minami-o   •  

    @Aurore:
    Effectivement, le 550D est ce qu’on appelle un « moyen format (APS-C), c’est-à-dire que son capteur est plut petit que le « plein format » (Full Frame, 24×36). Chez Canon, il me semble que le coeff à appliquer est x1.6, donc 60mm sur un APS-C ~ 96mm sur un FF, ce qui effectivement est long en intérieur.
    Perso je suis chez Nikon (coeff 1.5), et j’ai préféré le 35mm f/1.8 au 50mm f/1.8 justement pour cette raison : je voulais faire des photos, dont des portraits, en intérieur, et pour avoir testé le 50mm sur mon objo de kit, ça me semblait déjà trop long (~75mm). Le problème est que ces focales plus réduites impliquent des déformations, qui peuvent être gênantes pour du portrait (gros nez, etc.).
    Pour ta question sur le test en magasin, je n’ai jamais essayé, mais je sais que ça se fait, en tous cas en magasin spécialisé photo…

    @Oreille :
    Très bon article, enfin disons que je suis d’accord avec toi :D
    A mon sens, les deux (zoom et fixe) sont complémentaires, pas opposés… Bien sûr, je suis débutant, et l’expérience me fera peut-être changer d’avis, mais pour le moment je pense qu’il est utile de couvrir du champ avec des zooms, et d’avoir des fixes « spécialisées », plus lumineuses, aux focales « clés » (intérieur serré, portrait, …)
    D’ailleurs, en plus de mon 18-55mm de kit, et après avoir acquis un 35mm f/1.8, je viens de commander un Tamron 70-300mm :D pour couvrir les longues focales (je ne pouvais pas ne pas en parler, je suis comme un gosse qui attend Noël :D )

  20. Julien   •  

    Le travelling compensé de l’extrait de film est quand même sacrément bien fait je trouve !
    Ils n’ont pas du utiliser une caméra toute pourrie vu la différence de focale !

    Pour les photos animalières je suis d’accord qu’il faut du bon matériel. Quand j’étais au Kenya j’avais juste un apn normal et je crois que j’ai été rarement aussi frustré. Mais ce qui me gêne avec le reflex et co c’est son encombrement…

  21. Aurore   •  

    Merci beaucoup Minami-o pour l’info.

  22. Muz   •  

    Bon article sur le sujet toujours difficile à aborder entre photographes à cause des avis souvent très tranchés de chacun.
    Perso, je suis un peu comme toi, je ne privilégie pas plus les zooms que les fixes (sauf pour une question de budget). L’avantage des zooms est l’angle de prise de vue, ce qui est très bien représenté sur la scène de « la Haine » et dans ta photo à 17/50.
    En tout cas je viens de découvrir ton site par hasard, il est très bien fait avec une bonne idée directrice.

  23. Pingback: Mme Oreille : Le petit guide du voyageur photographe | Floetyo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>