vignette_voyage_belgique_ostende

Week-end en Belgique : Ostende, plage et théâtre

Vous pourriez imaginer que je vais souvent en Belgique, vivant avec un indigène issu de cette contrée. Pourtant, ma dernière visite dans la plat pays remonte à 2007. Un mariage dans la famille dudit indigène qui ne m’avait pas laissé un très bon souvenir (où chaque regard me rappelait l’odieuse nationalité que mon accent trahissait inévitablement).

Du coup, j’ai sauté sur l’occasion lorsqu’il a été possible d’y retourner, revoir le pays autrement, avec un œil neuf. D’autant plus qu’il s’agissait de se rendre en Flandres, région que je ne connais pas du tout, et plus précisément à Ostende (Oostende) et à Bruges (Brugge). Pour tout vous dire, c’était assez étrange pour moi d’y aller, car j’avais l’impression de déjà les connaître au travers des récits de mon Belge à moi, sans pour autant avoir réellement beaucoup d’images en tête.

Ainsi, vendredi soir, j’ai grimpé dans un Thalys, direction Bruxelles, puis dans un TER local pour Ostende. Forcément, tout a mal commencé. Il n’aurait pas fallu que ce séjour soit trop simple, je devais mériter une nouvelle vision de la Belgique. Mon premier train s’est arrêté au milieu de la voie, longtemps, sans information. En regardant ma montre, je savais que j’étais en train de louper ma correspondance. Je bénissais intérieurement la SNCB (équivalent SNCF belge, évidemment) qui fait des billets valables dans tous les trains de la journée mais, tout aussi secrètement, j’angoissais de me retrouver coincée, seule, à Bruxelles.

Fort heureusement, il y avait encore des trains pour Ostende. Dans le wagon, j’étais déjà dépaysée. Anglais devant, néerlandais derrière, allemand à droite. On est passé à côté d’un tas de pneus, au sommet duquel trônait un panneau « Pneus », et puis j’ai cessé de regarder le paysage. Le train circulait entre deux talus, ne laissant entrevoir qu’un arbre de temps en temps. La nuit arrivait, la ville s’endormait, je n’en connaissais que le nom.

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague, il y avait bien le vent d’Est mais pas la brume, quand j’ai enfin posé le pied à Ostende. Une nuit plus tard, j’ai pu partir à la découverte de la ville. Au petit matin, alors que la jetée était encore déserte, j’en ai profité pour longer la plage, qui plus tard se remplira.

Pour 4€, je loue un cuistax (également orthographié « kwistax »), cette petite voiture à pédales dont j’ai tellement entendu parler. Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les familles. On peut pédaler à 2, à 4, à 6, avec de jeunes enfants, des vieux, ou en solo, comme moi. Et c’est plutôt amusant, surtout avec une jetée vide, tôt le matin.

Je déjeune au ‘t Groote Huys (« la grande maison »), une suggestion de l’office du tourisme et une excellente surprise, du genre que seuls les locaux peuvent fréquenter. Une petite entrée, discrète, qui laisse imaginer un petit restaurant de l’extérieur, mais laisse place à une grande salle raffinée, et surtout, à une belle cour intérieure où l’on mange à l’ombre d’une vigne en écoutant les mouettes… Bref, je vous le conseille ! (par contre, la Keyte, elle cogne !)

La ville n’est pas forcément très belle. On y rencontre peu de bâtiments à l’architecture intéressante. Pour autant, Ostende n’en est pas moins très agréable : c’est vivant. Je l’ai bien vu le vendredi soir ; il y avait du monde partout, à se promener, à rire dans les bars.

une cathédrale pour unique montagne

Et il se passe toujours quelque chose. C’est d’ailleurs pour cela que je suis là : dans le cadre de Flanders is a festival, je vais assister à quelques séances du festival #TAZ2012 (Theater Aan Zee, Théâtre à la mer). Le festival s’étend sur toute la ville, avec des animations pour enfants, des concerts, des expos, du théâtre, et le tout de façon assez expérimentale, et en détournant les lieux disponibles à Ostende. Ainsi, dans le petit parc (dans lequel il y a des lapins) du centre-ville, on découvre une expo de photographes congolais. Et après une rapide sieste sur les transats au bord de l’eau, j’assiste à un « concert » de Ynogi, une sorte de DJ VJ local (un mec qui fait des spectacles « son et lumière », quoi). Les flamandes, même de vingt ans, n’ont pas dansé mais c’est l’un des buts du festival : encourager de jeunes artistes.

Une énième balade sous le soleil de la fin d’après-midi pour me dégourdir les jambes. La jetée est remplie de familles profitant du beau temps. Aux accents, je remarque que les wallons sont nombreux à venir à Ostende pour le week-end. Mais ce n’est pas étonnant, mon Belge y venait faire ses classes de mer (avec Knokke Le Zoute, La Panne ou Oostduinkerke ; vous lui demanderez de prononcer ça à l’occasion…).

Près du soir, les oiseaux ressemblent à des vagues et il me faut traverser la ville pour découvrir une pièce de théâtre très étrange, « Trip ! », de Nick Steur. Impossible à raconter, je vous dirai surtout que ça se passait dans un vieux hangar, derrière la gare, que personne ne savait dans quoi il s’engageait, que l’unique acteur nous baladait à sa guise, et que personne ne s’est plaint de la suivre dans la fuite, à travers les pièces et les tableaux. Pas sûre que mes quelques photos vous en disent plus !

  19 comments

  1. Oreille   •     La blogueuse

    Tewoz : merci, je continue de bosser :D

    LadyMilonguera : tout à fait ! Disons que là bas, c’est beaucoup plus développé que chez nous, puisque tout le monde en fait, même des groupes de jeunes entre amis, des couples. Pas besoin d’avoir des enfants. Et y’a un loueur de cuistax tous les 10 mètres !

  2. Nicolas   •  

    Super photos, malgré que la côte belge soit un peu moche (Bruges non compris). En général, beaucoup de building collés les un aux autres mais l’ambiance par contre, reste sympa.

    Pour les cuistax, c’est un incontournable là-bas.

    Petit rectification d’un autre belge : Teater Ann Zee, s’écrit plutôt Theater Aan Zee. ;-)

  3. Mélissa   •  

    Ostende et la Côte, c’est la Madeleine de Proust de tout enfant francophone devenu adulte. Un étrange lieu qui est chez nous, mais en même temps ailleurs, avec ces autres Belges qui ne parlent pas la même langue! Malgré que la côte soit un peu moche, on y revient toujours. ;D
    Mais est-ce que tu as vu les oeuvres de la série Beaufort 04 sur la plage? Et le parcours Marvin Gaye?

  4. Voyage Perou   •  

    Pour ma part, j’y suis allée un fin de semaiene alors qu’il faisait un très beau soleil et j’en garde un très bon souvenir! Une ville dynamique et au bord de la mer, c’est une combinaison parfaite à mes yeux ;)

  5. Blog Voyage   •  

    Je vais régulièrement à Ostende qui est à une heure de Lille. c’est très rapide.

    C’est mon coin préféré pour la plage en Belgique ou dans le nord de la France.

    Belles photos de la digue.

  6. Xtinette   •  

    Je vais souvent à Bruxelles mais ce coin je ne connais pas !

  7. Oreille   •     La blogueuse

    Nicolas : je me suis faite engueuler à la maison pour avoir laissé ça, alors que je lui ai demandé trois fois si c’était Ann Aan :D
    Je parlerai de Bruges demain, mais même si c’était joli, j’ai finalement préféré Ostende, beaucoup plus agréable, avec des gens détendus…

    Mélissa : c’est exactement ça. J’avais l’impression de plonger dans l’enfance de mon compagnon, c’était très étrange pour moi ! j’ai vu quelques oeuvres de Beaufort (les « trucs » rouges, l’expo photo) par contre, je n’ai pas eu le temps pour Marvin Gaye, même si ça m’intriguait ! Tu as testé ?

    Voyage Pérou : c’est sur que la plage quand il fait beau, ça passe mieux ! Il n’y avait pas trop de monde ?

    Une belge en voyage : c’est pas faux ! mais là, je me suis bien fait avoir ! toute douce, on sirote, et zbam ^^ (je gardais pourtant en souvenir quelques pécheresses toute aussi traitres, mais je suis tombée dans le piège quand même !)

    Blog Voyage : je pensais que les lillois allaient plutôt sur la côte française, non ?

    Xtinette : je pense qu’il y en a deux (voire quatre !) qui adoreraient les cuistax !

  8. liloulivi   •  

    Super depaysant ce post! Et j’adore tes croquis. :)
    Pas forcement besoin de partir a l’autre bout du monde pour changer d’air. Et meme, aller au-dela des capitales, s’aventurer dans un pays si proche et meconnu, prendre l’air de la mer. Ca me donne envie de faire un petit tour en Europe!!
    Apres la Suisse, la Belgique. What’s next ?! :)

  9. Voyage Perou   •  

    Quand j’y suis allée, il n’y avait pas trop de monde sur la plage, probablement parce que c’était le début de la belle saison. En fait, avoir su qu’il ferait aussi beau et chaud j’aurais amené mon maillot de bain ;)
    Le soir, avec mes amis, nous avons trouvé une pizzeria à une rue derrière la plage et avons picniqué la pizza au bord de l’eau. C’est un beau souvenir d’Ostende!

  10. Axel Pellerei   •  

    OH Oostende, j’y était il y a exactement 1 an ! Cet article me rappel de bons souvenirs malgré le vent et le sable dans l’appareil photo. Je n’ai pas visité la ville elle-même mais juste fais une promenade au bord de la plage en cuistax, les plus marrants sont ceux à 6 ou 8 places il me semble, où l’on s’assoit en rond. Cette ville est une surprise dans le sens où on ne voit pas la mer tant qu’on ne touche pas le sable à cause des immeuble construits juste au bord de la plage. Sur la 5ème photo (le bâtiment à droite, la gare je crois), je me rappel qu’il y avait une histoire à lire à travers de petits cadres accrochés le long du mur. Je ne sais pas si tu te souviens, m’ai j’avais posté une photo sur la page facebook de Vanguard Photo France pour un concours (https://www.facebook.com/photo.php?fbid=3925372221138&set=o.155951244431372&type=3&theater). Je ne me souviens pas par contre avoir vu les lettres « BASE » ?? C’est aussi en écrivant ce commentaire que mes souvenirs me reviennent, et de jeunes étrangères (des anglaises, parce qu’en vrai c’est nous les étrangers ahah!!) chantaient « everyday i’m sufflin, party rock is in the house tonight… ♪ » des LMFAO pour pouvoir se payer un billet de retour. Enfin bref que de bons souvenirs, merci pour cet article, en espérant que le prochain soit sur Bruges et ses bons chocolats, ses beaux ponts et entrées « médiévales », ou Bruxelles et sa Grand place, l’Atomium etc…

  11. Nicolas   •  

    Oreille: Le « Ann » était faux mais il manque également le « h » de « Theater » :-) malgré que je sois pour la paix dans les ménages

    Axel Pellerei : « Base » est le nom d’un des trois principaux opérateurs téléphoniques en Belgique. C’est donc une pub, probablement temporaire.

    A part ça, Oostende est une des plus charmantes ville de la côte, avec notamment son vieux casino. Ma grand mère y avait un appartement sur la digue quand j’étais petit. On regardait les bateaux partir pêcher le soir et durant la journée, nous faisions du cuistax, mangeions des glaces et échangions des fleurs (fabriquées « maison » en papier crépon) avec les autres enfants de la plage. Je me demande si cela se fait encore? Souvenirs souvenirs…

  12. Mélissa   •  

    Pas encore retournée à Ostende depuis qu’ils ont mis en place le parcours, malheureusement! Mais c’est assez étrange, Marvin Gaye à Ostende… Il y est resté pendant deux ans, débarqué de Londres. Il voulait fuir ses démons loin des Etats-Unis mais Londres avait encore trop de tentations… alors il a pris le bateau et n’est pas allé plus loin. ;D
    http://www.marvingaye.be/fr

  13. Curieuse Voyageuse   •  

    Superbes dessins, j’aime bien le mix dessins-photos…
    Ils sont chouettes FIAF, n’est-ce pas? :)

  14. catherine   •  

    J’y vais la semaine prochaine !!! je note pour la bière,ne pas en abuser…

  15. Valérie   •  

    Les kwistax sont toute mon enfance! Chaque fois qu’on allait à la côte, on en louait avec les amis (on en prenait un pour 6 personnes) et on arpentait des kilomètres le long des plages.
    Que de souvenirs!
    Maintenant que j’y pense, c’est vrai qu’en France je n’en ai que très rarement croisé… Dommage!

    Oostende est loin d’être la plus jolie de nos plages, plus vous monterez vers les Pays-Bas, plus jolies et sauvages elles sont. Je vous conseille la visite du Zwin (réserve naturelle).

  16. Capitaine   •  

    Bonjour Madame Oreille, je lis régulièrement ton blog et je suis toujours admirative du ciel de tes photos . Comment arrives tu à obtenir cette profondeur (en prenant l’exemple des plages d’Ostende ou tes photos nature du Yukon) ? Merci d’avance :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>